Le roi Philippe rend hommage au Soldat inconnu 100 ans après son inhumation par Albert Ie

En ce vendredi 11 novembre, le roi Philippe était attendu à la Colonne des Congrès à Bruxelles pour rendre hommage au Soldat inconnu. Cette commémoration a cette année une saveur particulière, s’agissant non seulement du 104ème anniversaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, mais également du 100ème anniversaire de la cérémonie d’hommage au Soldat inconnu, qui s’est déroulée pour la première fois le 11 novembre 1922 en présence du roi Albert Ier.

Lire aussi : La reine Camilla au champ du souvenir

Une cérémonie doublement commémorative

Le 11 novembre est un jour placé sous le signe du souvenir pour de nombreux pays, dont la Belgique. Cette date marque en effet la fin de la Première Guerre Mondiale, il y a de cela 104 ans. La cérémonie a débuté peu avant 11h avec la Marche du 3ème Régiment de Lanciers en hommage à Renold Raymond Haesebrouck, vétéran de ce Régiment ayant désigné le Soldat inconnu il y a tout juste 100 ans.

Le roi Philippe est ensuite arrivé, accompagné de l’escorte royale à cheval. Il a tout d’abord salué les autorités de la Nation avant de passer en revue les détachements d’honneur. Un vétéran a par la suite pris la parole, assurant le roi « que l’engagement des nôtres hier pour défendre la Belgique, sa liberté et ses valeurs, est aussi le nôtre aujourd’hui et demain ». Il a ensuite rappelé l’histoire du Soldat inconnu et l’importance du devoir de mémoire. « Nous pouvons aider les plus jeunes à comprendre hier et leur donner un sens pour appréhender demain. »

Une jeune fille a également prononcé un discours, avant de lâcher deux colombes, symboles de paix, en compagnie d’un camarade. Des images de la cérémonie du 11 novembre 1922 ont par la suite été diffusées, au son d’un arrangement de berceuses héroïques de Claude Debussy interprété par la Musique royale des
Guides.

Le roi Philippe derrière la flamme du tombeau du Soldat inconnu à la Colonne des Congrès (Photo : ABACAPRESS.COM)

À l’image du roi Albert Ier 100 ans auparavant, deux candidats sous-officiers ont déposé des décorations militaires sur la tombe du Soldat inconnu. Le casque d’un soldat belge a également été déposé, avant la cérémonie du « Cessez le feu ».

Le roi Philippe a déposé à son tour une gerbe de fleurs avant de respecter une minute de silence, suivie par la Sonnerie aux champs, jouée sur un clairon ayant servi à la cérémonie de 1922. Le souverain a par la suite ravivé la flamme et signé le livre d’or. La nièce de Renold Raymond Haesebrouck, présente à la cérémonie, a elle aussi participé en déposant sur la tombe une urne contenant de la terre provenant de l’un des 5 cimetières militaires où l’armée belge a livré bataille et qu’elle a choisie la veille à Bruges, parmi 5.

Cette urne est arrivée à la Colonne des Congrès accompagnée d’un joueur de cornemuse jouant « Amazing grace » et sera, à l’issue la cérémonie, transférée au Musée royal de l’Armée. La cérémonie s’est conclue par les hymnes européen et belge, avant que le roi ne rencontre une délégation d’anciens combattants et de vétérans belges.

Lire aussi : Le roi Philippe et la reine Mathilde à l’abbaye de Westminster pour rendre hommage au prince Philip

Le 11 novembre 1922, le roi Albert Ier rendait hommage au Soldat inconnu pour la première fois

Le 10 novembre 1922, les corps de 5 soldats non identifiés ont été exhumés de 5 cimetières militaires belges et transportés à Bruges. Ce même jour, Renold Raymond Haesebrouck, un vétéran devenu aveugle, a désigné le 4ème cercueil.
Ce dernier sera inhumé à la Colonne des Congrès dès le lendemain, au cours de la cérémonie du 11 novembre, en présence du roi Albert Ier, de son épouse la reine Élisabeth, de leur fils le prince héritier Léopold et de leur fille la princesse Marie-José.

Le roi a décerné des décorations à titre posthume au Soldat, qu’il épinglera sur le drapeau belge recouvrant le cercueil. Sur la tombe, brûle une « flamme éternelle », alimentée en permanence.

Au travers du Soldat inconnu, ce sont également à tous les soldats tombés au front au cours des deux guerres mondiales mais aussi à tous les militaires ayant perdu la vie au cours de missions pour la paix depuis 1945 que l’on rend hommage

Avatar photo
Isaure Dovilliers

Isaure Dovilliers est passionnée des familles royales, du Gotha et des têtes couronnées depuis son enfance. Isaure contribue à apporter l'actualité des royautés du monde entier sur Histoires Royales;