La princesse Charlène rentre à Monaco après quatre mois de soins à l’étranger

Cela faisait quatre mois que la princesse Charlène de Monaco était prise en charge à l’étranger. Le Palais princier a annoncé ce 12 mars que l’épouse du chef d’État monégasque était de retour en Principauté. Elle achèvera sa convalescence, entourée de son époux et de leurs jumeaux.

Lire aussi : « La princesse Charlène va beaucoup mieux » : le prince Albert donne des nouvelles de son épouse

La princesse Charlène retrouve la Principauté, son époux et ses enfants

En novembre 2021, la princesse Charlène acceptait la proposition qui lui était faite de quitter Monaco et de rejoindre un établissement de soins à l’étranger. C’est en Suisse que la princesse Charlène, 44 ans, a vécu les mois suivants, bien qu’officiellement le Palais n’ait jamais voulu préciser le lieu. La décision de se faire interner a fait suite à un conseil de famille durant lequel la princesse Charlène a été confrontée à la réalité.

Quand la princesse Charlène a accepté de partir se faire soigner à l’étranger, elle n’était rentrée à Monaco que depuis quelques jours. Elle rentrait tout juste d’Afrique du Sud où elle a vécu une longue période d’isolement et de convalescence, les mois précédents. Tout a commencé lorsqu’elle s’est retrouvée coincée en Afrique du Sud, suite à une infection de la zone ORL après une opération d’élévation des sinus. L’infection l’empêchait de prendre l’avion.

La princesse Charlène lors de ses retrouvailles avec le prince héréditaire Jacques, la princesse Gabriella et le prince Albert II, en novembre dernier, après plusieurs mois de séparation en Afrique du Sud (Photo : Eric Mathon / Palais princier)

Lire aussi : Le message d’amour de la princesse Charlène pour les 7 ans de Jacques et Gabriella

La convalescence de la princesse Charlène se poursuit à Monaco

Ce 12 mars, le Palais princier a publié un communiqué pour annoncer que la princesse Charlène était rentrée sur le Rocher. En accord avec les médecins, vu que « son rétablissement est en bonne voie », le couple princier a pris la décision ensemble que « la princesse Charlène peut désormais poursuivre sa convalescence en Principauté, auprès de son époux et de ses enfants ».

Le communiqué précise qu’elle « est heureuse d’avoir retrouvé sa famille et ses proches ». La princesse se laisse encore quelque temps pour reprendre ses marques. Sa convalescence n’est pas tout à fait terminée et le Palais lui accorde en quelques semaines avant d’espérer une apparition publique. « Les prochaines semaines devraient lui permettre de se rétablir complètement avant de pouvoir reprendre progressivement ses activités officielles ».

Pour ce retour de la princesse Charlène à Monaco, aucune photo n’a été partagée par le Palais princière, contrairement à son retour en novembre 2021 (Photo : Eric Mathon/Palais princier)

On sait peu de choses sur le traitement suivi par la princesse Charlène, dans un établissement spécialisé en Suisse. Avant son internement dans cette clinique privée et discrète, le prince Albert II, 63 ans, avait fait part de son inquiétude quant à l’amincissement de son épouse. La princesse Charlène avait perdu beaucoup de poids durant ses mois d’isolement en Afrique du Sud. Les différentes opérations subies l’ont empêchée de pouvoir se nourrir d’aliments solides. La fatigue extrême et la difficulté psychologique d’être éloignée de ses enfants ont fait plonger la princesse.

Entre somnifères et antidouleurs, plusieurs rumeurs parlent d’une accoutumance à un cocktail médicamenteux auquel la princesse Charlène a dû apprendre à se séparer. Pendant cette période de quatre mois hors du Rocher, elle a pu voir ses deux enfants à quelques rares occasions. Le prince Albert a pris le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella, 7 ans, partout avec lui, de l’Irlande jusqu’en Chine. Lors des événements publics, la princesse Caroline et la princesse Stéphanie se sont aussi montrées très protectrices envers les jumeaux, jouant le rôle de mamans de substitution. Quant à la princesse Caroline de Hanovre, longtemps première dame de la Principauté, elle avait repris officieusement cette fonction lors des engagements protocolaires.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr