Le roi Felipe au 27e Sommet ibéro-américain des chefs d’État

C’est à Andorre-la-Vieille, quelques semaines après sa première visite d’État dans la principauté, que le roi Felipe VI a retrouvé ses homologues ibérico-américains. Le 27e Sommet ibéro-américain se tenait du 20 au 21 avril 2021 à Andorre, en présence des différents chefs d’État et chefs de gouvernement. Seuls quelques uns d’entre eux ont pu assister physiquement au sommet.

Le roi Felipe VI entouré des représentants ibéro-américains qui ont pu faire le déplacement jusqu’à Andorre en cette période de crise sanitaire. On retrouve le président du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa et son Premier ministre, Antonio Costa. Le roi Felipe VI, le président du Guatemala, Alejandro Giammattei, le chef de gouvernement andorran, Xavier Espot Zamora, le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, la Secrétaire ibéro-américaine, Rebeca Grynspan et le président de la République dominicaine, Luis Abinader. (Photo : Ballesteros/Efe/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Felipe VI et Letizia débutent leur visite d’État à Andorre sans le co-prince Emmanuel Macron

Les chefs d’État ibéro-américains se retrouvent en principauté d’Andorre

«Innovation pour le développement durable – Objectif 2030. La région ibéro-américaine face au défi de le coronavirus», voici le long intitulé du 27e Sommet ibéro-américain des chefs d’État et de gouvernement, qui s’est tenu ces deux derniers jours dans la principauté d’Andorre. Ce sommet, qui réunit les dirigeants des pays d’Amérique latine et des trois pays de la péninsule ibérique, a pour but de renforcer les liens diplomatiques entre ces pays aux origines communes.

Le 20 avril, un diner d’ouverture était organisé à Andorre, qui accueille cette année le sommet. Le roi Felipe VI a prononcé un discours avant le diner. «Andorre accueille pour la première fois un sommet ibéro-américain, et ce dans un contexte exceptionnel, celui d’une pandémie qui a marqué l’avenir de la planète et de l’humanité au cours de l’année dernière. Une période de perte douloureuse de vies humaines, de difficultés et de soucis. Mais cela a aussi été un temps de solidarité, de courage par exemple et de volonté d’aller de l’avant», a déclaré le roi d’Espagne, alors qu’un certain nombre de représentants n’ont pas pu se déplacer physiquement, en raison de la crise sanitaire mondiale.

Lire aussi : L’hymne espagnol massacré devant le roi Felipe qui tente de garder son sérieux

Le 27e Sommet est placé sous le signe de la solidarité

Le lendemain, le 21 avril, le roi Felipe a participé à une réunion avec Marcelo Rebelo de Sousa, président du Portugal. Une deuxième réunion, cette fois-ci avec Xavier Espot, chef du gouvernement andorran, a suivi la première. Ensuite, c’est à l’hôtel de ville d’Andorre que les ministres andorrans de la Santé, des Affaires sociales, du Logement et de la Jeunesse d’Andorre, ainsi que leurs secrétaires d’État respectifs ont tous assisté à une réunion avec les représentants des délégations étrangères.

Une vidéo de présentation de la campagne de vaccination inclusive de personnes handicapées a été projetée, dans le cadre du programme ibéro-américain pour les personnes handicapées. Une table ronde a suivi la projection, dans le but de trouver des pistes pour améliorer la vaccination des personnes handicapées, au sein des différents membres de la coalition ibéro-américaine.

Après le déjeuner offert par le gouvernement andorran, c’est à l’hôtel Sport Hermitage qu’a pu débuter la séance plénière de ce 27e Sommet. Durant cette séance, le roi Felipe et le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, ont pris la parole. Felipe VI a rappelé le «5 principes qui sont au cœur du projet ibéro-américain : la solidarité, la défense de notre Communauté dans un monde global, le projet commun de la citoyenneté, la conviction que nous avons besoin d’économies fortes et modernes avec des réponses créatives engagées face aux défis de l’environnement et du changement climatique, et la simultanéité entre le respect de la tradition et l’ouverture à la modernité. Ce sont des principes qui nous rendent fiers de l’identité ibéro-américaine que nous partageons».

YouTube video

Le roi Felipe a exprimé la fierté qu’il ressent «pour la solidarité de mes compatriotes avec les nations sœurs d’Amérique. Quand en Espagne nous traversions les moments les plus difficiles de la pandémie, nous avons toujours eu nos frères ibéro-américains très présents et des initiatives basées sur le plus fort sens de la solidarité et de la coopération ont été lancées » Enfin, le roi a rappelé qu’en «2021 sera également une année avec des événements importants, comme, en particulier, le bicentenaire de l’indépendance des pays d’Amérique centrale, du Mexique et du Pérou. Ce sont des faits historiques constitutifs de nos nations sœurs d’Amérique, mais aussi une partie intégrante et très pertinente de l’histoire de l’Espagne». À la fin de la prise de parole de tous les intervenants, les participants ont ratifié le lieu où se déroulera le prochain sommet. Le 28e Sommet ibéro-américain, dont la date n’est pas encore connue, aura lieu en République dominicaine.

Source : Casa Real

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr