Le roi Philippe et la reine Mathilde à l’abbaye de Westminster pour rendre hommage au prince Philip

Ce mardi 29 mars 2022, le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus à Londres pour rendre un dernier hommage au prince Philip, duc d’Édimbourg. La messe d’actions de grâce célébrée à l’abbaye de Westminster faisait office de funérailles publiques alors que les obsèques du prince consort avaient été organisées dans l’intimité, il y a près d’un an, à cause des mesures sanitaires en vigueur.

Lire aussi : Détails et explications des médailles exposées aux funérailles du prince Philip

Le roi et la reine des Belges au service commémoratif en mémoire du duc d’Édimbourg

La famille royale britannique, les hauts représentants de l’État et des représentants du Commonwealth étaient être présents ce 29 mars à l’abbaye de Westminster. Une messe d’actions de grâce était célébrée en mémoire du prince Philip, duc d’Édimbourg, décédé à 99 ans le 9 avril 2021. Ses funérailles avaient eu lieu quelques jours plus tard, à la chapelle Saint-Georges du château de Windsor, en présence de seulement 30 invités.

La famille royale belge entretient des liens très étroits avec la famille royale britannique. Le roi Léopold 1e, premier roi des Belges, était l’oncle de la reine Victoria mais aussi de son époux, le prince Albert. En juillet 1917, la famille royale britannique a changé le nom de la Maison royale de Saxe-Cobourg-Gotha en Windsor. La famille royale belge fera de même en 1921 et adoptera le nom dynastique de Maison de Belgique. En plus des ancêtres Saxe-Cobourg qu’ils ont en commun, le roi Philippe et la reine Elizabeth II sont aussi descendants du roi Christian IX de Danemark.

Les liens de parenté les plus proches entre le roi Philippe, la reine Elizabeth II et le défunt prince Philip (Image : Histoires Royales)

Lire aussi : Funérailles du prince Philip, duc d’Édimbourg

Le nombre limité d’invités aux funérailles du prince Philip était dû aux mesures sanitaires en vigueur au moment des obsèques, en avril 2021. De nombreuses royautés, des responsables de la société civile et des sympathisants du prince consort auraient aimé assister aux funérailles ou lui rendre un hommage lors d’une cérémonie publique. Ce 29 mars, la messe prévue à Westminster était considérée comme des funérailles publiques du prince Philip et fut l’occasion pour les familles royales étrangères de montrer leur soutien à la famille royale britannique.

Le roi et la reine des Belges entrent à l’abbaye de Westminster ce 29 mars 2022 (Photo : Stephen Lock / i-Images/ABACAPRESS.COM)

La famille royale britannique est cousine avec toutes les familles souveraines d’Europe. Le prince Philip, lui-même, était déjà cousin avec toutes les familles royales étrangères, avant son mariage avec Elizabeth. Le duc d’Édimbourg est né dans la famille royale de Grèce, petit-fils du roi Georges 1e. Ce dernier était le premier roi des Hellènes de la dynastie Glücksbourg. Avant d’être élu roi des Hellènes, il était un prince de Danemark, fils du roi Christian IX. Christian IX est considéré comme le beau-père de l’Europe. Par ailleurs, le prince Philip et Elizabeth II sont cousins, tous les deux descendants de la reine Victoria et du roi Christian IX.

La famille royale britannique assiste à la cérémonie d’hommage au prince Philip (Photo : Dominic Lipinski/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Parmi les souverains présents, il y avait, en plus du roi Philippe et de la reine Mathilde de Belgique, la reine Margrethe II de Danemark, le roi Felipe VI et la reine Letizia d’Espagne, le prince souverain Albert II de Monaco, le roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia de Suède. Les Pays-Bas sont venus en nombre, en plus des souverains actuels, le roi Willem-Alexander et la reine Máxima, l’ancienne reine, la princesse Beatrix, a fait le voyage jusqu’à Londres.

Le roi Harald V et la reine Sonja de Norvège qui avaient confirmé leur présence ont finalement dû annuler leur venue. Le roi de Norvège est en arrêt maladie depuis quelques semaines. Du côté luxembourgeois, c’est la grande-duchesse Maria Teresa, épouse du chef d’État, qui le représentait ce mardi.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr