Caroline de Hanovre : la princesse deux fois héritière de Monaco fête ses 65 ans

La princesse Caroline de Hanovre fête ses 65 ans ce 23 janvier 2022. La princesse, qui a autrefois fait les choux gras de la presse pour ses histoires sentimentales romanesques, est à présent une grand-mère comblée. La sœur du prince Albert II est devenue un pilier du Rocher, une princesse qui a toujours assuré son rôle à la perfection, acceptant les règles arbitraires de la succession, règles fondatrices et conditions sine qua non du système monarchique. Ces règles ont fait de la princesse Caroline de Monaco l’héritière à deux reprises dans sa vie.

Lire aussi : Les vacances d’hiver de la princesse Caroline et de sa famille à Gstaad

La naissance surprise d’une héritière à Monaco

La princesse Caroline Louise Marguerite de Monaco est née le 23 janvier 1957. Ce jour-là, le prince souverain Rainier III pensait avoir un garçon mais c’est d’une fille qu’accoucha la princesse Grace. Il faudra alors réaménager totalement la chambre prévue pour accueillir le bébé au Palais princier. Un garçon aurait-il plus comblé le couple ? Dans les familles régnantes, on le sait, la succession dynastique est d’une importance fondamentale. Heureusement, déjà à l’époque, les femmes pouvaient monter sur le trône à Monaco.

La princesse Grace avec sa fille, la princesse Caroline, trois jours après sa naissance en 1957 (Photo : DPA/ABACAPRESS.COM)

La princesse Caroline est donc née héritière de la Principauté, remplaçant sa tante, la princesse Antoinette. La princesse Antoinette, baronne de Massy, assurait le rôle d’héritière présomptive du trône monégasque depuis 7 ans, lorsque son frère, le prince Rainier III était monté sur le trône en 1949. Sans se rendre compte de sa position ni même des événements suivants, la princesse Caroline a été déchue de sa première position 1 an, 1 mois et 19 jours plus tard.

Le 14 mars 1958, la princesse Grace accouche d’un garçon ! Selon la Constitution monégasque, qui respecte une règle de primogéniture à préférence masculine, à rang égal, un garçon a la priorité sur une fille. Autrement dit, la princesse Caroline n’était plus la première dans l’ordre de succession, dépassée par son frère et peut-être même destinée à reculer encore et encore à chaque naissance d’un futur frère. La princesse Grace n’aura cependant qu’un garçon. En 1965, Rainier III et Grace ont leur troisième et dernière enfant, la princesse Stéphanie. À partir de cette date, l’ordre de succession est le suivant : Albert, Caroline et Stéphanie.

La famille princière en 1966. Le prince Rainier III et ses trois héritiers : le prince Albert, la princesse Caroline et la princesse Stéphanie sur les genoux de la princesse Grace (Photo : Wikimedia Commons – CC.3.0)

Deux jours après la naissance du prince Albert, Rainier lui confère le titre de marquis des Baux, un titre habituellement réservé à l’héritier du trône. Le prince Albert le gardera jusqu’à la mort de son père et son ascension sur le trône, en 2005. Côté titre, la princesse Caroline devient princesse de Hanovre en 1999, lors de son troisième mariage avec le prince Ernst August de Hanovre, prétendant au trône de Hanovre. Elle intègre alors la famille royale de son époux, et jouit du prédicat d’Altesse Royale, supérieur à celui d’Altesse Sérénissime dont jouissent les Grimaldi.

Le 6 avril 2005, Albert II monte sur le trône monégasque. Le nouveau souverain a déjà 47 ans. Alors que les Monégasques respectent toujours la période de deuil suite à la mort du prince Rainier, la presse révèle l’existence d’Alexandra, le fils caché et illégitime du prince Albert. Un enfant non-dynaste. La succession du prince Albert, célibataire invétéré mais à qui la presse a prêté de nombreuses conquêtes, est déjà sur toutes les bouches.

Lire aussi : La princesse Stéphanie très protectrice envers Jacques et Gabriella de Monaco lors de la distribution de cadeaux aux enfants monégasques

La princesse Caroline devient l’héritière et la première dame

Sans enfant légitime (il reconnaîtra ensuite une fille illégitime, Jasmin, en 2006), c’est la princesse Caroline qui sera désignée comme l’héritière présomptive de son frère. Pour la deuxième fois dans sa vie, la princesse Caroline sera la potentielle future souveraine du Rocher. Devenue princesse germanique par son mariage, certains pensaient même à une potentielle abdication de sa part au moment venu, afin de ne pas voir une Maison royale allemande régner sur Monaco. Rappelons que par le passé, Albert 1e avait lui-même adopté légalement sa petite-fille, fille illégitime de son fils Louis, pour éviter que le trône ne soit hérité par un cousin germanique, la principauté de Monaco étant liée par un pacte avec la France qui interdit à un prince allemand de régner sur le Rocher.

La princesse Caroline a joué son rôle d’héritière et de première dame pendant plusieurs années, accompagnant son frère à chacune de ses sorties. Son fils aîné, Andrea Casiraghi était quant à lui second dans l’ordre de succession au trône monégasque, et on pensait déjà que les Grimaldi devraient une nouvelle fois perdurer par une branche cadette. Les Grimaldi descendent en ligne masculine de la famille de Polignac depuis Rainier III et avant cela, ils descendaient déjà d’une autre famille, celle des Goyon de Matignon depuis le 18e siècle.

Lire aussi : Quel est le vrai nom des Grimaldi ? Et si Albert II de Monaco était un Chalençon ?

La princesse Caroline : un pilier à Monaco

En 2010, le prince Albert II annonce ses fiançailles avec la nageuse sud-africaine Charlene Wittstock. Ils se marient en 2011 mais il faudra encore un peu patienter avant d’avoir des enfants. La bonne nouvelle tombe en décembre 2014. La princesse Charlène a accouché de jumeaux. La princesse Gabriella est née quelques minutes avant son frère. Comme le veut la règle de succession à préférence masculine, c’est pourtant lui, le prince héréditaire Jacques, qui deviendra marquis des Baux en tant qu’héritier de la Principauté.

Le 10 décembre 2014, la princesse Caroline a de nouveau perdu sa position de princesse héritière. Elle avait déjà perdu sa position de Première dame depuis le mariage de son frère. Cette deuxième fois, la princesse Caroline est restée l’héritière présomptive pendant 9 ans, 8 mois et 4 jours. La princesse Caroline est toujours 3e dans l’ordre de succession, juste derrière les jumeaux Jacques et Gabriella. Elle gardera cette position jusqu’à ce que les enfants du prince Albert aient eux-mêmes leurs propres enfants.

La princesse Caroline reste un pilier sur qui le prince Albert II peut toujours compter. Ici, le prince Albert avec ses deux sœurs, la princesse Caroline et la princesse Stéphanie lors de la fête nationale monégasque en novembre 2021 (Photo : David Nivière/Abacapress)

En tant que mère et grand-mère, la princesse Caroline a constitué sa propre tribu et semble plus épanouie que jamais, malgré la fin effective et de longue date de son mariage (sans avoir divorcé). La princesse Caroline, qui a épaulé son frère pendant de nombreuses années, joue à présent à la maman de substitution lorsque Jacques et Gabriella se retrouvent exposés et sans leur maman, qui depuis des mois vit éloignée et à l’étranger, pour des raisons médicales.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr