Le “fils caché” de Charles et Camilla demande à la justice d’exiger un test ADN pour prouver sa filiation

L’action en justice de Delphine Boël fait des émules. Un Britannique qui vit en Australie est persuadé d’être le fils caché du prince Charles et de la duchesse de Cornouailles. Il vient de lancer les procédures juridiques pour exiger un test ADN de ceux qu’il considère être ses parents. « Je suis simplement un homme qui recherche ses parents biologiques », se justifie Simon Dorante-Day. « Tous les chemins me ramènent à Camilla et Charles ».

Simon Dorante-Day, 53 ans, prétend être le fils caché du prince Charles et de la duchesse de Cornouailles (Crédits : captures Facebook)

Lire aussi : Le roi Albert II admet être le père de Delphine Boël

Les grands-parents adoptifs de Simon auraient travaillé pour la reine

Simon Dorante-Day, un ingénieur de 53 ans, qui vit dans le Queensland, en Australie, est né en avril 1966 à Gosport, en Angleterre. Le Daily Mail rapporte que son combat juridique vient de commencer, depuis qu’il a enregistré son dossier il y a quelques semaines auprès d’un magistrat de la Haute Cour d’Australie. Selon lui, ses grands-parents adoptifs, Winifred et Ernest travaillaient pour la reine Elizabeth et le prince Philip. Elle était cuisinière, lui était jardinier. Ce seraient eux qui lui répétaient « tout le temps » quand il était petit, qu’il était « l’enfant de Charles et Camilla ». Simon Dorante-Day va encore plus loin. Il prétend que la mort de Diana, en 1997, aurait servi à cacher son existence, alors qu’elle s’apprêtait à « rendre l’histoire publique ».

Simon Dorante-Day compare son physique à celui des Windsor

« Je sais que ça semble incroyable mais tout ce que je dis est vérifiable… », déclare celui que beaucoup considèrent comme un original. Si on en croit sa théorie, il aurait été conçu en 1965, alors que le prince Charles n’avait encore que 17 ans et Camilla 18 ans. Il a ensuite été adopté à 18 mois par Karen et David Day, ce dernier étant le fils de Winifred et Ernest, ses fameux « grands-parents adoptifs » qui travaillaient pour la reine. Pour justifier ses dires, il prend pour preuve son physique. Selon lui, il a les mêmes cheveux que la duchesse de Cornouailles et la même structure du visage que les Windsor. Sur ses réseaux sociaux, celui qui se fait appeler le « prince Simon », publie de nombreux photomontages pour prouver sa filiation. Il compare notamment des photos de sa jeunesse avec celle du prince William ou de Tom Parker-Bowles, le fils de Camilla et de son premier mari, Andrew Parker-Bowles.

Mark Shand, le frère de Camilla à gauche et Simon Dorante Day à droite (Crédits : captures Facebook)

« On pense que Camilla est tombée enceinte de Charles et que Camilla, avec l’aide de la famille royale, a pu garder avec elle Simon jusqu’à ce qu’il ait 18 mois », explique Elvianna, l’épouse de Simon, qui elle aussi croit dur comme fer que son mari a du sang royal. Certains internautes l’ont interpellé sur les réseaux sociaux, lui faisant remarquer qu’il avait les yeux bruns or, il est génétiquement impossible que deux personnes aux yeux bleus aient un enfant aux yeux bruns. Simon préfère ne pas répondre : « Comme les choses sont dans les mains de la justice maintenant, je préfère ne pas en discuter plus pour l’instant ».

Simon Dorante-Day jeune (gauche) exige que Camilla Parker-Bowles (droite) se soumette à un test ADN (Crédits : captures Facebook)

Simon Dorante-Day a rempli sa plainte auprès d’un juge de la Haute Cour à Sydney, peu de temps avant Noël. Étant une plainte officielle, suivant une procédure légale, il pense que la famille royale a été mise au courant de sa démarche peu de temps à près. Selon lui, son cas aurait même été débattu lors de la fameuse réunion de crise qui a eu lieu à Sandringham début du mois de janvier. « Alors que le monde entier pensait qu’ils discutaient du cas du prince Harry, nous pensons qu’il a aussi été question de la bataille juridique ». La justice décidera-t-elle de poursuivre sa demande ? L’avenir nous le dira. Cet électromécanicien a déjà fait savoir que si sa demande échouait, il se tournerait vers le Tribunal fédéral. Une autre affaire juridique le concernant est en cours. Il a été renvoyé en 2018 de son travail après avoir menacé un superviseur. Il attaque en justice son ancien employeur.

Hier, le porte-parole de Clarence House a répondu au Mirror, qu’il n’avait « rien à dire sur le sujet ».

Simon Dorante-Day publie de nombreux photomontages avec des membres de la famille royale pour prouver sa ressemblance (Crédits : captures Facebook)

Simon Dorante-Day peut-il être le fils de Charles et Camilla ?

Dans les faits, il est d’habitude rapporté que le prince Charles et Camilla se sont fréquentés durant l’année 1972, soit 6 ans après la naissance de Simon Dorante-Day. Le prince Charles a vécu une idylle courte cette année-là avec Camilla Shand, puisqu’il revenait d’une année à l’étranger et que l’année suivante, il fut envoyé par la Royal Navy dans les Caraïbes. C’est d’ailleurs durant cette période que Charles et Camilla ont pris leurs distances. En 1973, Camilla Shand devient Camilla Parker Bowles en épousant Andrew Parker Bowles avec qui elle avait entretenait des relations intermittentes depuis 6 ans. Camilla et Andrew auront deux enfants, Thomas et Laura, nés en 1974 et 1978. À son retour de la Royal Navy, le prince Charles ne peut plus envisager de relation avec Camilla, qui s’est mariée entretemps et qui a eu des enfants. Charles épouse Diana Spencer en 1981. Camilla et Andrew Parker-Bowles divorcent en 1995, Charles et Diana en 1996. Camilla et Charles se remarient en 2005.

Lire aussi : La princesse Anne a eu une relation avec Andrew Parker-Bowles

Source : New Idea – Crédits photos : Facebook

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr