Harry et Meghan montent sur scène pour demander l’équité vaccinale : le lieu de naissance «ne devrait pas dicter notre capacité à survivre»

Le prince Harry et Meghan Markle sont à New York depuis plusieurs jours. Le point culminant de leur séjour était leur apparition au concert caritatif Global Citizen Live, organisé en simultané dans le monde entier pendant 24 heures. Lorsqu’ils sont montés sur scène main dans la main, le duc et la duchesse de Sussex ont imploré les dirigeants d’aider les pays en difficulté à sa procurer des doses de vaccin contre la covid.

Lire aussi : Anniversaire d’Archie : Harry et Meghan appellent aux dons pour l’achat de vaccins dans les pays pauvres

Le duc et la duchesse de Sussex plaident pour une aide aux pays en difficulté en période de pandémie

Après une visite sur le site des tours du World Trade Center, une visite touchante auprès d’enfants dans une école de Harlem, et après diverses réunions dont l’une aux quartiers généraux de l’ONU, le prince Harry et Meghan Markle sont enfin apparu ce samedi 25 septembre au concert Global Citizen Live.

Le duc et la duchesse de Sussex sont montés sur la scène new-yorkaise installée à Central Park. Plusieurs scènes étaient installées aux quatre coins du monde afin d’assurer un show de 24 heures en continu. À Paris, par exemple, sont montés sur la scène Denis Brogniart, Priyanka Chopra ou encore Anne Hidalgo. Pendant des heures, un spectacle gratuit a permis de profiter de la musique d’Elton John, Christine and the Queens, Billie Eilish, Coldplay, Lizzo ou Jennifer Lopez. Emmanuel Macron a pris la parole à travers une vidéo pré-enregistrée, alors qu’Ursula von der Leyen a pris la parole depuis la scène.

À New York, le duc et la duchesse de Sussex sont montés sur scène pour livrer un message en rapport avec la pandémie. Le but global du concert caritatif Global Citizen Live était de conscientiser et de récolter des fonds pour réduire la pauvreté et les inégalités dans le monde. Le discours du prince Harry concernait particulièrement les inégalités vaccinales.

«Êtes-vous prêt à faire le nécessaire pour mettre fin à cette pandémie ?», a interrogé le prince Harry en s’emparant du micro. Meghan Markle a elle aussi pris la parole sous les acclamations de la foule. «C’est si bon d’être de retour ici avec vous tous. Nous savons qu’il semble que cette pandémie dure depuis toujours.»

Le prince Harry et Meghan Markle sont montés sur scène pour demander une équité vaccinale (Photo : John Angelillo/UPI/ABACAPRESS.COM)

«Il y a tellement de choses que nous pouvons faire aujourd’hui qui peuvent nous rapprocher de la fin de cette pandémie, et c’est pourquoi nous sommes tous ici. Nous pouvons être ici ce soir parce que les scientifiques, les chercheurs, les travailleurs de première ligne et les dirigeants altruistes de la santé publique les plus brillants ont risqué leur vie pour protéger notre communauté mondiale. Ce sont nos héros humanitaires », a déclaré Meghan. 

Le discours du prince Harry et Meghan Markle au concert Global Citizen Live

Elle a rendu le micro à Harry qui a continué : «Depuis le début de cette pandémie, nous avons parlé aux experts de la façon dont nous pouvons faire notre part. Cette semaine, nous nous sommes assis avec les dirigeants indépendants de la santé mondiale pour mieux comprendre comment se rapprocher de l’équité en matière de vaccins et mettre fin à cette crise sanitaire. Mais nous nous battons plus que le virus. C’est une bataille de désinformation, de bureaucratie, de manque de transparence et de manque d’accès », a déclaré Harry. « Et surtout, il s’agit d’une crise des droits humains.»

Meghan a repris le micro : «Chaque personne sur cette planète a le droit fondamental de recevoir ce vaccin. C’est le but, mais ce n’est pas le cas. Et alors que dans ce pays et bien d’autres, vous pouvez aller presque n’importe où et vous faire vacciner, des milliards de personnes dans le monde ne le peuvent pas. Cette année, le monde devrait produire suffisamment de doses pour atteindre l’objectif de vaccination de 70 % des personnes dans chaque pays, mais il est incorrect qu’une telle quantité de vaccins n’ait été distribuée jusqu’à présent qu’à 10 pays riches et pas à tout le monde».

Le prince Harry a repris la parole pour dire que de nombreux pays dans le monde serait capables de produire leur propre vaccin «mais ils ne sont pas autorisés à le faire parce que les sociétés pharmaceutiques ultra-riches ne partagent pas les recettes pour les fabriquer. Ces pays ont les moyens, la capacité et les travailleurs pour se lancer dans la fabrication. Tout ce qu’ils attendent, c’est que la propriété intellectuelle du vaccin soit abandonnée et que la technologie du vaccin soit transférée. Et en passant, bon nombre de ces vaccins ont été financés par des fonds publics. Ce sont vos vaccins. Vous les avez payés», dit Harry. 

Harry a déclaré qu’on lui avait expliqué que les doses étaient «achetées et stockées par des nations riches», puis envoyées dans des pays moins fortunés lorsqu’elles étaient proches de leur expiration. «Cela ne peut pas être une opération caritative. Il s’agit d’une question fondamentale des droits de l’homme », a-t-il déclaré. 

Meghan a déclaré: «Pensez à tous les vaccins qui ont été jetés cette année. C’est comme jeter des gilets de sauvetage quand les gens se noient. Alors, où en sommes-nous ?’ Ma femme et moi pensons que l’endroit où vous êtes né ne devrait pas dicter votre capacité à survivre».

  

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr