Le roi Philippe et la reine Mathilde au Cap sous la pluie

Ce samedi 25 mars 2023, le roi Philippe et la reine Mathilde ont entamé la troisième et dernière partie de leur visite d’État en Afrique du Sud, en se rendant au Cap, quittant ainsi le Gauteng. Sous la pluie, les souverains belges ont une fois de plus assuré une journée chargée lors de leur avant-dernier jour du séjour historique.

Lire aussi : Le roi Philippe fait du skateboard et le couple royal belge offre un concert de jazz à Johannesbourg

Direction Le Cap pour les souverains belges

Le roi Philippe et la reine Mathilde visitent l’Afrique du Sud depuis jeudi, arrivés la veille en fin de journée. Le roi des Belges effectue une visite d’État dans le pays, la première d’un souverain belge sur le continent africain depuis celle de son père, en 2004, au Maroc. Le roi Philippe et la reine Mathilde ont d’abord passé deux jours à Pretoria et ses environs, avant de rejoindre Johannesbourg. Les deux villes sont situées dans la province de Gauteng.

Ce samedi 25 mars, le roi et la reine des Belges ont quitté le beau temps et sont arrivés au Cap sous la pluie. Cette ville d’un demi-million d’habitants est située dans la province du Cap-Occidental, au sud-ouest du pays. En descendant de l’avion, le roi Philippe a ouvert son parapluie Magritte pour protéger son épouse de la pluie et du vent.

Le roi Philippe ouvre son parapluie Magritte à la sortie de l’avion, arrivé au Cap avec la reine Mathilde ce samedi 25 mars (Photo : ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Diamants, éducation et apartheid : la matinée de la deuxième journée de Philippe et Mathilde de Belgique en Afrique du Sud

Visites d’une université, d’un musée et d’une société biotechnologique

La première visite des souverains a eu lieu chez Afrigen Biologics. « Cette société biotechnologique sud-africaine a développé le premier vaccin africain contre le Covid-19, en collaboration avec deux sociétés belges, Univercells et eTheRNA. Elle fait également des recherches sur d’autres maladies présentes en Afrique, telles que la tuberculose et le paludisme », explique le Palais royal.

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont également visité l’université du Cap-Occidental. L’école collabore avec la VUB (université flamande bruxelloise) et l’UGent (université de Gant). Lors de cette visite, le couple royal s’est intéressé au domaine de l’inclusion numérique. Le Palais royal explique que cette université du Cap « est connue aussi pour son rôle historique dans la lutte contre l’apartheid et son engagement actuel contre les discriminations et les inégalités en Afrique du Sud ».

Lire aussi : La reine Mathilde scintillante même sans diadème au dîner d’État « chaotique » en Afrique du Sud et discours improvisé du roi Philippe

En fin de journée, le roi Philippe et la reine Mathilde ont visité le Zeitz Museum. Ils y ont visité l’exposition « When We See Us : A Century of Black Figuration in Painting ». Lors de cette visite, ils ont aussi rencontré des entrepreneurs belges qui sont actifs en Afrique du Sud. L’exposition, conçue par Wolff Architects , présente plus de 200 œuvres d’art provenant de 26 pays. L’exposition « explore l’auto-représentation des Noirs et célèbre les subjectivités noires et la conscience noire d’un point de vue panafricain et pandiasporique. Il rassemble avec audace des œuvres d’art des 100 dernières années, d’artistes noirs travaillant dans le monde entier, en dialogue avec les principaux penseurs, écrivains et poètes noirs qui sont actifs aujourd’hui », explique le musée.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr