Les origines royales de Donald Trump : cousin d’Elizabeth II et descendant des rois de Norvège

Les origines germaniques de Donald Trump sont bien connues, son grand-père ayant écrit en 1905 une lettre au prince Luitpold de Bavière pour le supplier de ne pas expulser sa famille considérée comme émigrée, une fois de retour en Allemagne après un passage aux États-Unis. Quant à ses origines maternelles, elles sont également bien connues, sa mère étant issue d’une ancienne famille écossaise. Mais saviez-vous que le président des États-Unis avait également des origines royales ? Découvrez le cousinage entre Donald Trump et la reine Elizabeth II du Royaume-Uni.

Donald Trump est descendant de plusieurs rois d’Angleterre, Suède, Danemark et Norvège. Découvrez l’arbre généalogique des ancêtres royaux du président des États-Unis (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Le premier roi des États-Unis : ce prince qui a refusé le trône américain

Un président américain descendant d’une lignée royale

Nous sommes le 3 novembre 2020, Election Day, jour où l’Amérique choisira son nouveau président ou réélira peut-être Donald Trump pour un nouveau mandat. Le descendant des familles royales d’Angleterre, de Danemark, de Norvège et d’Islande restera-t-il sur son trône à la Maison Blanche ?

Chaque président américain installe sa cour à la Maison Blanche et gère sa famille comme une véritable dynastie. Il suffit de voir le fonctionnement des clans Trump, Bush ou encore Kennedy pour s’en rendre compte. Auraient-ils quelques réminiscences de leurs ancêtres royaux ? Si les États-Unis ont choisi de devenir une république en 1789 lorsque la Constitution est entrée en vigueur, les Américains ont pourtant élu un descendant royal à la Maison Blanche en 2016.

Lire aussi : Généalogie complète de la famille impériale du Brésil depuis la fin de la monarchie : Querelle des Vassouras et des Petrópolis

Donald Trump descend d’un roi de Norvège

D’après les recherches d’Oddur F. Helgason, le plus grand généalogiste islandais, Donald Trump descend en ligne directe du roi Haakon V de Norvège. Ce roi né en 1299 et mort sans héritier mâle en 1319 fut succédé sur le trône par son petit-fils, Magnus, fils de sa fille légitime unique, Ingebjørg Hakonsdatter, mariée au prince suédois Erik Magnusson, duc de Södermanland. Erik Magnusson est le fils du roi Magnus III de Suède et donc, Donald Trump descend aussi d’un roi de Suède, appartenant à l’ancestrale maison royale des Folkungar.

Outre le roi Magnus III de Norvège, Ingebjørg et le prince Erik eurent une fille, la princesse Euphémie de Suède. La princesse Euphémie épousa Albert II de Mecklembourg. Ils auront 5 enfants, dont la princesse Ingeborg, qui épousa Louis II de Bavière puis en secondes noces Henri II de Schleswig-Holstein. Avec ce dernier, elle eu 4 enfants, dont l’aîné Gerard VI de Schleswig-Holstein épousa Catherine Élisabeth de Brunswick-Lunebourg en 1391. Gérard VI et son épouse Catherine Élisabeth ont 4 enfants, dont Hedwige. Hedwige épousa Balthazar de Mecklembourg-Werle-Güstrow et une fois veuve, épousa Thierry d’Oldenbourg.

Hedwige et Thierry ont eu 4 enfants, dont Christian. À la mort de Christophe III de Bavière, roi de Danemark, l’union royale de la Suède, le Danemark et la Norvège éclata en morceau. C’est Christian d’Oldenbourg qui fut élu roi, en tant que Christian 1e de Danemark. La Suède et la Norvège élurent leurs rois. Christian finira au cours de son règne a été élu également roi en Suède et en Norvège et réunir les trois trônes, puis perdra celui de la Suède 20 ans avant sa mort.

