Le roi Carl XVI Gustaf prononce son discours de Noël depuis 50 ans

Le roi Carl XVI Gustaf de Suède a prononcé son discours de Noël ce 25 décembre 2022, comme il le fait depuis 50 ans. Le roi de Suède a consacré la moitié de son discours à la guerre en Ukraine et l’autre moitié au Jubilé d’or de son règne qui s’annonce en 2023.

Lire aussi : Le roi Willem-Alexander prononce son discours de Noël dans le salon ADN du palais Huis ten Bosch

Le discours du roi de Suède dédié à l’Ukraine et à ses 50 ans de règne

Le roi Carl XVI Gustaf a prononcé son premier discours de Noël à la radio en 1972. Il était alors encore le prince héritier de son grand-père. Quelques mois plus tard, il lui succédait sur le trône de Suède. Le discours de Noël du roi est donc devenu une tradition ininterrompue à la radio suédoise depuis 1973. En 2007, le discours a été diffusé pour la première fois à la télévision.

Le roi Carl XVI Gustaf a prononcé son traditionnel discours de Noël (Photo : capture d’écran vidéo Kungahuset)

Lire aussi : Le premier discours de Noël du roi Charles III sans oublier Harry et Meghan

Cette année, le roi Carl XVI Gustaf a déclaré : « Du château de Stockholm à l’Ukraine, il n’y a qu’une centaine de kilomètres à vol d’oiseau. Noël y est également fêté. Mais pour beaucoup de ceux qui y vivent, il fait sombre, froid et difficile. Des parties de l’infrastructure de la société sont détruites. Des personnes ont été tuées, blessées et soumises à de terribles souffrances.

La première fois que j’étais en Ukraine, elle faisait encore partie de l’Union soviétique. La reine et moi avons ensuite visité la cathédrale de Sofia à Kiev, où la princesse suédoise Ingegerd est enterrée.

Ingegerd était la fille du roi suédois Olof Skötkonung. Elle a été mariée au grand-duc Yaroslav de Kiev en 1019, et a ensuite été connue comme une sainte, Sainte Anne. Elle est devenue une figure historique et est encore aujourd’hui un trait d’union entre nos pays.

Lors d’une visite ultérieure en Ukraine, une visite d’État en 2008, nous nous sommes rendus à Gammalsvenskby, une petite communauté du sud du pays. Depuis le XVIIIe siècle, le village abrite des descendants suédois ayant des racines dans le Dagö suédois de l’époque, dans l’actuelle Estonie. À travers les siècles, ils ont enduré de dures épreuves : guerres et déplacements forcés. Néanmoins, ils ont réussi à préserver leurs traditions suédoises.

Dans l’église du village, nous avons été accueillis par une chorale chantant des hymnes en ancien suédois, avec des textes et des mélodies transmises de génération en génération. C’est un souvenir fort, que je porte avec moi depuis.

L’agression russe contre l’Ukraine a durement touché le village. La route que j’ai inaugurée lors de la visite d’État a été détruite. L’électricité, l’eau et le carburant manquent. C’est lourd de penser à ça. Par conséquent, aujourd’hui, je souhaite adresser un salut particulier aux habitants de Gammalsvenskby : Mes pensées et celles de ma famille sont avec vous – et avec tous vos compatriotes. »

YouTube video

Lire aussi : Le roi Felipe VI met en garde contre les divisions qui menacent l’Espagne dans son discours de réveillon de Noël 2022

« 2023 est désormais devant nous. Une année particulière, à plus d’un titre. Nous sommes confrontés à des défis importants en tant que pays. Cela affectera beaucoup, en particulier ceux qui ont de petites marges. Et cela exigera de nous tous. En tant que citoyens et en tant qu’êtres humains.

Au Nouvel An, la Suède assume la présidence du Conseil des ministres de l’UE. Une tâche importante et responsable pour notre pays. L’année prochaine est aussi une année anniversaire : le 6 juin, cela fera 500 ans que Gustave Vasa a été élu roi. Et en septembre, j’aurai moi-même le privilège d’être le chef de l’État suédois depuis 50 ans. Oui, c’est long !

À l’occasion de cet anniversaire, la reine et moi visiterons tous les comtés de Suède. Après presque un demi-siècle de voyages dans différentes parties de notre pays, je sais que chaque comté a son propre caractère, sa nature et son histoire. C’est une diversité riche, où chaque partie contribue à construire un tout. Nous nous réjouissons de ces visites et de vous rencontrer tous, jeunes et moins jeunes, partout au pays.

J’espère que vous serez nombreux à participer. Parce que cet anniversaire concerne la Suède, la Suède de l’époque. Depuis que je suis enfant et que je joue avec des trains miniatures, je suis fasciné par les inventions et les avancées technologiques. Il m’a toujours été naturel de regarder devant, vers l’horizon.

Au cours des 500 ans qui se sont écoulés depuis que Gustave Vasa est devenu roi, notre pays a connu un développement absolument exceptionnel. Et pendant le demi-siècle où j’ai été roi, j’ai souvent été rempli de fierté quand j’ai vu comment les idées et les innovations suédoises améliorent la vie de nombreuses personnes. Tant ici en Suède que dans le monde, où les produits suédois ont souvent une bonne réputation.

Cette évolution positive et ces progrès font partie de ce que nous célébrons en 2023. Mais, un anniversaire peut aussi être une bonne occasion de réflexion et de gratitude.

Les champs que nous moissonnons. Les forêts dans lesquelles nous construisons nos maisons. Les arbres dont nous obtenons nos pommes de Noël. Pendant des générations, les gens ont planté et semé, pris soin des forêts et des terres – et nous l’ont transmis pour que nous les gérions.

De la même manière, vous pouvez regarder l’art, le langage, l’architecture. Le développement technologique et médical. Tout ce que nous pouvons réaliser aujourd’hui – peut-être même tenir pour acquis – repose sur une fondation posée par d’autres.

Aujourd’hui, le matin du jour de Noël, Julotta a été célébrée dans des centaines d’églises suédoises. Les hymnes qui y sont chantés ont été chantés par beaucoup avant nous. Ils font partie de notre histoire et de notre patrimoine culturel. De ce qui nous lie et qui appartient à tout le monde en Suède.

J’ai donc choisi de terminer cette salutation de Noël par quelques lignes de “Härlig är jorden” – un hymne qui a été chanté lors de notre visite à Gammalsvenskby, et que j’aime beaucoup moi-même. Il est souvent chanté lors des funérailles, mais aussi au moment de Noël, et il a un message sûr et réconfortant.

“Les épisodes viennent,
les époques disparaissent,
les générations suivent le cours des générations.
Jamais le ton du ciel n’est assourdi
dans le joyeux chant de pèlerinage de l’âme.”

Quelle que soit la façon dont vous célébrez votre Noël, j’espère qu’il pourra vous donner un moment de paix et de calme et de réflexion. Et que vous puissiez jeûner sur ce qui vous donne de la joie et de l’espoir.

Pensons tous à ceux qui en ont le plus besoin et prenons soin les uns des autres à Noël et durant l’année à venir. Ensemble avec ma famille, je tiens à vous souhaiter un très Joyeux Noël et une Bonne Année 2023 !

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr