Mako et Kako du Japon rendent hommage à l’impératrice Kojun à l’occasion des 20 ans de sa mort

L’impératrice douairière Nagako est décédée le 16 juin 2000. Depuis cette date, elle est connue sous son nom posthume d’impératrice Kojun, qui signifie « pureté parfumée ». Hier, à l’occasion du 20e anniversaire de sa mort, ses arrière-petites-filles, les princesses Mako et Kako sont venues lui rendre hommage au cimetière impérial Musashi à Tokyo. Elles portaient une tenue assortie et le même chapeau. L’impératrice Masako s’est elle aussi rendue au cimetière, une fois la cérémonie au palais impérial terminée, comme d’autres membres de la famille impériale du Japon.

Lire aussi : La doyenne des princesses japonaises a 97 ans

Les princesses Mako et Kako rendent hommage à leur arrière-grand-mère

L’apparition des princesse Mako et Kako a été remarquée par la presse japonaise. Les deux jeunes femmes portaient la même robe manteau et le même chapeau. Elles portaient une robe gris clair, le blanc ou les couleurs très claires étant un signe de deuil au Japon. Les deux sœurs se sont inclinées devant le mausolée de l’impératrice Kojun. Plusieurs membres de la famille impériale se sont rendus au cimetière, dont l’impératrice Masako qui est arrivée par après.

Lire aussi : La famille héritière du Japon a cousu 300 blouses de protection pour le personnel soignant

Une cérémonie au palais impérial et une cérémonie au cimetière pour rendre hommage à l’impératrice Kojun

L’impératrice Masako participait à l’autre cérémonie d’hommage qui avait lieu au Palais impérial en présence de l’empereur et d’une autre partie de la famille. Au cimetière, c’est un messager qui a lu le discours envoyé par l’empereur Naruhito. De son côté, au palais impérial c’est l’empereur lui-même qui a prononcé son discours devant son épouse, son frère, le prince héritier Fumihito et sa fille, la princesse Kiko.

Les princesses Mako et Kako se sont inclinées devant le mausolée après la lecture du discours de l’empereur par un messager

L’impératrice Nagako (ou Kojun) fut l’épouse de l’empereur Hirohito, connu à présent selon son nom posthume de Showa. Hirohito fut l’empereur au plus long règne de toute l’histoire du Japon. Il a régné sur son empire pendant 62 ans, de 1926 à 1989. Par conséquent, son épouse détient le record de longévité pour une impératrice consort. L’impératrice Nagako a encore survécu à son époux pendant 11 ans. Elle est décédée en 2000 à l’âge de 97 ans. L’impératrice Kojun est la mère de l’empereur émérite Akihito, lui-même père de l’empereur Naruhito. Quant aux princesses Mako et Kako, ce sont les filles du prince héritier Fumhito. Leur père, frère de l’actuel empereur, est premier dans l’ordre de succession étant donné que l’empereur n’a pas de fils. Mako, 28 ans, et Kako, 25 ans, ont un petit frère, le prince Hirohito, 13 ans, qui est second dans l’ordre de succession.

Lire aussi : 85% des Japonais accepteraient une femme sur le trône impérial

Source : Asashi

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.