Le roi du Cambodge se rendra à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de Pékin

Le roi Norodom Sihamoni est pour le moment le seul monarque au monde à avoir confirmé sa présence à Pékin, dans une semaine, où il assistera à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver. La cérémonie se déroule dans un contexte diplomatique tendu entre la Chine et l’Occident, et dans un contexte sanitaire encore compliqué par la pandémie mondiale.

Lire aussi : Le grand-duc Henri remet la médaille d’or olympique à la championne de cyclisme sur route

Pékin confirme la présence du roi Norodom Sihamoni aux Jeux olympiques d’hiver

« La Chine a annoncé qu’elle se félicitait du soutien du Cambodge aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin et de la présence du roi Norodom Sihamoni, qui assistera à la cérémonie d’ouverture des Jeux à Pékin », écrit Khmer Times. Le roi Norodom Sihamoni est le premier roi au monde dont la présence a été confirmée à l’événément. Sa présence n’est pas une surprise, connaissant sa proximité avec la Chine, pays dans lequel il vit à plusieurs à deux reprises dans l’année, pour des raisons médicales.

Le roi Norodom Sihamoni et la reine mère Monineath du Cambodge, avec le président Xi Jinping et sa femme, Peng Liyuan, lors d’une visite en novembre 2020 (Photo : Xinhua/Li Xueren/Newscom/ABACAPRESS.COM)

« Sa Majesté le roi Norodom Sihamoni, roi du Royaume du Cambodge, est un vieil ami du peuple chinois. Nous accueillons chaleureusement sa visite en Chine pour assister à l’occasion historique où Pékin sera la première ville à accueillir les Jeux olympiques d’été et d’hiver », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine, Zhao Lijian. Le porte-parole a insisté : « En tant qu’ami de longue date de la Chine, le Cambodge a fortement soutenu la Chine dans l’organisation des Jeux olympiques d’hiver à Pékin, qui arrivent bientôt ».

Les Jeux olympiques d’hiver de 2022 se dérouleront du 4 au 20 février à Pékin mais pour l’heure aucun autre monarque n’a confirmé sa présence. En Europe, le roi Willem-Alexander des Pays-Bas a confirmé qu’il ne s’y rendrait pas. Au Danemark, le prince héritier Frederik, qui a abandonné sa fonction de membre du Comité olympique à l’été dernier, ne s’y rendra pas non. Il en va de même pour la famille royale de Norvège, qui a déjà fait savoir par la Cour royale qu’aucun membre de la famille ne se déplacera, malgré l’importance des Jeux d’hiver pour la Norvège.

Il y a quelques mois, le prince Albert II de Monaco et le grand-duc Henri de Luxembourg étaient les seuls monarques européens à avoir assisté à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, en tant que membre du Comité international olympique. En plus de la crise sanitaire qui complique les voyages en Chine, le pays est actuellement critiqué sur le plan international pour le massacre des Ouïghours, reconnu dans plusieurs pays comme un génocide.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr