Mary de Danemark se confie sur la perte de sa mère et soutient les enfants endeuillés

La princesse héritière Mary de Danemark a participé à la 20e conférence Børn, Unge & Sorg. En tant que marraine de cette association qui vient en aide aux enfants qui traversent un deuil, la mort d’un parent, d’un frère ou d’une sœur, la princesse héritière Mary a prononcé le discours inaugural de cette conférence anniversaire au Skuespilhuset de Copenhague.

Lire aussi : Kate Middleton auprès des mères endeuillées par les fausses-couches

Discours d’inauguration de la 20e conférence Børn, Unge & Sorg

La princesse héritière a prononcé le discours d’inauguration de la 20e conférence dédiée au soutien des enfants endeuillés. « Il est difficile, voire impossible, de trouver un sens lors qu’on perd quelqu’un que l’on aime. Mais ce qui a du sens, et que rien ne peut nous enlever, c’est tout ce que nous avions avec cette personne », débute la belle-fille de la reine Margrethe II.

« 2000 enfants et jeunes contactent Børn, Unge & Sorg chaque année parce que leur mère, père, sœur ou frère est gravement malade. Ou parce que leur parent ou frère ou sœur est décédé subitement ou après une maladie. Les histoires de tous les enfants et jeunes endeuillés sont différentes. Mais le sentiment d’être complètement seul face au chagrin et à la perte est commun à beaucoup. »

La princesse héritière Mary a révélé qu’elle aussi avait déjà perdu des êtres chers et elle s’était déjà souvent retrouvée dans la situation où elle devait consoler une personne endeuillée. « Quand on s’assoit devant une personne – enfant ou adulte – qui a perdu quelqu’un, on se sent vite impuissant…. vide de mots. Nous ne pouvons pas effacer le problème. Nous ne pouvons pas remonter le temps. Nous ne pouvons pas remplacer le défunt par un nouveau. Mais je sais par expérience personnelle que tout le monde peut faire une différence pour un partenaire, un ami ou un membre de la famille en deuil : nous pouvons l’aider à sentir que celui qu’il a perdu est toujours avec lui tout au long de sa vie. »

Lire aussi : Mette-Marit de Norvège en deuil : proche de sa mère en ce moment difficile

« Pendant un moment, j’ai eu du mal à me rappeler son image »

La princesse héritière s’est confiée sur la perte de sa mère, Henrietta Clark Donaldson, décédée en 1997. « La plus grande peur de nombreux survivants est que l’on oublie les morts. La peur de confondre l’apparence, la voix, la personnalité et les caractéristiques du défunt est souvent plus grande que la douleur de se souvenir. Je peux m’en souvenir moi-même, quand j’ai perdu ma mère. Pendant un moment, j’ai eu du mal à me rappeler son image, sa voix et son sourire chaleureux. »

Mary Donaldson dans les bras de sa maman, Henrietta Clark Donaldson, née Horne (Photo : Geni)

Lire aussi : Märtha Louise se confie sur le deuil qu’elle vit confinée avec ses filles : « Le monde a de nouveau du sens, mais d’une autre manière »

L’épouse du prince héritier Frederik conseille alors d’aborder la mort sans tabou. De proposer de regarder un film, de lire une histoire ou peut-être même d’avoir une conversation à cœur ouvert lors d’une promenade, afin de faire parler les jeunes endeuillés. « Dans la thérapie de groupe, à laquelle j’ai assisté, les jeunes écrivent des lettres à leur mère ou à leur père décédé, dans lesquelles ils racontent le processus qu’ils ont traversé et leurs espoirs et souhaits pour l’avenir. Après avoir lu les lettres à haute voix, on leur demande comment leur mère ou leur père aurait répondu à la lettre. Les lettres peuvent aider à créer une nouvelle conversation symbolique dans une période difficile ».

Mary de Danemark a terminé son discours en listant toutes les initiatives mises en place par l’association afin de répondre au mieux à la problématiques. Des bénévoles travaillent en permanence pour répondre à des lignes téléphoniques de détresse ou via des chats et des messageries. Des activités sont organisés, des soutiens psychologiques sont mis en place et des conseils sont donnés, comme l’adoption d’un animal de compagnie. Pour terminer, Mary a remercié tous les bénévoles et toutes les personnes qui travaillent auprès de Børn, Unge & Sorg. « Il y a de bonnes raisons aujourd’hui de vous remercier pour votre travail et de vous souhaiter un joyeux anniversaire ! »

Source : Discours/Kongehuset

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr