La reine Máxima sort le diadème de saphirs pour le banquet d’État en Norvège

Ce 9 novembre, la reine Máxima et le roi Willem-Alexander étaient invités par le roi et la reine de Norvège au Palais Royal d’Oslo, pour assister au traditionnel banquet d’État. Le protocole diplomatique a pour habitude de clôturer une première journée d’une visite d’État par un banquet. À cette occasion, la reine Máxima des Pays-Bas portait une robe déjà portée lors de sa visite d’État au Royaume-Uni et le diadème de saphirs de la reine Emma, l’arrière-arrière-grand-mère de son époux.

Lire aussi : Les 7 plus beaux diadèmes portés par la reine Máxima

La reine Máxima et sa robe en dégradé pour le banquet d’État à Oslo

La reine Máxima des Pays-Bas portait ce 9 novembre 2021 une robe déjà aperçue il y a quelques années. Cette robe du créateur Jan Taminiau avait été portée par la reine lors du banquet d’État organisé à l’occasion de la visite d’État au Royaume-Uni. Ce soir-là, la reine Máxima avait assortie sa robe avec le fameux diadème des Stuart, un clin d’œil à ses hôtes.

Le roi Willem-Alexander des Pays-Bas accompagne la reine Sonja de Norvège, alors que la reine Máxima des Pays-Bas accompagne dans sa robe Jan Taminiau le roi Harald V de Norvège. (Photo : Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM)

La robe bleue en dégradé de la reine Máxima est en réalité une broderie. La broderie est très serrée à hauteur du décolleté et s’estompe peu à peu vers le bas de la robe. L’imposante broderie, dans laquelle sont insérés des strass, rend aussi la robe très lourde.

La reine Máxima porte une robe brodée en dégradé Jan Taminiau. L’écharpe rouge de l’ordre de Saint-Olav avec une broche conçue à partir du nœud d’une ancienne broche et d’une boucle d’oreille. Elle porte le diadème de la reine Emma sur la tête et des boucles d’oreilles de la princesse Beatrix aux oreilles (Photo : Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La reine Máxima sort le diadème des Stuart pour le banquet d’État en Allemagne… sans le précieux diamant

Máxima des Pays-Bas a sorti le diadème de la reine Emma

Le diadème de saphirs des Pays-Bas est un diadème commandé par le roi Guillaume III pour son épouse, la reine Emma, en 1881. Le bijou a été confectionné par la Maison Van der Stichel d’après un dessin du joaillier français Oscar Masin. La reine Emma la portera notamment à l’installation sur le trône de sa fille, la reine Wilhelmina, en 1890. La reine Máxima a aussi choisi de porter ce diadème lors de l’installation sur le trône de son époux, en 2013.

(Photo : Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM)

À l’époque, ce diadème était démontable. Il a été retravaillé en 1928, selon Court Jeweller, et il ne peut à présent plus être démonté. La prestigieuse couronne haute comprend 600 diamants et des saphirs sri-lankais. La reine Juliana et la reine Beatrix ont également porté ce bijou. La reine Máxima l’a légèrement fait modifier pour qu’il puisse être porté plus haut sur la tête.

La reine Emma (1858-1934), née princesse Emma de Waldeck-Pyrmont, est la petite-fille de Guillaume, duc de Nassau (1732-1839). Guillaume est le plus proche ancêtre commun du roi Willem-Alexander et du roi Harald V de Norvège.

(Photo : Robin Utrecht/ABACAPRESS.COM)

Les boucles d’oreilles portée par Máxima hier soir ont été conçue par le bijoutier Bodes & Bode pour sa belle-mère, l’ancienne reine Beatrix, à partir d’un diadème ayant appartenu à la reine Wilhelmina. La broche portée sur son écharpe rouge de l’ordre de Saint-Olav est une broche à nœud en diamant, qu’elle a déjà portée auparavant, agrémentée d’un pendentif. Le pendentif est en réalité une boucle d’oreille qu’on a déjà pu apercevoir aux oreilles de Máxima. La pierre bleue de la broche n’est pas un saphir mais de la tanzanite, selon l’experte Josine Droogendijk.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr