La reine Noor réagit à l’assignation à résidence de son fils Hamzah

Ce 3 avril 2021, les forces armées du royaume hachémite sont intervenues pour empêcher le prince Hamza ben Hussein, l’un des fils du défunt roi Hussein, de déstabiliser la gouvernance de la Jordanie. Le prince Hamzah aurait fomenter un complot dans le but de renverser son demi-frère, le roi Abdallah II. La reine Noor, très protectrice de son fils ainé, a réagi à ces événements.

Le demi-frère du roi Abdallah, ancien prince héritier de 1999 à 2004, a tenté de renverser le roi. Ici, la reine Rania et le roi Abdallah II au second mariage du prince Hamzah avec la princesse Basma en 2004. La reine Noor, mère du prince Hamzah est présente (Photo : Balkis Press/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince Hamzah de Jordanie accueille son 6e enfant… qui est son premier garçon

Hamzah de Jordanie assigné à résidence pour l’empêcher de nuire à la gouvernance

Dans un premier temps, le Washington Post avait indiqué que le prince Hamzah de Jordanie avait été arrêté dans le but d’empêcher un coup d’État. Le premier fils du roi Hussein avec sa quatrième épouse, la reine Noor, est en réalité assigné à résidence dans un palais à Amman, la capitale jordanienne.

Le prince Hamzah, 41 ans, a lui-même transmis une vidéo à la BBC, dans laquelle il explique avoir reçu la visite du chef d’état-major de l’armée dans le but de le priver de sa liberté. . «Il m’a informé que je n’avais pas le droit de sortir, de communiquer ou de rencontrer des gens». L’armée elle-même a publié un communiqué pour explique qu’il lui avait été demandé de «cesser toutes les actions ou activités qui pourraient être utilisées pour cibler la sécurité et la stabilité de la Jordanie». 

Le prince Hamzah est accusé d’avoir voulu fomenter un « complot complexe » et de « grande envergure » pour renverser le roi Abdallah, son demi-frère. Vingt autres personnes ont été arrêtées ou appréhendées, dont l’ancien conseiller du roi Abdallah, qui fut ministre de l’Économie du pays et un autre membre de la famille royale de Jordanie.

Lire aussi : Mariage surprise de la princesse Raiyah en présence de la reine Noor de Jordanie

La reine Noor prend la défense de son fils aîné

La reine Noor, 69 ans, dénonce une «calomnie» après les accusations portées à l’encontre de son fils. Sur Twitter, la dernière épouse du roi Hussein écrit : « Prions pour que la vérité et la justice prévalent pour toutes les innocentes victimes de cette fourbe calomnie. Que Dieu les bénisse et les gardent en sécurité ».

Le roi Hussein a eu 11 enfants avec ses quatre épouses, dont quatre avec la dernière, l’Américaine Lisa Najeeb Halaby, connue comme la reine Noor depuis son mariage en 1978. Le roi Hussein souhaitait que son premier fils issu de son dernier mariage, le prince Hamzah, lui succède. À sa mort en 1999, le prince n’était alors âgé que de 18 ans. C’est donc le fils aîné d’Hussein, Abdallah, qui est monté sur le trône, avec pour promesse de nommer Hamzah prince héritier. La promesse fut respectée de 1999 à 2004, date à laquelle Abdallah II a démis son demi-frère de la fonction pour nommer prince héritier son propre fils aîné, le prince Hussein.

Source : Twitter/QueenNoor

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr