Le Globe du Commonwealth et sa couronne arrivent à la Tour de Londres

Le Royaume-Uni et le Commonwealth s’apprêtent à célébrer les 70 ans de règne de la reine Elizabeth II. L’un des nouveaux joyaux confectionnés pour les célébrations de ce Jubilé de platine a été présenté à la Tour de Londres ce vendredi. Un globe et sa couronne en argent seront exposés dans la Tour Blanche de la Tour de Londres pendant les sept prochaines semaines. Le globe jouera aussi un rôle important lors des célébrations du Jubilé.

Lire aussi : Le prince William reconnaît qu’il ne sera peut-être jamais le chef du Commonwealth

Le globe du Commonwealth jouera un rôle lors de l’allumage des balises pour les cérémonies du Jubile de platine

Des milliers de balises seront allumées le 2 juin 2022, à l’occasion du Jubilé de platine de la reine Elizabeth II. L’allumage des balises perpétue la tradition des éclairages de lumières à l’occasion de grands événements royaux. Le Jubilé de platine est célébré au Royaume-Uni et dans les 54 pays membres du Commonwealth des Nations. Des balises seront allumées dans chacune des 54 capitales ainsi que dans de nombreuses autres villes du monde.

À l’occasion de ces festivités, un nouveau joyau fait son entrée dans la Tour de Londres. Il s’agit d’un globe posé dans sa couronne. Le globe jouera un rôle important dans la célébration d’allumage des balises, même si les organisateurs de l’événement ne veulent pas révéler exactement quel sera ce rôle.

Un cadet du Royal Air Force apporte le globe jusqu’à la Tour de Londres (Photo : Jonathan Brady/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Le globe est « une œuvre d’art unique réalisée par des artisans britanniques pour une reine unique, réalisée avec beaucoup d’amour, de dévouement et de compétence », a expliqué à ITV Bruno Peeks, en charge de l’organisation des événements de Sa Majesté.

La couronne et le globe serviront lors de l’allumage de la Balise principale du palais de Buckingham, le 2 juin 2022, lors de la cérémonie du Jubilé de la platine. Le globe et sa couronne sont aussi exposés dans la Tour Blanche de la Tour de Londres jusqu’à cette date (Photo : Jonathan Brady/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Ces 15 pays où règne la reine Elizabeth II

Le globe du Commonwealth exposé à la Tour de Londres

Le globe bleu rappelle le globe du drapeau du Commonwealth. Il a été réalisé par des artisans britanniques en platine, en diamant, en or et en argent. Des pierres sont également incrustées sur le bas de la couronne, pierres provenant des quatre nations du Royaume-Uni. Les pierres ont été extraites sur les quatre plus hauts sommets de chacune des nations, à savoir : le mont Snowdon au pays de Galles, le Ben Nevis en Écosse, le Slieve Donard en Irlande du Nord et le Scafell Pike en Angleterre.

Détails des pierres récoltées sur les quatre plus hauts sommets des nations du Royaume-Uni et disposées à la base de la couronne (Photo : Jonathan Brady/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La famille royale britannique réunie pour célébrer le Commonwealth à Westminster

Une cérémonie était organisée ce vendredi pour accueillir le globe et la couronne. Un détachement militaire de 70 soldats musiciens accompagnait l’arrivée du globe, tenu dans les mains d’un cadet de la Royal Air Force. La couronne est arrivée sur un coussin bleu.

La reine Elizabeth II est la reine de 15 pays différents, dont le Royaume-Uni. Les 14 autres pays sur lesquels elle règne, sont des royaumes du Commonwealth. Elle est également le chef du Commonwealth des Nations, une organisation intragouvernementale regroupant des anciennes colonies britanniques, dont la plupart sont aujourd’hui des républiques. Lors du sommet du Commonwealth de 2018, il a été décidé par consensus que le prince Charles serait le successeur d’Elizabeth II à la tête du Commonwealth. Rien n’oblige que le prince William soit le suivant. Bien que les pays du Commonwealth n’aient pas de lien officiel avec la couronne britannique, ils restent attachés au Royaume-Uni et à son souverain, actuel chef de l’organisation du Commonwealth.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr