Des statues d’Elizabeth II et Victoria renversées par des autochtones en colère au Canada

Ce jeudi 1er juillet 2021, jour de fête nationale canadienne, était tout sauf un jour de fête. Les autochtones canadiens ont profité de ce jour pour se faire entendre. Ils ont renversé la grande statue de la reine Victoria, érigée devant l’Assemblée législative du Manitoba. Une statue représentant la reine Elizabeth II a également été renversée à Winnipeg. Les manifestants habillés en orange dénoncent les crimes coloniaux perpétrés envers des enfants autochtones. 

YouTube video

Lire aussi : Nouvelle photo officielle de la reine Elizabeth en tant que souveraine du Canada

Des enfants autochtones séparés de leurs parents et maltraités dans des pensionnats

Depuis quelques temps, les annonces macabres s’enchainent au Canada. 750 tombes anonymes d’enfants ont été découvertes sur le site d’un ancien pensionnat pour autochtones à Marieval. Le jour de la fête nationale, les autorités ont annoncé avoir retrouvé 182 restes humains autour d’un autre pensionnat.

«Pendant 165 ans et jusqu’à peu, en 1996, les écoles ont séparé de force les enfants autochtones de leurs familles, les soumettant à la malnutrition et à des abus physiques et sexuels dans ce que la Commission de vérité et réconciliation (CVR) a qualifié de “génocide culturel” en 2015», rappelle Reuters. Ces pensionnats étaient gérés par l’Église catholique et financés par le gouvernement.

La statue de la reine Victoria à terre (Photo : capture d’écran vidéo)

Lire aussi : Justin Trudeau a appelé la reine Elizabeth après la démission de sa gouverneure générale

Victoria et Elizabeth II renversées à Winnipeg

Des veillées et des rassemblements ont eu lieu dans d’autres régions du Canada. De nombreux participants portaient des vêtements orange, devenus le symbole du mouvement. D’autres plus engagés ont choisi le jour de la fête nationale pour manifester. Le Premier ministre Justin Trudeau a lui-même déclaré que cette journée serait « un temps de réflexion », et les principales célébrations ont été annulées, le temps n’étant pas à la fête.

Une quinzaine de personnes a fait tomber la statue de la reine Victoria à l’aide de cordes, devant l’Assemblée du Manitoba (Photo : capture d’écran vidéo)

Les manifestations ont été particulièrement virulentes à Winnipeg, où une statue de la reine Victoria a été vandalisée. Des traces de mains peintes en rouge ont été apposées sur la statue, symbole de l’époque coloniale selon les manifestants. Puis, sous les acclamations, la statue a été renversée. À quelques rues de là, une plus petite statue de la reine Elizabeth II a connu le même sort, le nez de la reine est resté collé face contre terre.

La statue de la reine Elizabeth II au sol à Winnipeg (Photo : capture d’écran vidéo)
Les manifestants considèrent les monarques britanniques comme les vestiges de l’époque coloniale (Photo : capture d’écran vidéo)

La reine Elizabeth II est l’actuel chef d’État du Canada. La reine Victoria a régné sur le vaste pays américain de 1837 à 1901, alors qu’il faisait encore partie de l’Empire britannique. Un porte-parole de Boris Johnson a réagi au déboulonnage des statues. Ce dernier condamne toutes les dégradations des statues représentant les deux monarques, bien qu’il ajoute suivre de près le dossier concernant les découvertes macabres.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr