Le roi des Tonga ouvre le parlement sur ZOOM

Comme il avait été annoncé plus tôt dans la semaine, le roi des Tonga a bien ouvert cette année parlementaire à distance par visioconférence. Pour éviter tous déplacements inutiles, le roi Tupou VI est resté chez lui, au Palais royal de Nuku’alofa, et est apparu sur l’écran tendu au milieu de l’hémicycle, dans lequel ne se trouvaient que les députés et quelques journalistes. Il y a quelques semaines, le roi avait envoyé un ministre pour lire son discours à sa place, dans lequel il déclarait la fermeture du parlement jusqu’en mai.

Le roi des Tonga a prononcé son discours d’ouverture du parlement depuis chez lui (Image : Matongitonga)

Lire aussi : Le roi des Tonga clôt le parlement jusqu’à mai pour empêcher la propagation du coronavirus

Le roi Tupou VI est apparu sur ZOOM face aux députés

Dans le but d’éviter la contamination au coronavirus, les Tonga ont pris des mesures très strictes de confinement, qui ont fait leurs preuves. Le roi Tupou VI avait préféré mettre fin à toutes les activités parlementaires jusqu’en mai. La fermeture des travaux de l’assemblée ne nécessitant pas sa présence, c’est l’un de ses ministres qui a lu son discours ce jour-là. Pour l’ouverture des travaux parlementaires, la constitution tongienne oblige le souverain à procéder à l’ouverture solennelle de l’année parlementaire.

Le roi des Tonga est apparu au milieu de l’hémicycle sur un écran (Image : Matongitonga)

C’est pourquoi, il a été décidé d’utiliser la technologie pour éviter au roi de se déplacer. Le roi a prononcé son discours, comme à l’accoutumée, la procédure protocolaire a bien eu lieu sur place, avec la présence du Lord Chamberlain, annonçant l’arrivée (virtuelle) du Roi, au président de la Chambre. C’est à ce moment-là, sur ZOOM, que le souverain est apparu.

Lord Chamberlain a annoncé l’arrivée du roi au président de la Chambre (Image : Matongitonga)

Discours d’ouverture du parlement par le roi des Tonga

Le roi Tupou VI a déclaré que pendant que les Tonga tentaient de contrer le covid-19, le violent cyclone tropical Harold est arrivé et a détruit certaines des stations balnéaires de l’ouest de Tongatapu, Ha’apai et ‘Eua. Il a démoli des ports et certains villages au bord de la mer. Il a averti que les futurs cyclones pourraient être plus dévastateurs.

« Cela ne peut pas être différé ou retardé, ils deviennent plus puissants et se produisent plus fréquemment. Seuls les pays dont la population est en alerte pourront survivre à ces catastrophes. Les Tonga ne sont qu’un petit pays mais nos traditions nous rappellent comment nos ancêtres ont pu contrer ces phénomènes », a-t-il déclaré.

« En regardant vers l’avenir, il est clair qu’il y a eu des dommages à l’environnement qui pourraient avoir un impact sur nos sources de nourriture, et il pourrait y avoir des famines. Nous serons toujours confrontés à des virus et à des catastrophes naturelles; les gens qui peuvent contrer ces catastrophes sont ceux qui ne sont pas paresseux et ne se reposent pas sur leurs programmes de travail. Leurs familles leur font confiance, ils sont courageux et peuvent faire face à la vie, s’il y a un cyclone, une coupure de courant, pas d’eau courante, et il n’y a pas de carburant, mais que leurs lanternes ont été remplies comme cela a été fait par les sages. »

« En regardant vers l’avenir, la Chambre a beaucoup de travail à faire. Il y a un besoin d’unité et de travailler en coopération pour l’avancement du peuple et le développement du pays », a déclaré le roi Tupou VI.

« Nous acceptons avec sincérité l’aide de pays étrangers pour protéger la vie des travailleurs et des personnes, nous permettant de contrer le changement climatique et l’impact du covid-19 sur nos vies, notre économie, les voyages, le tourisme, les sports, les entreprises, la communication et d’autres. » Pour clore son message, le roi des Tonga a souhaité bonne chance aux membres du Parlement pour le programme de travail de cette année 2020-2021.

Lire aussi : Le roi des Tonga veut faire interdire Facebook : les internautes anti-royalistes seront poursuivis

Source : Matongitonga

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.