Le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe reçoit la Croix de l’ordre du Mérite de Basse-Saxe

Le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe, prétendant au trône de la principauté de Schaumbourg-Lippe a été récompensé ce jeudi 14 juillet 2022 par les autorités du Land de Basse-Saxe. L’homme d’affaires a reçu la Croix de l’ordre du Mérite pour ses diverses activités, engagements et initiatives dans sa région.

Lire aussi : Donatus de Schaumbourg-Lippe apporte son aide à la frontière ukrainienne

L’État de Basse-Saxe récompense le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe

Son épouse, la princesse Mahkameh, et son fils, le prince héréditaire Heinrich Donatus, ont fièrement partagé la nouvelle sur leurs réseaux sociaux. Le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe a reçu la Croix de l’ordre du Mérite de Basse-Saxe. Il a reçu la croix de 1ère classe des mains du ministre des Sciences et de la Culture de Basse-Saxe, Björn Thümler.

Le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe avec la Croix de l’ordre du Mérite de Basse-Saxe et son épouse, la princesse Mahkameh (Photo : capture Instagram/donschaumbu)

Lire aussi : L’île du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe a besoin de subsides pour perdurer

Le ministre de la Culture de l’État de Basse explique que le prince Alexander, 63 ans, a reçu cette récompense pour « son engagement diversifié » auprès des « personnes, organisations et clubs de l’ancien territoire de Schaumburg-Lippe et en particulier pour son travail de protection de la patrie et de la culture. » Dans son discours, au moment de remettre les insignes de l’ordre au prince, le ministre a déclaré que le chef de la famille parvenait à « veiller à ce que la tradition d’État du plus petit des quatre États prédécesseurs de Basse-Saxe et les intérêts culturels et historiques de l’ancien État de Schaumburg-Lippe soient toujours respectés ».

En tant que membre de nombreux clubs et comités dédiés à la culture et à la santé dans la région de l’ancienne principauté de Schaumbourg-Lippe, Alexander est un personnage fortement impliqué dans la société civile. Il est membre de différents conseils d’administration, un mécène important, collecteur de fonds, ambassadeur culturel et défenseur du patrimoine. « En outre, l’amitié germano-juive et plus précisément germano-israélienne est aussi très importante pour lui », a souligné le ministre dans son discours.

Lire aussi : Mariage religieux du prince Alexander de Schaumbourg-Lippe avec sa troisième épouse

Son épouse, la princesse Mahkameh a partagé la nouvelle sur Instagram, en déclarant « être la plus fière des épouses ». Son fils et héritier dynastique, lui aussi très engagé pour des causes sociales et médicales, a également félicité son père pour son « travail en faveur de ceux dans le besoin ».

Le prince est aussi un important propriétaire terrien. Il est le propriétaire du château de Bückeburg, de forêts mais aussi de l’île Wilhelmstein, située au milieu du lac de Steinhude. Cette île est devenue une attraction touristique pour les jeunes qui y organisent des camps de vacances. « Les monuments culturels comme le château de Bückeburg, les mausolées princiers ou le Wilhelmstein ne sont pas un luxe confortable, mais une obligation. » Le ministre a ajouté qu’il donnait cette récompense au prince « en reconnaissance du fait que le prince Alexander de Schaumbourg-Lippe respecte cette obligation. »

Arbre généalogique de la dynastie régnante et carte de la principauté de Schaumbourg-Lippe (Image : Histoires Royales)

Le comté de Schaumbourg a été fondé en 1110, avec à sa tête un noble de Westphalie. Au fil des siècles, le comté est divisé, annexé et modulé, jusqu’en 1640, où après la Guerre de Trente Ans, le territoire est divisé en plusieurs parties, dont l’une devient le comté de Schaumbourg-Lippe, avec à sa tête, le comte Philippe 1e. À la fin du Saint-Empire et à la création de la Confédération du Rhin, le comte Georges-Guillaume voit son comté élevé au rang de principauté. La principauté de Schaumbourg-Lippe ne bougera plus, adhérera à la Confédération germanique, puis à l’Empire germanique. Lors de l’abolition de la monarchie sur le territoire allemand en 1918, le dernier prince souverain, Adolphe II, est contraint d’abdiquer. Adolphe II est mort en 1936 sans descendant, dans un accident d’avion au Mexique. Son frère Wolrad lui succède à la tête de la famille. Wolrad meurt en 1962, succédé par son fils Philipp Ernst, lui-même succédé en 2003 par son fils Alexander.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr