La princesse Claire «en a marre de la façon dont elle est traitée»

Le prince Laurent de Belgique était jeudi matin au centre de rééducation TrainM à Anvers. Sa visite avait lieu le lendemain du grand retour de la princesse Claire sur la scène publique. Les journalistes présents à l’événement n’ont pas manqué de demander au prince Laurent ce qu’il pensait de la situation et de cette soudaine apparition publique de son épouse. Sa réponse est pour le moins claire.

Lire aussi : Le prince Laurent et la princesse Claire en vacances en France : les photos qui démentent leur séparation

Le prince Laurent prend la défense de son épouse

Le prince Laurent, 57 ans, frère cadet du roi Philippe, visitait ce 7 octobre un centre de rééducation à Anvers. Le prince Laurent a discuté avec des patients et des responsables du centre, intéressé par les progrès réalisés par un enfant qui réapprend à marcher à l’aide de robots, suite à une lésion cérébrale.

Les journalistes qui couvraient l’événement en ont profité pour questionner le frère du roi des Belges à propos de l’apparition surprise de son épouse, lors d’un événement la veille. La princesse Claire a remis les Prix Terre d’Avenir, alors qu’elle n’avait plus assuré d’engagements depuis deux ans. Très exactement 658 jours selon Het Nieuwsblad.

Interrogée par Het Nieuwsblad sur la présence de son épouse, le prince Laurent a répondu sans détour : «Ma femme est intelligente et elle en a marre de la façon dont elle est traitée dans certaines sphères belges». Selon le prince Laurent, la présence de son épouse était donc destinée à faire passer un message. En effet, les Prix Terre d’Avenir sont soutenus par la Fondation Reine Paola, qui elle aussi participait à l’événement et la présence de Claire n’était donc pas annoncée ni obligatoire.

C’est la princesse Claire qui a remis les diplômes aux lauréats du Prix Terre d’Avenir (Photo : Abacapress)

Pourquoi la princesse Claire a-t-elle fait son retour public ?

La princesse Claire, 47 ans, a fait le choix de participer activement à la remise des prix pour faire passer le message qu’elle était toujours-là. «C’est sa façon de dire qu’elle n’est pas d’accord. Et elle a raison», continue le prince Laurent, qui soutient son épouse. La princesse Claire sort d’une longue maladie, suivie d’un rétablissement après avoir été affectée par le coronavirus.

L’absence de la princesse Claire avait laissé place à des spéculations sur son couple et sa santé. Plusieurs médias ont relayé l’information mensongère selon laquelle le prince Laurent et la princesse Claire étaient en procédure de divorce. Une information démentie par le prince Laurent et ses proches. Concernant sa santé, malheureusement, la princesse a bien souffert d’une longue maladie ces dernières années.

Le prince Laurent prend la défense de la princesse Claire. Photo d’archive du prince Laurent de Belgique (Photo : Abacapress)

La princesse Claire, 47 ans, a attrapé le coronavirus au début de l’épidémie, lors de la première vague. Dans un premier temps, le prince Laurent s’était contenté de communiquer sur le fait qu’une personne avait été contaminée dans son foyer, sans préciser s’il s’agissait de lui, de son épouse ou de l’un de leurs trois enfants. Quelques jours plus tard, pour mettre fin aux rumeurs, il avait révélé que c’était la princesse Claire qui avait attrapé le coronavirus, révélant dans la foulée qu’elle était déjà fragilisée par une longue maladie. 

« Il y a six mois, mon épouse Claire est tombée très malade », révélait le prince Laurent à Het Nieuwsblad. Heureusement, sa maladie a été détectée a un stade précoce et elle a pu être soignée. La princesse Claire venait tout juste se remettre d’une « longue maladie » non révélée au public quand elle a donc attrapé le coronavirus.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr