Le roi du Cambodge visite le site du premier Congrès national du Parti communiste chinois

Le roi du Cambodge, qui est retourné en Chine avec sa mère, pour leur premier contrôle médical de l’année, en a profité pour faire un saut jusqu’à Shanghai. Alors que cette année la Chine fête le 100e anniversaire du premier Congrès national du Parti communiste chinois (PCC), le roi Norodom Sihamoni a visité l’ancien site où a eu lieu le premier Congrès en 1921.

Le bâtiment où s’est déroulé le premier Congrès du PCC à Shanghai avant d’être interrompu par la police (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Le président chinois rencontre le roi du Cambodge et récompense la reine-mère

Le roi Norodom Sihamoni visite le site où s’est déroulé le premier Congrès du PCC il y a 100 ans

Du 23 juillet au 2 août 1921, 57 membres du Parti communiste se sont réunis à Shanghai lors du premier Congrès du PCC, neuf ans après l’abolition de la monarchie et l’abdication du dernier empereur Puyi. Le Congrès s’est ensuite réuni tous les ans, tous les deux ans ou même tous les trois ans. Depuis 1977, le PCC organise son congrès tous les 5 ans. Le dernier en date était le 19e Congrès en 2017.

Lire aussi : Le roi du Cambodge enthousiasmé par la première goutte de pétrole extraite sur le territoire

À présent, les congrès sont organisés à Pékin, au palais de l’Assemblée du Peuple, depuis 1956. Les deux premiers congrès ont été organisés à Shanghai, puis différentes villes ont accueilli les congrès, jusqu’à ce qu’on le fixe à l’Assemblée du Peuple.

Le roi Norodom Sihamoni qui se rend deux fois par an en Chine avec la reine mère Norodom Monineath pour des raisons médicales, en profite toujours aussi pour assurer quelques engagements diplomatiques dans le pays voisin. La Chine, qui a nous des liens d’amitié forts avec la famille royale du Cambodge, était heureuse de faire visiter le site du premier Congrès au Roi. Il est arrivé par avion le 15 mars et a visité le lieu d’exposition dédié au Congrès.

« Cette année marque le centenaire du Parti communiste chinois. Votre père, le défunt roi Norodom Sihanouk, est venu ici à deux reprises, en 1963 et en 1972 », a indiqué Xuefeng, conservateur du mémorial lors de la visite, comme le rapporte le média chinois Xinhua. « C’est un lieu d’une importance politique et historique extraordinaire. Le site a été témoin de l’histoire du PCC dans la construction du pays et au service du peuple en surmontant les difficultés », a déclaré le roi du Cambodge au cours de la visite. En guise de souvenir, le roi a reçu une copie de la première édition chinoise du Manifeste du parti communiste, publiée en 1920.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr