L’ex-épouse du roi de Thaïlande inaugure une foire malgré son état après ses AVC

Il y a un an, la princesse Soamsawali, première épouse du roi de Thaïlande était victime d’une hémorragie intercérébrale. Depuis lors, son état est préoccupant, clouée dans un fauteuil roulant, avec sa fille unique à ses chevets. Malgré son état de santé inquiétant, l’ex-femme du roi Maha Vajiralongkorn a assuré une sortie officielle hier, tenant à honorer sa fonction de présidente d’honneur à vie des Friends of PA, l’association de bénévoles de la Croix-Rouge.

La princesse Soamsawali et sa fille, la princesse Bajrakitiyabha de Thaïlande à l’inauguration d’une foire (Photo : Facebook/Soamsawali)

Lire aussi : La princesse Soamsawali née pour servir la monarchie a fêté son 63e anniversaire avec sa fille unique

La princesse Soamsawali, la princesse Sirindhorn et la princesse Bajrakitiyabha inaugurent la foire des bénévoles de la Croix-Rouge

Après une infection des tissus en août 2018, la princesse Soamsawali avait été diagnostiquée atteinte d’un manque de sang dans le cerveau, l’obligeant à prendre un traitement pour fluidifier son sang. En février 2019, la princesse Soamsawali avait ressenti des maux de tête importants, associés à un engourdissement des membres du côté gauche, comme le rapportait le Bangkok Post. L’ex-femme du roi de Thaïlande, la seule avec laquelle le monarque a gardé de bons contacts, a en réalité été victime d’un AVC. Depuis lors, son état est plus qu’inquiétant. Au mois de mai 2019, elle a souffert d’une seconde attaque cérébrale.

La sœur du roi de Thaïlande ouvre la foire des Friends of PA avec sa nièce et son ex-belle-sœur (Photo : Facebook/Soamsawali)

Lire aussi : La princesse Sirindhorn opérée pour un doigt tordu et douloureux

Pourtant, hier, la princesse de 63 ans est sortie pour inaugurer une foire organisée par l’association des volontaires de la Croix-Rouge au Parc Reine Sirikit à Bangkok. Elle portait un masque de protection et était escortée par plusieurs membres de la Cour, des infirmières, sa fille et son ancienne belle-sœur. Sa fille unique, la fille ainée du roi de Thaïlande, la princesse Bajrakitiyabha est toujours à ses côtés. La princesse Sirindhorn, sœur du roi de Thaïlande était également présente. La princesse Sirindhorn, que l’on surnomme la régente du royaume, est quant à elle présidente de l’association Friends of PA.

La princesse Sirindhorn, sa nièce, la princesse Bajrakitiyabha, aux côtés de sa mère, la princesse Soamsawali (Photo : Facebook/Soamsawali)

Lire aussi : Le roi et la reine de Thaïlande rendent hommage à Rama VI

Qui est la princesse Soamsawali ?

La princesse Soamsawali est née le 13 juillet 1957. Elle est la fille d’Adulakit Kitiyakara, un juge très influent de Chiang Mai et membre du conseil privé de la famille royale. La famille Kitiyakara est une famille princière thaïlandaise descendant d’une branche cadette de la famille royale Chakri. Sept ans avant la naissance de la princesse Soamsawali, sa tante (sœur de son père), était devenue la reine Sirikit de Thaïlande en épousant le roi Bhumibol.

À 19 ans, la princesse Soamsawali ne peut échapper au mariage arrangé par son père et par sa tante, la reine Sirikit. Elle allait devoir épouser son cousin germain, le prince héritier Maha Vajiralongkorn, seul fils du roi Bhumibol. Acceptant sa condition au service de la Couronne, Soamsawali s’imagine devenir reine de Thaïlande. Un an après son mariage, elle donne naissance à un premier enfant, une fille, la princesse Bajrakitiyabha.

La princesse Soamsawali en 2010 (Photo : Ernst Vikne/WikiCommons)

Lire aussi : La reine-mère de Thaïlande sort de l’hôpital, 5 jours avant ses 87 ans

Le prince héritier montre très peu d’intérêt envers son épouse et ils vivent séparément. Maha Vajiralongkorn commence alors à vivre selon ses mœurs particulières. Dans les années 70, le prince héritier tombe amoureux d’une actrice, qui lui donnera 5 enfants. Malgré l’affront, la princesse Soamsawali refuse le divorce, prête à assumer son rôle jusqu’au bout. En 1993, le divorce est finalement prononcé, le prince héritier ayant blâmé son épouse pour avoir fait échouer leur mariage. Ne pouvant se défendre contre les accusations, au risque d’être accusée de lèse-majesté, elle accepte d’endosser les torts afin que le divorce soit prononcé. Malgré cette séparation compliquée, son héritage familial et sa position particulière au sein de la famille feront que Soamsawali continuera à vivre à la cour. Elle recevra à son divorce le titre de Princesse mère du premier petit-enfant du Roi. Un titre qu’elle utilise toujours aujourd’hui.

La princesse Soamsawali fait partie des membres importants de la cour de Thaïlande et participe à de nombreux événements et engagements officiels. Elle était présente lors de la cérémonie de couronnement du roi Maha Vajiralongkorn en 2019. Elle a également reçu le titre de princesse Suddhanarinatha l’année dernière, à l’occasion du couronnement de son ex-époux.

Lire aussi : La princesse Chulabhorn admise à l’hôpital après une perte de sensation au bras droit

Source : Facebook/Soamsawali

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr