Le prince Albert II dans les Pouilles : sur les traces des Grimaldi dans le sud de l’Italie

Du 20 au 22 avril 2022, le prince Albert II de Monaco était en visite dans les Pouilles, avant de rejoindre Gênes, le 23 avril. Le séjour du souverain monégasque en Italie s’inscrit dans le cadre de ses voyages dans les sites historiques des Grimaldi.

Lire aussi : Albert II de Monaco lance un programme d’apprentissage du français dans une école niçoise

Albert II visite les Pouilles sur les traces des Grimaldi

Les descendants d’Otto Canella, consul de Gênes, en 1133, sont connus comme les Grimaldi. Le nom de la dynastie vient de Grimaud (Grimaldo, en italien), l’un des fils d’Otto Canella. Plusieurs Grimaldi ont dirigé Gênes pendant plusieurs générations, avant de s’installer aux quatre coins de la Méditerranée, en désaccord avec les nouveaux dirigeants de la république génoise. Une branche de la famille s’est emparée du fort de Monaco en 1297 et s’y est installée définitivement au début du 14e siècle. D’autres branches de la famille ont régné sur des petits fiefs semblables, voire plus importants, sur le pourtour méditerranéen. Aujourd’hui, seule la branche Grimaldi de Monaco est encore souveraine.

La branche monégasque a elle-même reçu des fiefs un peu partout en France et en Italie, pour la remercier de ses différentes alliances politiques. Ce fut notamment le cas au 16e siècle, lorsque Charles Quint a offert aux Grimaldi de Monaco plusieurs seigneuries et autres territoires dans le sud de l’Italie.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Lire aussi : Quel est le vrai nom des Grimaldi ? Et si Albert II de Monaco était un Chalençon ?

L’ensemble des fiefs ayant appartenu aux Grimaldi sont connus aujourd’hui comme les Sites historiques des Grimaldi, et sont valorisés par les activités d’une association fondée en 2015. Le prince souverain Albert II effectue régulièrement des visites dans ces villes, partant à la découverte de ses ancêtres. Ce 20 avril, Albert II s’est rendu à Terlizzi, une commune située dans la province de Bari, dans la région des Pouilles.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Le prince Albert et le maire de Terlizzi, Nicola Gemmato, ont dévoilé le panneau des « Sites historiques Grimaldi de Monaco », qui sera dorénavant affiché dans la ville. Le prince Albert a visité l’église Santa Maria di Sovereto, où une inscription lapidaire aux armes des Grimaldi lui a été présentée.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

De l’église, il a rejoint à pied l’ancien château, où il a dévoilé une plaque commémorative de sa visite. De là, il a continué sa promenade jusqu’à la cathédrale. Sur la façade, on retrouve le blason de l’archiprêtre de Terlizzi, qui officiait ici au 17e siècle. L’homme d’Église était le cousin du prince Honoré II, qui à l’époque était le souverain monégasque.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Lire aussi : La dure épreuve traversée par Jazmin Grace Grimaldi : voici pourquoi la fille d’Albert II et son petit ami étaient silencieux depuis des mois

Dans le village, le prince Albert II s’est aussi recueilli devant le monument aux morts et y a déposé une couronne de fleurs, pendant que l’orchestre local interprétait l’hymne européen, l’hymne italien et l’hymne monégasque. À la Pinacothèque, le prince Albert a écouté le discours du maire, qui a rappelé la précédente visite du prince.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

En juin 1997, alors qu’il était encore l’héritier du trône, Albert avait déjà visité Terlizzi dans le cadre des célébrations des 700 ans de la dynastie Grimaldi. En fin de journée, Albert II a quitté Terlizzi pour rejoindre Trani, dans la province de Barletta-Andria-Trani. Après avoir salué le maire de Trani, Amadeo Bottaro, le prince Albert II a visité la cathédrale San Nicola Pellegrino.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Avant de terminer sa journée par un dîner officiel avec sa délégation monégasque, Albert a marché jusqu’au Castello Svevo, situé juste à quelques pas de la cathédrale, au centre du port de Trani. Les maires de Trani, de Canosa di Puglia, de Terlizzi, de Poggiorsini et de Spinazzola étaient conviés à la table dressée en l’honneur du souverain.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Albert de Monaco à Conasa di Puglia et à Andria

Le 21 avril, le prince Albert II entamait sa deuxième journée dans les Pouilles, en visitant la ville de Canosa di Puglia. Accompagné par le maire, Roberto Morra, le prince Albert a dévoilé le panneau des « Sites historiques Grimaldi de Monaco ». Le prince était attendu à l’Hôtel de Ville, où une plaque commémorative de sa visite a été inaugurée, rappelant aussi sa visite de 1997.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Au cours d’une balade à pied dans les rues du centre-ville, il s’est arrêté devant le monument aux morts pour y déposer une couronne de laurier. Le prince Albert a ensuite visité l’école secondaire qui dispense des cours d’hôtellerie. En mémoire de sa visite dans cet établissement, l’école a choisi de rebaptiser sa salle de réception, « Salle Prince Albert II de Monaco ».

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)
(Photo : Axel Bastello / Palais princier)
(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

En fin de matinée, le prince Albert II « sur le site de Castel del Monte, situé dans la commune d’Andria, à l’Ouest de Bari, pour une visite guidée de cet édifice remarquable du XIIIe siècle, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1996 », explique le Palais princier dans son communiqué.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Après un déjeuner offert par la municipalité d’Andria, le prince Albert a visité château de Garagnone, situé au cœur du parc national Alta Murgia, près de Spinazzola et de Poggiorsini. « Le château de Garagnone doit l’origine de son nom à Roberto Guaragna, l’un des chevaliers normands arrivé en Italie en 1048. Il a été complètement détruit par un tremblement de terre en 1731. Aujourd’hui, seules quelques salles souterraines et une partie des murs sont encore visibles », précise le Palais. La partie officielle de son voyage reprend le 23 avril, cette fois-ci au nord de l’Italie, à Gênes.

(Photo : Axel Bastello / Palais princier)

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr