Le prince héritier Haakon effectuera un acte solennel pour la première fois

Le vendredi 2 octobre 2020 aura lieu l’ouverture de la nouvelle année parlementaire. Comme dans de nombreuses monarchies constitutionnelles, le souverain ouvre l’année, en lisant un discours qui esquisse les grandes lignes de l’année à venir, tracées par le gouvernement. Cette année, le roi Harald est malade et sera en incapacité de lire le discours d’ouverture. C’est son fils, le prince héritier de Norvège, 47 ans, qui en tant que régent du Royaume, prononcera le discours.

Le roi Harald ne pourra pas ouvrir la 165e session du Sorting cette année. Son fils, le prince héritier Haakon le remplacera (Photo : Sølve Sundsbø / Det kongelige hoff)

Lire aussi : Harald V ouvre solennellement l’année parlementaire en présence du prince héritier Haakon

Le prince héritier Haakon ouvrira la nouvelle session parlementaire pour la première fois

Vendredi matin, le roi Harald V de Norvège a été emmené à l’hôpital pour des difficultés respiratoires. Tout au long de la journée, la Cour royale a donné des nouvelles du Roi. Après nous avoir été rassurés sur le fait que le roi Harald, 83 ans, n’avait pas attrapé le covid-19, un communiqué nous a appris qu’il resterait tout le weekend à l’hôpital et en ressortirait lundi. Néanmoins, il reste en congé maladie jusqu’au 4 octobre.

Cependant, à l’agenda du Roi figure l’événement le plus important de l’année, le 2 octobre. Vendredi, il doit ouvrir le 165e Storting (le Parlement), en prononçant le discours écrit par son gouvernement. S’il respecte bien son congé maladie, cela veut dire que cette année, il passe la main à son régent, étant en incapacité d’effectuer ses fonctions.

Comme au Danemark, en Norvège, la régence est très fréquente. Contrairement à d’autres pays où la régence exceptionnelle et a un sens symbolique lourd, en Norvège, il est fréquent que le prince héritier Haakon soit régent. Cela arrive quand son père est malade ou qu’il est à l’étranger pour raisons personnelles ou en voyage officiel.

Lire aussi : Prinsjesdag 2020 en sobriété : Willem-Alexander ouvre l’année parlementaire

Un acte solennel qu’un prince héritier n’avait plus effectué depuis 30 ans

C’est par contre la première fois que le prince héritier Haakon accomplira cet acte officiel de toute sa vie. Le prince héritier n’a jamais ouvert le Sorting. La dernière fois que le régent a dû le faire, c’était il y a 30 ans. À l’époque, en 1990, c’est l’actuel roi Harald qui a ouvert le parlement en tant que prince héritier de son père, le roi Olav V.

Le roi de Norvège lit son discours chaque année lors de la rentrée parlementaire depuis 1814. Ici en 2019 (Photo : Storting)

Lire aussi : Cérémonie d’ouverture du parlement britannique 2019 (LIVE – Suivre en direct)

L’ouverture du Storting est une vieille tradition remontant à 1814. Mais cette année, l’ouverture s’annonce déjà différente des autres années en raison des mesures sanitaires. Cette version light de la cérémonie permettra au prince héritier Haakon de se faire la main pour sa première fois. Habituellement, 750 personnes se réunissent. Il y a tous les membres du gouvernement, les représentants parlementaires et la famille royale. Cette année, les autorités sanitaires limitent la présence de 200 personnes en même temps sous le même toit.

« C’est le jour de l’année où la plupart des gens se retrouvent ensemble dans la salle du Storting, et il y a une atmosphère très particulière lorsque nous sommes proches les uns des autres. Cette année, ce sera différent », a déclaré Tone Wilhelmsen Trøen, la présidente de l’assemblée norvégienne.

Source : Storting, Dagbladet

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr