Le prince Reza Pahlavi fustige le traité secret de 25 ans entre l’Iran et la Chine

Le média iranien Tabnak a révélé que l’Iran avait signé un traité secret à long-terme avec la Chine. Un tel accord commercial entrevoit des possibilités inédites pour l’Iran, qui n’a qu’un seul partenaire commercial aujourd’hui, la Chine. Cet accord secret effraie les observateurs internationaux et même nationaux. L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que les Iraniens ne devaient pas reconnaitre cet accord, jugé invalide, sans l’approbation de la population. Un avis que partage le prince Reza Pahlavi, furieux qu’un tel traité de 25 ans soit signé sans consultation du peuple.

Lire aussi : Reza Pahlavi roi d’Iran ? Comment le fils du chah envisage son avenir en Iran

Le fils du dernier empereur d’Iran ne reconnait pas le traité secret signé entre la Chine et l’Iran

« Le régime qui dirige notre pays a signé un traité honteux de 25 ans avec la Chine, qui pille nos ressources naturelles et place des étrangers sur notre terre », écrit le prince Reza Pahlavi, fils du dernier chah d’Iran. Le prétendant au trône impérial continue dans une lettre ouverte : « Supplanter l’Iran avec l’industrie chinoise et signer ce traité honteux sont des actions révélatrices des politiques secrètes des dirigeants pillards de ce régime non-iranien et anti-iranien qui vous nie, vous, le peuple, et vos droits naturels. »

« Ce contrat négocié par la République islamique avec le soutien direct et l’approbation de son chef, est un crime irréfutable contre les intérêts nationaux de l’Iran. Il est évident que les conditions, les détails et les modifications complètes de tout traité ou accord national doivent d’abord être examinés par le peuple iranien puis ratifiés et approuvés par les représentants légitimes du peuple dans un processus totalement démocratique », rappelle le prince Reza, qui fustige régulièrement les actions du régime.

Lire aussi : Reza Pahlavi : « Il n’y a que dans les régimes autoritaires comme en Iran que la vie humaine n’a aucune valeur et est sacrifiée à des fins idéologiques »

« La signature de tout traité en position de faiblesse, dans laquelle nous nous trouvons malheureusement aujourd’hui, est un traité imposé par des puissances étrangères et autorisé par le régime. Je condamne fermement de tels traités et les considère invalides.

Mes compatriotes, l’urgence du temps exige que chacun de nous, quelles que soient ses différentes convictions politiques, pense aux intérêts de l’Iran et se lève pour s’opposer à ce traité honteux. Le silence n’est pas une option ! », conclut le prince Reza.

Lire aussi : Le fils de l’empereur d’Iran prédit la fin du régime d’ici quelques mois

Source : Radio Farda, Reza Pahlavi

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr