Harry et Meghan boycottent 4 grands groupes de presse britanniques

Ce dimanche, les patrons de 4 grands groupes de presse britanniques ont eu la désagréable surprise de découvrir une lettre qui leur était adressée, signée par le duc et la duchesse de Sussex. Le couple, parti vivre à Los Angeles, a fait savoir qu’il coupait tout contact avec 4 titres britanniques, à savoir The Sun, Daily Mail, Daily Express et Daily Mirror. Cette rupture a lieu au motif que ces journaux, magazines ou tabloïds ne respectent pas les devoirs de la presse. Le prince Harry et Meghan Markle précisent qu’il ne s’agit pas d’une décision pour s’éviter les critiques.

Le prince Harry et Meghan ont fait savoir qu’ils ne collaboreront plus avec 4 grands titres de presse britanniques. Photographiés ici il y a quelques jours à Los Angeles

Lire aussi : Le prince Harry attaque la presse en justice pour défendre Meghan : « J’ai perdu ma mère et je vois maintenant ma femme devenir la proie des mêmes forces »

La guerre entre les Sussex et les tabloïds continue

On apprenait il y a quelques jours que les avocats du duc et de la duchesse de Sussex comptaient bien maintenir l’audience prévue au 24 avril, malgré la crise du coronavirus. Ce jour-là, débutera leur procès à l’encontre d’Associated Press (groupe qui détient entre autres le Daily Mail), pour avoir publié en 2018, une lettre manuscrite écrite par Thomas Markle à sa fille, Meghan. Non seulement la bataille juridique continue contre le Daily Mail, mais en plus, hier, le tabloïd apprenait que les Sussex coupaient définitivement les ponts avec eux. Trois autres grands titres sont visés par cette décision. Le communiqué précise que la décision concerne les maisons mères et donc par conséquent, l’ensemble des titres, suppléments, dérivés, sites internet et autres journaux que possèdent ces groupes.

C’est The Guardian (qui n’est pas visé par cette décision), qui a notamment diffusé et rendu publique la lettre du prince Harry et de Meghan. Dans cette lettre, on peut lire que les Sussex sont conscients qu’en décidant de ne plus parler à des journalistes de ces groupes de presse, ils se privaient d’une large partie de la population britannique qui lisent ces journaux au quotidien. Selon eux, c’est pourtant la seule mesure qui leur permet de ne pas « s’offrir » gratuitement aux critiques et harcèlements. Concrètement, la mesure s’applique en choisissant de ne plus jamais répondre favorablement aux demandes d’interviews ni d’envoyer leurs journalistes pour couvrir certains événements qu’ils pourraient organisés et auxquels la presse serait conviée.

Lire aussi : Le père de Meghan Markle est déçu que sa fille réduise ses fonctions royales

Le prince Harry et Meghan boycottent 4 médias britanniques

« Comme vous, le duc et la duchesse de Sussex pensent que la liberté de la presse est une pierre angulaire de la démocratie, particulièrement en ces moments de crise. Quand elle va bien, la liberté de la presse éclaire certaines zones d’ombre, raconte des histoires qui seraient autrement méconnues, se bat pour ce qui est juste, défie le pouvoir, et prend à charge ceux qui abusent du système qu’ils pensent acquis », peut-on lire dans la lettre du prince Harry et de Meghan. Le communiqué continue : « Il est connu que la première obligation du journalisme est de dire la vérité. Le duc et la duchesse de Sussex sont totalement d’accord avec ça ».

C’est alors que la lettre se gâte pour certains journalistes, puisque le couperet tombe à cette phrase : « Veuillez noter que le duc et la duchesse de Sussex n’auront plus de contacts avec votre média. Il n’y aura plus aucune collaboration, aucun engagement. Cette mesure n’est pas pour éviter les critiques. Ce n’est pas pour étouffer le débat public ou censurer le rapport de faits pertinents. Les médias ont tous leurs droits de rapporter des choses sur le duc et la duchesse de Sussex, des choses bonnes et mauvaises. Mais elles ne peuvent se fonder sur le mensonge. Ils veulent également être très clairs : ce n’est en aucun cas une politique globale pour tous les médias »

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply