Le roi de Suède ouvre l’année parlementaire 2020-2021

Ce mardi 8 septembre 2020 a eu lieu l’une des cérémonies les plus protocolaires de l’année, en Suède. Le chef d’État a procédé à l’ouverture de la nouvelle année parlementaire en cette rentrée. Comme le veut la tradition, l’ouverture est marquée par une cérémonie religieuse, puis par le discours du Roi, dans l’hémicycle.

Le roi de Suède a prononcé le discours d’ouverture de la nouvelle année parlementaire (Photo: Jonas Ekströmer / TT)

Lire aussi : La famille royale de Suède hisse les drapeaux pour la fête nationale

Messe d’ouverture du parlement en petit comité

Afin de respecter les mesures sanitaires, l’office religieux qui se déroule habituellement avant l’ouverture officielle de la nouvelle année parlementaire, n’a été suivi que par une cinquantaine de personnes. Habituellement, la famille royale vient accompagnée de ses principaux membres. Cette année, seuls le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia étaient présents. Ils ont assisté à la messe en la cathédrale de Stockholm, entourés du président du parlement et du premier ministre.

Le roi et la reine de Suède sont les seuls représentants de la famille royale cette année lors de la messe d’ouverture du parlement (Photo : Pontus Lundahl/TT)
Le couple royal est assis sur l’une des chaises royales des années 1670 et de l’époque de Charles XI. 
(Photo: Pontus Lundahl / TT)

Kungaparet var som brukligt placerade i en av kyrkans kungsstolar från 1600-talet.⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀⠀ 📷: Pontus Lundahl/TT

Publiée par Kungahuset sur Mardi 8 septembre 2020

Lire aussi : Cérémonie d’ouverture du parlement à Stockholm avec la famille royale suédoise

Après la messe, le roi de Suède et son épouse se sont rendus au Riksdag, le parlement. Ils ont été accueillis par Andreas Norlén, président du parlement et ont été invités à rentrer dans la Chambre, sous l’air du Chant du Roi. Afin de réduire au maximum le nombre d’invités, seule la moitié du gouvernement était présente et aucun membre de la famille royale autre que le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia n’étaient conviés.

Kungen öppnade i dag 2020/2021 års riksmöte.Covid-19-pandemin medförde att riksmötets öppnande i år genomfördes i…

Publiée par Kungahuset sur Mardi 8 septembre 2020

Discours du roi de Suède pour l’ouverture de la nouvelle année parlementaire

Une fois tout le monde installé, le président a invité le Roi à prononcer son discours.

« Hier après-midi, on comptait un total de 5837 résidents suédois morts des suites du covid-19. Leur perte est un grand chagrin pour notre pays.

Suite à la pandémie, des gens ont vu l’œuvre de leur vie détruite. En particulier les personnes âgées, ont dû vivre dans un isolement à long terme. Le système de santé et ses courageux employés ont fait de gros efforts et ont fait un travail remarquable. Nous sommes tous profondément reconnaissants.

Aujourd’hui, nous en savons beaucoup plus sur ce virus et sur sa propagation qu’il y a à peine six mois. La connaissance est plus grande. La base des décisions est meilleure. C’est réconfortant.

Néanmoins, l’incertitude reste élevée. La pandémie est loin d’être terminée.

Dans le même temps, d’autres défis demeurent. Le changement climatique, le chômage, la criminalité et la maladie mentale font partie des problèmes qui ont un impact majeur sur notre avenir – et qui attendent toujours d’être résolus. Ce travail ne doit pas s’arrêter.

La sauvegarde de notre démocratie reste également une tâche importante. Pendant quatre ans, jusqu’en 2022, le Riksdag célèbre les cent premières années de la démocratie suédoise. Un anniversaire qui prend un poids particulier par le développement des événements en cours dans le monde.

Monsieur le Président, honorables députés. La pandémie a mis la Suède et le monde dans une position qui nous impacte tous. Nous devons nous adapter, repenser et trouver de nouvelles voies à suivre.

La Suède a toujours fait cela. Et cela a lieu aussi aujourd’hui. Nous le voyons chez les jeunes et les moins jeunes, dans l’ensemble de la société. Dans les affaires et dans la culture. Dans le domaine de la santé, les soins aux personnes âgées et le système éducatif. Nouvelles solutions techniques, nouvelles façons de travailler, nouvelles formes de rencontres et expériences.

Cela vaut également pour le travail important du Riksdag :

Monsieur le Président, honorables députés. L’ouverture du Riksdag se déroule sous cette forme depuis 1975. Durant ces années, je n’ai jamais vu autant de bancs vides à l’ouverture qu’aujourd’hui.

Moins de ministres du gouvernement que d’habitude participent. Le corps diplomatique est représenté par un seul ambassadeur. Ma propre famille a également limité sa présence.

Oui, c’est une cérémonie différente. Mais cela montre aussi la capacité d’adaptation de la Suède. Être dans le temps.

Les formes sont en partie nouvelles – mais la tradition est maintenue. Notre société continue de fonctionner.

Et vous, honorables députés, vous devez continuer à gérer la confiance que les citoyens vous ont accordée : prendre des décisions sages et bien fondées, au profit de notre pays et de tous ceux qui vivent ici.

C’est une responsabilité qui pèse particulièrement lourd dans une année comme celle-ci.

Je vous souhaite à vous, représentants élus du peuple suédois, puissance, courage et sagesse dans votre important travail.

Je déclare par la présente le Riksdag 2020/2021 ouvert. »

Lire aussi : Discours du roi de Suède pour la fête nationale : « J’ai célébré de nombreuses journées de fête nationale mais jamais aucune comme celle-ci »

Sources : Kungahuset, discours intégral en suédois

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.