Le roi Letsie III aux funérailles de son oncle : le prince Mathealira Seeiso est décédé à 77 ans

Le prince Mathealira Seeiso du Lesotho est décédé le 30 décembre 2021 à 77 ans. L’oncle du roi Letsie III a été enterré ce samedi 8 janvier 2022, en présence de hauts dignitaires du pays. Le défunt prince était chef principal du Mokhotlong.

Lire aussi : Les 20 ans de la princesse Senate Seeiso du Lesotho en chemin vers Ottawa

Le frère cadet du roi Moshoeshoe II est décédé

Le 30 décembre 2021, le prince Lerotholi Mathealira Seeiso annonçait le décès de son père, le prince Mathealira Seeiso. «C’est une grande perte pour la famille, mais comme il était âgé et qu’il nous avait bien élevés, nous sommes reconnaissants pour sa vie», avait-il déclaré dans son communiqué relayé par la presse locale.

Le prince Mathealira Seeiso était l’un des fils du roi Simon Seeiso Griffith. Ce dernier fut roi du Basutoland, un territoire sous le protectorat britannique de 1884 à 1966. À la mort de Simon Seeiso Griffith, connu comme le roi Seeiso, en 1940, son fils de 2 ans, Constantine Bereng Seeiso, lui succéda en tant que roi Moshoeshoe II. Ce n’est qu’en 1960 que Moshoeshoe a véritablement régné, mettant fin au système de régence en place durant son enfance. En 1966, le territoire pris son indépendance du royaume sous le nom de Lesotho. Moshoeshoe II fut roi du Basutoland de 1940 à 1966 puis roi du Lesotho de 1966 à sa mort en 1996, à l’exception d’une période d’exil de 1990 à 1995, durant laquelle son fils, Letsie III exerça une première période de règne.

Funérailles du prince Lerotholi Mathealira Seeiso, chef principal du Mokhotlong et frère cadet du roi Moshoeshoe II du Lesotho (Photo : capture vidéo Lesotho National Broadcasting Service)

Lire aussi : Le roi Letsie III reçoit sa première dose du vaccin AstraZeneca et lance la campagne de vaccination au Lesotho

Funérailles du prince Mathealira Seeiso

Depuis la mort de Moshoeshoe II, Letsie III exerce un second règne. Le roi Letsie III a accepté de monter sur le trône du Lesotho en tant que souverain honorifique, mettant fin à la monarchie absolue. Le roi du Lesotho exerce des fonctions comparables à celles des souverains européens. Letsie III faisait partie des hauts dignitaires qui ont rendu hommage au prince Mathealira Seeiso lors de ses funérailles ce 8 janvier 2022.

Le roi Letsie III prononce l’éloge funèbre de son oncle (Photo : capture vidéo Lesotho National Broadcasting Service)

Le prince Mathealira Seeiso était chef principal du Mokhotlong. Le Mokhotlong est l’un des dix districts du Lesotho, un pays dont la superficie est comparable à la Belgique et peuplé de 2 millions d’habitants. Les chefs principaux sont au nombre de 22 et sont des sénateurs héréditaires. Le sénat du Lesotho est composé de 33 membres dont 22 sont des chefs tribaux héréditaires et 11 sont nommés par le roi. En 2020, le prince Mathealira Seeiso avait pris sa retraite de sa fonction de chef principal. La fonction étant héréditaire, son fils, le prince Lerotholi Mathealira Seeiso, lui a succédé à ce poste.

Lors des funérailles, son fils, le prince Lerotholi Mathealira Seeiso a prononcé un discours, suivi de celui de sa fille, la princess Mabatho Mathealira Seeiso, ainsi que celui de son frère, le prince Masupha Seeiso, qui est aussi chef principal du Thaba Bosiu. Le roi Letsie III a aussi rendu hommage à son oncle.

Le Lesotho est l’un des trois derniers royaumes d’Afrique avec le Maroc et l’Eswatini. Le royaume a adopté le régime d’une monarchie constitutionnelle et le roi n’exerce plus de pouvoir, contrairement à l’Eswatini, un autre royaume quasiment enclavé dans l’Afrique du Sud, qui est la dernière monarchie absolue d’Afrique.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr