La princesse Rebecca Victoria Romanoff visite un refuge pour oursons abandonnés

La princesse Rebecca Victoria Romanoff a visité un refuge pour ours et oursons près de Moscou. La visite de la belle-fille de la grande-duchesse Maria Vladimirovna de Russie s’inscrit dans le cadre du nouveau partenariat entre la banque alimentaire Foodbankrus et la marque Purina qui distribue dorénavant de la nourriture dans les refuges animaliers.

Lire aussi : Georges de Russie et Victoria Romanovna en Ouzbékistan : sur les traces des empires disparus

L’épouse du tsarévitch se soucie du bien-être animal

L’épouse du grand-duc Georges Mikhaïlovitch s’est rendue dans un orphelinat pour ours, qui accueille les oursons perdus ou qui ont été abandonnés par leur mère. La princesse Rebeca Victoria Romanoff a pu découvrir sur place comment le refuge soignait les petits ours malades, chétifs ou maltraités.

La princesse Rebecca Victoria Romanoff approche un ours lors de sa visite dans un sanctuaire pour les ours abandonnés (Photo : DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le tsarévitch Georges de Russie et son épouse à la projection d’un court-métrage sur l’autisme financé par la Fondation impériale

Une fois soignés, les oursons devraient normalement être relâchés dans leur milieu naturel. Malheureusement, comme a pu l’apprendre l’épouse du tsarévitch, certains oursons sont voués à vivre en captivité, dans un milieu sécurisé comme ce refuge, car il est impossible pour eux de retourner dans la nature.

« Certains d’entre eux ont eu des contacts trop étroits avec des êtres humains et cela rend impossible leur réintégration dans la nature », nous explique la princesse. « Les femelles abandonnent leurs bébés lorsqu’un humain s’approche trop près de leur nid. C’est un problème fréquent », déplore Victoria.

L’épouse du tsarévitch est préoccupée par le bien-être animal (Photo : DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Dîner caritatif de l’Assemblée de la noblesse russe en France en présence du grand-duc Georges

Rebecca Bettarini, devenue Victoria Romanovna lors de sa conversion à l’orthodoxie, a épousé le grand-duc Georges Mikhaïlovitch de Russie à l’automne 2021. Sa belle-mère lui a conféré le titre de princesse Romanoff. Depuis de nombreuses années déjà, la princesse épaulait son futur époux au sein de la Fondation impériale dont elle est la directe et même la co-fondatrice.

La princesse Romanoff est directrice des relations extérieures de la première banque alimentaire en Russie

La visite du refuge avait lieu dans le cadre du nouvel accord entre Foodbankrus, qui distribue chaque année de la nourriture et des biens de première nécessité à 1,5 million de personnes en difficulté, et Purina qui produit de la nourriture pour animaux. La princesse Romanoff est directrice des relations extérieures de Foodbankrus, qui est la première banque alimentaire de Russie. Son époux est président du Conseil d’administration.

« Pour la première fois il y a un an, nous avons signé un accord avec le groupe Purina et distribué de la nourriture aux refuges. Je suis très satisfaite du succès de nos initiatives et des collaborations que nous avons établies avec les plus grandes entreprises alimentaires russes et internationales. Je tiens également à remercier toute l’équipe et les 10 000 bénévoles qui collaborent avec nous, à travers le vaste territoire russe ! », tient à préciser la princesse Romanoff.

La belle-fille de la prétendante au trône impérial de Russie ne semble pas trop impressionnée par l’ours qui lui fait face (Photo : DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Lors de cette visite très instructive auprès des ours, la princesse a pu s’informer sur les enjeux liés à la sauvegarde des ours. « Ces animaux sont si grands et forts mais si menacées par la réduction de leur habitat naturel à cause du changement climatique ainsi que de l’intervention humaine », ajoute la princesse. Ces animaux sont de plus en plus souvent mis en danger, alors qu’ils tentent de s’approcher des villes pour trouver de la nourriture. Leurs écosystèmes sont menacés par le réchauffement climatique et la présence humaine, ce qui peine énormément l’héritier de la Maison impériale et son épouse.

La princesse Romanof est directrice des affaires extérieures de la banque alimentaire Foodbankrus qui dorénavant distribue aussi de la nourriture pour animaux aux refuges (Photo : DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Malgré l’imposant animal, la princesse Romanoff paraissait tout à fait dans son élément aux côtés des ursidés. « J’ai la chance d’être née dans une famille qui non seulement aime les animaux mais qui les respecte dans leur dignité d’animaux », rétorque la princesse quand on lui demande son impression. Pour approcher l’ours, la princesse a laissé l’animal faire. Elle n’a accepté de se faire prendre en photo qu’une fois que l’ours l’aurait accepté.

L’ours que la princesse a pu approcher a vécu dans un zoo, durant la première partie de sa vie, ce qui l’a habitué à la présence humaine mais c’est aussi ce qui l’empêche de retourner vivre dans la nature. « Les animaux ne sont pas des jouets, mais des êtres qui ressentent et souffrent s’ils sont maltraités ou en cage », ajoute Victoria. « Je tiens également à souligner le fait que dans des circonstances naturelles l’ours peut être agressif, donc de bien prendre note des consignes de sécurité avant une balade dans la nature ».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr