Le prince Charles arrive au Rwanda pour remplacer la reine Elizabeth II à la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth

Les dirigeants des 54 pays du Commonwealth s’apprêtent à se retrouver pour la première fois en quatre ans. La reine Elizabeth II, pourtant chef du Commonwealth des Nations, ne pourra pas rejoindre cette réunion qui a lieu au Rwanda. Le prince de Galles est arrivé à Kigali ce mardi 21 juin en fin de journée avec son épouse.

Lire aussi : Ces 15 pays où règne la reine Elizabeth II

Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles atterrissent à Kigali

C’est la sixième fois qu’un Sommet des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM) a lieu dans un pays africain. La réunion se tient habituellement tous les deux ans et, comme son nom l’indique, elle permet aux chefs des gouvernements des 54 pays du Commonwealth de se retrouver. La réunion devait avoir lieu à Kigali en 2020 mais elle avait été annulée en raison de la pandémie mondiale.

En marge de la réunion, plusieurs forums et événements sont déjà organisés depuis le 19 juin. La réunion de cette année a pour thème : « Offrir un avenir commun : connecter, innover, transformer ». C’est le samedi 25 juin, à l’Intare Conference Arena, que se clôturera le sommet, avec la réunion formelle de tous les chefs de gouvernement.

Le prince de Galles, représentant de Sa Majesté, est arrivé le 21 juin en soirée et assurera plusieurs visites et engagements dès le 22 juin. Habituellement, c’est en sa qualité de chef du Commonwealth qu’Elizabeth II assiste à ce sommet qui accueille les chefs de gouvernement, donc les premiers ministres. Certains pays envoient toutefois leur président.

Le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles arrivent à Kigali (Photo : Ian Vogler/Daily Mirror/PA Wire/Abacapress)

Lire aussi : Le Globe du Commonwealth et sa couronne arrivent à la Tour de Londres

Patricia Scotland, Secrétaire générale du Commonwealth, a rappelé combien cette réunion est importante. À cause de l’annulation du sommet en 2020, la dernière réunion date de 2018 et bon nombre de choses se sont passées dans le monde en quatre ans. « Les nouveaux conflits en cours et l’impact accéléré du changement climatique ont fondamentalement modifié le paysage mondial et mis à l’épreuve notre résilience », souligne Patricia Scotland.

Au programme des prochains jours, ce 22 juin aura lieu une première réunion exceptionnelle qui concerne les 32 petits États insulaires. Le 23 juin aura lieu une réunion entre ministre des Affaires étrangères des pays membres. Les 24 et 25 juin aura lieu le sommet en tant que tel.

Le Commonwealth des Nations est une organisation supra gouvernementale qui comprend 54 États indépendants. Il s’agit pour la plupart d’anciennes colonies de l’Empire britannique, qui à travers cette organisation gardent des liens culturels forts et maintiennent un attachement communautaire important. Le Mozambique et le Rwanda sont les deux seuls pays du Commonwealth des Nations qui ne sont pas des anciennes colonies britanniques et qui sont pourtant membres de l’organisation.

Parmi ces 54 pays, 14 royaumes, en plus du Royaume-Uni, ont gardé le souverain britannique comme chef d’État. Elizabeth II est donc reine de 14 pays en plus du Royaume-Uni. Parmi les 54 pays du Commonwealth, il y a également 5 d’entre eux qui sont des monarchies, avec un monarque différent d’Elizabeth II.

Les royaumes du Commonwealth en Amérique du Nord (Image : Histoires Royales)
Les États membres du Commonwealth des Nations, dont les royaumes du Commonwealth dans les Caraïbes et en Amérique latine (Image : Histoires Royales)
Les pays du Commonwealth des Nations en Asie (Image : Histoires Royales)
Les États membres du Commonwealth des Nations, dont les royaumes du Commonwealth et des monarchies indépendantes en Océanie (Image : Histoires Royales)

Elizabeth II est aussi désignée comme le chef du Commonwealth des Nations. Lors d’un précédent sommet, les États membres ont convenu qu’ils considéreraient Charles comme le prochain chef du Commonwealth. Le prince William a récemment déclaré qu’il n’était pas certain de devenir à son tour chef du Commonwealth.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr