La princesse Esméralda de Belgique se bat contre les emballages plastiques à usage unique

L’initiative Sack the Sachet est soutenue par une cinquantaine d’hommes politiques, de décideurs, d’activistes et d’environnementalistes qui veulent voir le nombre de déchets plastiques diminuer. Parmi eux, la princesse activiste Esméralda de Belgique, qui a accepté de signer une tribune que l’on retrouve aujourd’hui dans The Telegraph.

La princesse Marie-Esméralda de Belgique a co-signé la tribune contre les emballages plastiques publiée dans la presse britannique (Crédits : WikiComons/Greenpeace)

Lire aussi : Ascension du Kilimandjaro par la princesse Esméralda de Belgique

Marie-Esméralda de Belgique signe la tribune anti emballages en plastique

Les emballages en plastique sont les déchets que l’on retrouve le plus dans nos océans. On pense tous aux sachets en plastique pour faire nos courses, mais en réalité, on utilise des dizaines de sachets en tous genres, tous les jours. Pensons à tous les emballages d’aliments, de produits de consommation, les échantillons de cosmétique, les films plastiques qui recouvrent tout article et même des petits sachets de sauce ketchup ou mayonnaise. Les activistes du groupe A Plastic Planet, à l’origine de cette campagne Sack the Sachet, nous apprennent que nous utilisons (et donc jetons) environ 855 milliards d’emballages chaque année dans le monde entier, assez pour recouvrir la surface de la Terre.

Lire aussi : Arrestation de la princesse Esmeralda de Belgique à Londres !

Aucune mesure concrète n’a été prise concernant les emballages

La plupart du temps, ses sachets sont utilisés pour ne contenir qu’un seul produit, une seule fois. « Ces dernières années, les gouvernements et les entreprises ont mis du leur pour faire interdire les pailles en plastique, les coton-tige et même les sacs. Et pourtant, les sachets restent le dernier symbole du prendre et jeter qui correspond à notre mode de vie du tout pratique. Le résultat ? Notre Terre est pleine de ces petits paquets non triables, non recyclables, sales et sans valeur », explique Sian Sutherland, co-fondatrice du groupe A Plastic Planet.

Lire aussi : Le chef Raoni rencontre la princesse Esméralda de Belgique et le grand-duc Henri de Luxembourg

 « Il est temps de mettre fin à ce manquement dans la loi. », explique l’initiatrice du projet soutenu par la princesse Esméralda de Belgique et une cinquantaine d’autres écologistes convaincus, dont 27 députés britanniques. Selon les statistiques livrées à la presse dans le cadre de la campagne Sack the Sachet, si on mettait bout à bout tous les sachets, films plastiques et opercules utilisés sur une année, on pourrait atteindre 72 millions de kilomètres, soit 190 missions sur la lune.

(Crédits : Twitter/aplastic_planet)

Lire aussi : Haakon de Norvège plonge pour récupérer les déchets plastiques au fond de la mer

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.