La princesse Marguerite de Danemark, fille du roi Christian 1e de Danemark épousera le roi Jacques III et deviendra reine d’Écosse en 1469. Marguerite et Jacques III auront 3 enfants, dont le roi suivant, Jacques IV. Jacques IV d’Écosse eut 4 enfants avec son épouse, Mary Tudor. Jacques IV eut également de nombreux enfants illégitimes avec différentes maitresses. Avec sa maitresse Margaret Drummond, le roi eut Margaret Stuart, née en 1497. Margaret Stuart épousa Lord John Gordon. Leur fils fut George Gordon, 4e comte de Huntley. Ils sont les ancêtres de Donald Trump. À partir de cette période de l’histoire, les ancêtres de Donald Trump s’éloignent peu à peu de leurs origines royales.

L’arrière-petit-fils de George Gordon, 4e comte de Huntley fut lui aussi titré. Il s’agit de Donald MacKay, 1e lord Reay. Il porte ce titre de noblesse écossais en tant que chef de clan des MacKay, une très ancienne famille clanique écossaise. Donald MacKay est l’ancêtre à la douzième génération de Donald Trump. Mary, une descendante des MacKay a épousé en 1757 Angus MacLeod, et sont les arrière-arrière-grands-parents de Mary Anne MacLeod, la mère de Donald Trump.

Lire aussi : Qui sont les héritiers de l’Empire byzantin ?

Donald Trump cousin de la reine Elizabeth II

En 1511, John Stewart, 3e comte de Lennox, épousa Lady Elizabeth, fille du 1e comte d’Atholl. Ensemble ils auront 5 enfants. Matthew Stewart, l’ainé, qui deviendra la 4 comte de Lennox sera la père d’Henri Stuart, mieux connu comme étant le roi consort d’Écosse à son mariage avec Marie Stuart. La reine Marie Stuart d’Écosse et Henri sont les aïeux de la reine Margrethe II à la 13e génération mais aussi de la reine Elizabeth II et de plusieurs monarques actuels. Le roi Felipe VI d’Espagne, la reine Margrethe II de Danemark et le roi Carl XVI Gustaf de Suède sont tous les trois des descendants de la reine Victoria par un ou plusieurs de ses enfants. Le roi Harald V de Norvège est également descendant de la reine Victoria par la princesse Maud, l’une des filles d’Edouard VII.

Quant à Donald Trump, il a également pour ancêtre le 3e comte de Lennox. Il descend d’un autre des 5 enfants du comte. Alors que les rois et reines d’Europe descendent de l’ainé, Donald Trump descend de sa fille Helen, qui épousera en secondes noces John Gordon, 11e comte de Sutherland. John et Elizabeth sont les arrière-grands-parents de Donald MacRay, 1e lord Reay, précédemment mentionné.

Lire aussi : Qui sont les descendants de Léopold 1e encore vivants aujourd’hui ?

Donald Trump descendant des Plantagenêt

C’est par cette même branche que Donald Trump est également descendant des anciens rois anglais de la maison de Plantagenêt. Il a pour ancêtres le roi Édouard III et son épouse, la reine Philippa de Hainaut.

En effet, rappelez-vous, John Stewart, 3e comte de Lennox, avait épousé Lady Elizabeth, elle-même fille de John Stuart, 1e comte d’Atholl. John Stuart est l’un des enfants de la reine Jeanne Beaufort d’Écosse et de son second époux. La reine Jeanne était la petite-fille de Jean de Gand, fils d’Edouard III. Plus anecdotique encore, Jean de Gand, duc de Lancaster, est l’ancêtre commun de Donald Trump et d’Hillary Clinton.

Comme l’explique la généticienne Turi King de l’université de Leicester, « des millions de personnes en vie aujourd’hui descendent de Jean de Gand » car il a eu plusieurs enfants. Or il suffit d’imaginer que chaque génération a eu deux enfants, qui en ont eu deux, et ainsi de suite, au bout d’une vingtaine de générations, on compte des millions de descendants.

Par cette parenté, Donald Trump est cousin de nombreuses personnalités historiques. Par exemple, le fameux Richard III était l’arrière-petit-neveu de Jean de Gand, descendant lui aussi d’Edouard III.

Notez que certains remettent en question une filiation dans l’arbre généalogique proposé. L’arbre généalogique de Donald Trump présenté ici se base le travail réalisé par le généalogiste islandais Oddur F. Helgason.

Sources : Mail Online, Iceland Monitor, Geneanet

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply