Le prince Ernst August de Hanovre à nouveau au tribunal… contre son ancien avocat

Le prince Ernst August de Hanovre enchaîne les apparitions au tribunal, qu’il soit plaignant ou accusé. Ce mardi, le chef de la famille royale de Hanovre s’est retrouvé face à son ancien avocat. Celui-ci lui reproche une facture d’honoraires impayée… s’élevant à 74 000 euros.

Lire aussi : Ernst August de Hanovre loue une trottinette et passe du bon temps avec ses petits-enfants à Madrid

L’époux de la princesse Caroline de Monaco se bat contre son ancien avocat

Après ses démêlés avec la police, qui lui ont valu une peine de prison et après son énième action à l’encontre de son fils aîné, le prince Ernst August de Hanovre s’est une fois de plus retrouvé au tribunal. Ce mardi 25 avril, il s’est rendu en personne au tribunal régional de Salzbourg pour défendre sa cause, n’ayant pas peur d’affronter son ancien avocat.

Le prince Ernst August, 68 ans, vit de plus en plus souvent à Madrid, auprès de sa nouvelle compagne, l’empêchant de se rendre au tribunal en Autriche ou en Allemagne, comme ce fut encore le cas il y a quelques semaines lorsqu’il tentait de régler un litige avec son fils aîné, concernant la gestion des châteaux familiaux. Le duc de Brunswick était pourtant bien à l’audience ce mardi, à Salzbourg, comme le rapporte le journal local Krone Zeitung.

Le prince Ernst August de Hanovre se bat à présent contre son ancien avocat. Photographié ici à la sortie du tribunal, lors d’une précédente affaire, en mars 2021 (Photo : Splash News/ABACAPRESS.COM)

Lors de l’audience, l’avocat lésé dit avoir une facture d’honoraires qui s’élève à 74 000 euros et qui reste impayée. Celle-ci couvrirait des prestations d’aide et de conseils juridiques qui ont été réalisées entre 2016 et 2021. L’ancien avocat de l’époux de la princesse Caroline de Hanovre a déclaré devant la cour que cette somme était un montant forfaitaire sur lequel les deux parties s’étaient mises d’accord devant un notaire. Si les prestations avaient fait l’objet d’une facture individuelle, le montait serait « certainement deux fois plus élevé », a argumenté l’avocat, comme le rapporte la presse locale.

Lire aussi : L’époux de la princesse Caroline définitivement interdit de récupérer ses armes à feu

Le prince Ernst August quitte l’audience après s’être emporté

Selon Krone Zeitung, l’ambiance était particulièrement électrique dans la salle d’audience. Le prince Ernst August s’est quelque peu emporté et ses nouveaux avocats sont intervenus pour le calmer et « éviter le chahut ». La relation entre le prince et son ancien avocat était très bonne, presque amicale, ce qui fait intervenir beaucoup d’affect dans ce dossier. Le prince a même quitté le tribunal, après quelques minutes d’explications. Ses nouveaux avocats ont expliqué que ça ne servait à rien qu’il reste, car de toute façon, le contenu du procès de 26 pages n’était pas à sa portée. Également, leur client serait parti car il trouvait que débattre sur des « questions de coût est ennuyeux et que c’est indigne de son rang social ».

Concrètement, les nouveaux avocats ont fait savoir que leur client estimait que ces honoraires pour des services consultatifs étaient trop élevés, le prince ayant déjà payé environ un million d’euros d’honoraires à son ancien avocat. Par ailleurs, l’ancien avocat doit lui aussi clarifier devant la cour ce qu’il estime avoir réellement réalisé comme prestations. Il a 86 dossiers à passer au crible pour établir la liste de ses services consultatifs supplémentaires. Le juge a rappelé que si l’affaire passait au tribunal, c’est aussi parce qu’un expert aurait demandé de clarifier les services rendus par l’avocat. Le juge a conclu l’audience en demandant aux deux parties de tomber d’accord sur un règlement à l’amiable.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr