Sept membres de la famille impériale aux funérailles de Shinzo Abe

Ce 27 septembre 2022, des dignitaires du monde entier se sont envolés pour Tokyo afin de rendre hommage au leader politique nippon contemporain au plus long mandat. Au Japon, ce sont sept membres de la famille impériale qui ont assisté aux funérailles de Shinzo Abe, assassiné en pleine campagne électorale en juillet dernier.

Lire aussi : Le prince héritier Fumihito remplace l’empereur et signe pour la première fois un acte d’État à la place de son frère

Les funérailles d’État polémiques de Shinzo Abe

Les funérailles nationales de Shinzo Abe ont eu lieu ce 27 septembre 2022 à Tokyo, dans un climat très tendu. L’ancien premier ministre, assassiné le 8 juillet 2022 à 67 ans, lors d’un meeting politique, a gardé son poste de chef du gouvernement pendant 7 ans, 8 mois et 21 jours, de 2012 à 2020, un record de longévité absolu pour ce poste dans l’époque contemporaine du Japon.

Les funérailles de Shinzo Abe font polémique. Depuis plusieurs jours, de nombreuses et violentes manifestations ont lieu à Tokyo pour protester contre les hommages rendus à cet homme dont on critique dorénavant ses accointances avec la secte Moon et son implication dans des scandales politico-financiers. Le coût des funérailles est aussi sujet à la critique. Le gouvernement avait avancé un coût de départ de 250 millions de yens (soit 1,7 million d’euros). Les derniers chiffres seraient plus d’1,7 milliard de yens (12 millions d’euros), comme l’avance Le Temps.

Lire aussi : Le prince et la princesse de Galles remercient le personnel de Windsor pour le premier engagement public après les funérailles d’Elizabeth II

Le prince héritier Fumihito et six princesses rendent hommage à l’ancien Premier ministre

La présence de membres de la famille impériale fut aussi une question importante. Normalement, l’empereur et l’impératrice du Japon n’assistent jamais à des funérailles, encore moins d’hommes politiques. Exceptionnellement, l’empereur Naruhito et l’impératrice Masako ont assisté aux funérailles de la reine Elizabeth II à Londres, le 19 septembre 2022. La dernière exception en date remontait à la présence de l’empereur Akihito aux funérailles du roi Baudouin, en Belgique, en 1993.

Le prince héritier Fumihito et six princesses entrent au Nippon Budokan de Tokyo pour assister aux funérailles de l’ancien premier ministre (Photo : Pool For Yomiuri/AP/ISOPIX)

Si l’empereur et l’impératrice n’assistent jamais à des funérailles (sauf exception), dans le pays ou à l’étranger, ils sont toutefois représentés par des membres de la famille. Les dernières funérailles nationales de cette ampleur, qui ne sont habituellement pas dans les mœurs japonaises, remontent à celles de l’ancien premier ministre Shigeru Yoshida en 1967. Cette année-là, le prince héritier Akihito et la princesse héritière Michiko (aujourd’hui connus comme l’empereur émérite et l’impératrice émérite), ainsi que le prince et la princesse Hitachi, la princesse Chichibu, la princesse Takamatsu, le prince et la princesse Mikasa et le prince Tomohito étaient présents aux funérailles.

Le couple héritier impérial, leur fille Kiko et quatre autres princesses ont représenté la famille impériale aux funérailles d’État de Shinzo Abe (Photo : Pool For Yomiuri/AP/ISOPIX)

Cette année, ce sont 7 membres de la famille impériale dont la présence au Nippon Budokan a été décidée par le gouvernement japonais. Le prince héritier Fumihito d’Akishino, et son épouse, la princesse héritière Kiko, tous deux âgés de 56 ans, étaient accompagnés de leur deuxième fille, la princesse Kako, 27 ans. La princesse Nobuko, 67 ans, veuve du prince Tomohito de Mikasa, était présente avec sa fille aînée, la princesse Akiko, 40 ans. La princesse Hisako, 69 ans, veuve du prince Takamado, était également accompagnée de sa fille aînée, la princesse Tsuguko, 36 ans.

Les alliés du Japon avaient envoyé de hauts dignitaires à cette cérémonie d’hommage. Par exemple, Kamala Harris, vice-présidente américaine représentait les États-Unis. La France avait envoyé son ancien président, Nicolas Sarkozy. Durant la cérémonie, les invités ont été conviés à déposer une fleur sur l’immense autel érigé en mémoire de Shinzo Abe.

YouTube video

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr