Le secrétaire du roi des Maoris condamné pour avoir financé son opération de chirurgie avec les caisses royales

Rangi Whakaruru a été condamné par la juge Ema Aitken, de la Cour du district d’Auckland, à 12 mois d’assignation à résidence. L’ancien conseiller et secrétaire particulier du roi Tūheitia Paki a été reconnu coupable de fraude. Le Néo-Zélandais s’est servi dans les caisse du Kiingitanga, le royaume traditionnel maori, pour payer son opération gastrique.

Le roi Tuheitia Paki a été victime de vol de la part de son proche conseiller qui a financé son opération gastrique avec l’argent d’un fonds royal (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Le fils du roi maori condamné pour avoir violenté la mère de son bébé

27 000 $ volés dans les caisses du roi des Maoris

Le Bureau du Service des fraudes enquêtait depuis des années sur Rangi Whakaruru, soupçonné d’avoir détourné des fonds du Ururangi Trust, des caisses réservées au chef de la monarchie traditionnelle maorie. En décembre dernier, l’ancien conseiller avait fini par plaider coupable pour cinq charges à son encontre. En plaidant coupable, le roi Tuheitia a été épargné de venir témoigner à la barre. Il est cependant supposé que le roi des Maoris a été entendu pour faire des déclarations officielles concernant cette affaire.

Rangi Whakaruru était le secrétaire privé et le conseiller du roi Tuheitia Paki depuis 2009. Il est accusé d’avoir utilisé des fonds destinés à financer des œuvres caritatives et des projets culturels pour payer son bypass gastrique, en mai 2016. La fraude s’élèverait à 27 000 dollars néo-zélandais, soit plus de 25 000 euros.

Lire aussi : Le roi des Maoris interdit l’accès aux rivières et demande de rester vigilant tant que la crise du coronavirus n’est pas terminée

Le secrétaire et conseiller du roi Tuheitia assigné à résidence

La justice l’a condamné à 12 mois d’assignation à résidence, suive d’une période de 6 mois de probation. Une fois qu’il pourra à nouveau sortir de chez lui, il devra réaliser 300 heures de travaux d’intérêt général et doit verser 115 000 dollars néo-zélandais en réparation, soit environ 64 800 euros.

Le bureau du roi maori a déclaré qu’il « respectait » la condamnation de leur ancien employé. « Ce bureau a un profond respect pour la loi et ne tolère aucune activité illégale », a-t-il déclaré dans un communiqué. Depuis la démission de Whakaruru, « ce bureau a mis en place des changements importants à tous les niveaux : gouvernance, gestion et opérations. Ces changements ont conduit à un changement radical et positif et nous restons désormais concentrés sur notre tâche et nos responsabilités pour l’avenir. Nous pensons que nous avons maintenant des processus en place qui empêcheront toute nouvelle vulnérabilité dans le système. »

Lire aussi : Investiture du roi Numangatini dans les îles Cook

Source : NZ Herald

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr