Le roi Felipe VI à Porto Rico pour célébrer les 500 ans de la fondation de la capitale

Le roi Felipe VI d’Espagne est arrivé à Porto Rico le 24 janvier dans l’après-midi. Il a effectué sa journée de visite le lendemain, assurant un planning très chargé. La visite du roi d’Espagne à San Juan Bautista, la capitale de Porto Rico, a lieu dans le cadre des célébrations du 500e anniversaire de la ville.

Lire aussi : Le roi Felipe VI arrive à Porto Rico pour célébrer les 500 ans de sa capitale

Le roi Felipe rencontre le maire de San Juan

Les premiers colons espagnols sont arrivés sur l’île de Porto Rico en 1493. En 1521, le premier gouverneur, Juan Ponce de León, a déplacé la capitale de la colonie d’origine de Caparra vers ce qui est maintenant connu sous le nom de Vieu San Juan, le cœur historique de la capitale actuelle. En 2021, Porto Rico, un territoire non incorporé des États-Unis, a fêté le 500e anniversaire de cet événement. Malheureusement, à cause de la pandémie mondiale et des mesures sanitaires, les célébrations ont été reportées, annulées ou prolongées jusqu’en 2022.

Le 24 janvier 2022, le roi Felipe est arrivé sur le territoire portoricain. Lors de cette journée, arrivé en fin d’après-midi, il s’est contenté de rendre une visite à la Maison d’Espagne, où s’étaient réunis des expatriés espagnols. Le 25 janvier, les visites officielles du souverain espagnoles ont débuté par une rencontre avec le maire de San Juan, Miguel Romero.

Le roi Felipe a prononcé un discours à l’hôte de ville, dans lequel il a rappelé tous les développements culturels, politiques et sociétaux qu’a engendrés la fondation d’une telle ville, il y a 500 ans. La cérémonie était retransmise en direct sur les chaînes locales portoricaines et de la côte est américaine. La cérémonie s’est terminée par le dévoilement d’une plaque commémorative par le roi. La Casa Real rappelle que l’hôtel de ville de la capitale a été construit entre 1604 et 1789, tentant de reproduire une réplique de l’hôtel de ville de Madrid.

Le rendez-vous suivant a eu lieu l’hôtel Sheraton Puerto Rico. Accompagné du maire de la capitale et du gouverneur de Porto Rico, le roi Felipe a inauguré une réunion économique et commerciale sur les relations d’affaires entre le territoire et l’Espagne. Il était question d’investissement et de développement. Parmi les invités, on retrouvait le président de la Chambre de commerce d’Espagne, le Secrétaire au développement économique de Porto Rico et de nombreux dirigeants d’entreprises, de banques et assurances des deux pays.

Lire aussi : Felipe VI en Bolivie pour l’investiture du président Luis Arce

Les visites culturelles du roi Felipe à San Juan

En début d’après-midi, le roi Felipe a visité l’exposition de Juan Ramón Jiménez « San Juan, destination vitale : Juan Ramón et Zenobia à Porto Rico ». L’exposition, installée spécialement pour l’anniversaire de la fondation de la capitale, revient de façon historique sur cette période. On retrouve aussi de nombreux objets ayant fait l’histoire de Porto Rico, comme la médaille et le diplôme du prix Nobel de littérature de Juan Ramón, datant de 1956, des photographies, des manuscrits et d’autres objets historiques. L’exposition est soutenue par le consulat d’Espagne. « Cette exposition trace un pont culturel nécessaire entre l’Espagne et Porto Rico, et crée un espace de conversation sur la pertinence de l’héritage espagnol à Porto Rico et la nécessité d’établir des liens solides à tous les niveaux, en particulier culturel », explique la Casa Real.

La visite suivante du roi Felipe a eu lieu au Musée de San Juan, un centre culturel fondé en 1979 dans les installations de l’ancien marché de San Juan. Ici, le roi a visité deux expositions. La première est consacrée aux trois moments les plus importants des arts au service du culte et de la dévotion. L’exposition comprend des œuvres d’orfèvrerie et des peintures. La deuxième exposition regroupe les productions d’artistes étrangers et locaux dont le thème était la capitale de l’île à travers cinq siècles d’histoire. À la fin de la visite des deux expositions, le roi Felipe VI a reçu un fac-similé de la carte de Porto Rico datant de 1519.

De là, le roi Felipe a rejoint à pied l’église de San José, un site du patrimoine mondial, construit en 1532 par des moines dominicains comme l’église de leur monastère. C’est la deuxième plus ancienne église du continent américain et c’est un exemple de l’architecture gothique espagnole du XVIe siècle. L’année dernière, l’église a été rouverte après deux ans de restauration.

Lire aussi : Felipe VI aux célébrations des 500 ans de la fondation de la ville de Panama

Dîner offert par le gouverneur de Porto Rico

En fin d’après-midi, Don Felipe s’est rendu à la bibliothèque Carnegie, où il a visité l’exposition sur l’héritage de Pau Casals. Cette exposition reflète la vie du violoncelliste espagnol Pablo Casals (1876-1973), qui avait été adopté par la ville de San Juan.

L’exposition contient des objets et de souvenirs du maître, documentant sa vie et son œuvre, depuis sa naissance en Espagne, sa carrière de musicien et son activisme de pacifiste. Le musicien, qui s’était engagé contre les dictatures, et en particulier celle de Franco, avait obtenu le Prix Nobel de la paix en 1958.

La journée s’est terminée par un dîner offert par le gouverneur et la première dame du territoire de Porto Rico en l’honneur du roi Felipe. La soirée était organisée au Vieux Casino de la ville. Pendant le dîner, le roi d’Espagne a prononcé quelques mots dans lesquels il a souligné que « ce que nous célébrons aujourd’hui, c’est l’avenir partagé que nous sommes appelés à continuer ensemble à construire, dans la liberté et la démocratie, principes essentiels pour la coexistence, le progrès et le développement de toute société».

Ce mercredi 26 janvier, le roi Felipe prendra la direction de l’aéroport en matinée, pour rejoindre le Honduras. Il y est attendu pour assister à la cérémonie d’investiture de la nouvelle présidente élue, Xiomara Castro.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr