Le prince Carl Philip et la princesse Sofia se battent contre les préjugés

Le prince Carl Philip et la princesse Sofia de Suède ont participé à un événement organisé pour se battre contre les préjugés notamment envers les enfants et les jeunes atteints de déficience intellectuelle. La fondation du couple princier soutient cet événement.

Lire aussi : Le prince Carl Philip remet les médailles de la Société royale patriotique

Le discours de la princesse Sofia de Suède contre les préjugés

Le prince Carl Philip, 43 ans, et la princesse Sofia de Suède, 37 ans, ont participé à l’événement Les enfants ne sont pas nés avec des préjugés, qui s’est déroulé ce mardi 24 mai à l’Avicii Arena. L’événement était organisé par la fondation de l’ancien DJ Avicii. Le célèbre DJ suédois, de son vrai nom Tim Bergling, était un ami du couple princier. Il est décédé à 28 ans en 2018. Depuis lors, le prince Carl Philip et la princesse Sofia sont restés proches de sa fondation, de sa famille et des différentes initiatives menées par les proches du musicien.

Lire aussi : Le prince Carl Philip récompense la commune qui consomme le plus d’aliments durables en Suède

L’événement Les enfants ne sont pas nés avec des préjugés était organisé par le Glada Hudik Theatre et la Fondation Tim Bergling, en collaboration avec des écoles partenaires et avec le soutien de la fondation du couple princier. Le but du projet est de sensibiliser la société aux déficiences intellectuelles.

La princesse Sofia a prononcé un discours, qu’elle a commencé en rappelant le but initial de la fondation qu’elle a créée il y a sept ans avec son époux. Le but était de soutenir des initiatives visant à aider « tous les enfants et les jeunes à avoir la possibilité d’être eux-mêmes. Lorsque vous arrivez à être exactement qui vous êtes et que vous vous sentez confiant comme cela, alors vous êtes rayonnants ».

La princesse Sofia explique que le premier obstacle à l’acceptation de soi est le préjugé. « Les préjugés prennent de nombreuses formes différentes » Ils se manifestent souvent à cause de notre méconnaissance. « Au lieu de nous poser des questions, nous jugeons à la place ». La princesse Sofia a expliqué qu’un des axes sur lequel sa fondation travaillait était l’environnement sûr en ligne, où malheureusement les préjugés sont encore trop souvent présents.

« Très souvent, ce sont précisément les préjugés qui émergent, par exemple dans les commentaires et messages haineux. Les préjugés blessent tout le monde. Les préjugés font obstacle. Ils nous empêchent de connaître de nouvelles personnes. Très souvent, ils nous empêchent de nous aimer. Mais, une chose est importante à retenir. Les préjugés ne nous limitent que si nous les laissons faire. Et nous pouvons en fait faire beaucoup pour empêcher cela. Chacun d’entre nous. Adultes et enfants. Vous et moi. »

« Nous pouvons être conscients des préjugés. Nous pouvons répandre l’amour et l’appréciation, comme contrepoids à la haine et aux abus. Et nous pouvons aider les autres à oser être eux-mêmes. Si chacun d’entre nous qui est ici aujourd’hui travaille pour que chaque être humain ait le droit de briller, eh bien, je suis sûr que nous avons un bel avenir devant nous ! »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr