Le roi de Thaïlande avoue ressentir de la tristesse : « Je suis comme tous les êtres humains »

Le roi Maha Vajiralongkorn et la reine Suthida continuent leur campagne de séduction auprès de la jeunesse thaïlandaise, alors que le pays a organisé cette année les plus importantes manifestations pro-démocratiques depuis le début du règne de Rama X. Lors d’une échange informel avec un groupe d’étudiants, le roi Maha Vajiralongkorn s’est laissé aller à quelques confidences.

Le roi Maha Vajiralongkorn et la reine Suthida face aux étudiants (Photo : Royaljitarsa)

Lire aussi : Hommages au roi Bhumibol par la famille royale de Thaïlande

Le roi Maha Vajiralongkorn se confie face aux étudiants

Bien que le roi de Thaïlande fasse la sourde oreille, il ne peut ignorer les mouvements de protestation qui grondent dans son pays depuis quelques mois. Touché par ces manifestations, le roi Maha Vajiralongkorn a voulu rappeler ce weekend, qu’il était un homme comme les autres, doué de sentiments. « Je suis comme tous les autres êtres humains. Certains jours, je me sens découragé. Certains jours, je me sens triste. Certains jours, je ne veux presque pas combattre les mauvaises choses. Mais c’est toute la nature humaine… », s’est confié le roi de Thaïlande, devant un parterre d’étudiants.

Le roi et la reine de Thaïlande, tous les deux vêtus de survêtements, avaient rendez-vous avec 200 étudiants du 11e régiment d’infanterie, qui participaient à leur LOVE Camp, LOVE pour « leadership, oneness, volunteer et experience ». Le roi et son épouse ont répondu aux nombreuses questions des étudiants. Lors d’une de ses interventions Maha Vajiralongkorn, appelé Rama X, a notamment parlé de la force du peuple thaï à surmonter toutes les épreuves.

Rama X parle de ses sentiments aux étudiants (Photo : Royaljitarsa)

Lire aussi : L’ex-épouse du roi de Thaïlande inaugure une foire malgré son état après ses AVC

Les journaux thaïlandais ont préféré faire rapport du discours sensible du roi, qui a fait part de ses doutes et parfois même de sa tristesse, lorsqu’il ne reçoit pas « le soutien moral (…) au moment le plus critique. Ne laissez jamais le découragement devenir le mal qui vous tire vers le bas. » Lorsque la question monarchique fut évoquée, le souverain a rappelé : « Nous devrions penser au pays et réfléchir à la manière dont l’institution de la monarchie et du peuple sont inséparables. Il suffit de regarder ce que Sa Majesté le roi Bhumibol Adulyadej le Grand a accompli au cours de ses 70 ans (de règne). Nos jeunes générations l’ont peut-être oublié. »

YouTube video

Lire aussi : Le gouvernement allemand met en garde le roi de Thaïlande

Le roi de Thaïlande, qui devait rentrer en Allemagne au mois de novembre, a choisi de prolonger son séjour dans son pays. Certaines disent que le retour dans son hôtel de Bavière est compromis. Les autorités allemandes sont de plus en plus vigilantes au séjour du roi sur le territoire, craignant l’ingérence. Ce lundi, le New York Post annonçait que les manifestants pro-démocratiques (et pour certains anti-royalistes) mettaient une trêve à leurs protestations jusqu’à la fin de l’année, avant de « revenir plus forts l’année prochaine ».

Source : The Thaiger

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr