Stéphanie de Luxembourg à la 59e Biennale d’art contemporain de Venise

Deux royautés ont déjà visité officiellement la Biennale de Venise qui a ouvert ses portes il y a quelques jours. En même temps que la reine Sonja de Norvège, c’est la grande-duchesse héritière Stéphanie de Luxembourg qui faisait partie des premiers visiteurs des pavillons consacrés à l’art contemporain.

Lire aussi : La reine Sonja de Norvège à la Biennale de Venise pour inaugurer le pavillon sami

La grande-duchesse héritière Stéphanie inaugure le pavillon luxembourgeois de la 59e Biennale de Venise

Marraine de plusieurs organismes artistiques, l’art contemporain est l’une des plus importantes passions de la grande-duchesse héritière Stéphanie de Luxembourg. L’épouse du futur souverain luxembourgeois s’est rendue à Venise ces derniers jours, pour découvrir les œuvres exposés dans les différents pavillons de la Sérénissime.

Le 21 avril, Stéphanie était attendue au pavillon luxembourgeois pour procéder à l’inauguration officielle du pavillon. Elle était accompagnée par la ministre de la Culture, Sam Tanson. Sur place, la belle-fille du chef d’État luxembourgeois a rencontré l’artiste luxembourgeoise Tina Gillen, qu’elle avait déjà rencontrée dans un autre contexte.

Lire aussi : Henri, Maria Teresa, Guillaume et Stéphanie de Luxembourg visitent la biennale « De Mains De Maitres »

« Dans l’écrin historique de la Sale d’Armi à l’Arsenale, la Princesse a découvert le « tableau vivant » de l’artiste composé de huit œuvres avec, en pièce maitresse, « Sunshine III », une peinture d’une longueur de 7m sur une hauteur de 4m », détaille la Maison du Grand-Duc.

Durant ce séjour à Venise de plusieurs jours, la princesse Stéphanie a également visité la deuxième édition de l’« Homo Faber : Crafting a More Human Future » dédiée à l’excellence de l’artisanat européen et japonais. L’exposition est à voir sur l’île de San Giorgio Maggiore.

(Photo : Maison du Grand-Duc)
(Photo : Maison du Grand-Duc)

« Cette année, les exposants ont présenté leurs créations dans le cadre remarquable de la Fondation Giorgio Cini, ouverte exceptionnellement au public pour l’occasion. Au programme, 15 expositions s’offrent aux visiteurs dans un espace de 4.000m2, pourvu d’animations et de démonstrations mêlant technicité et savoir-faire en sculpture, mécanique, horlogerie, verrerie ou encore couture », explique le Palais grand-ducal.

(Photo : Maison du Grand-Duc)
(Photo : Maison du Grand-Duc)

L’Homo Faber 2022 n’est visible que jusqu’au 1e mai, alors que la Biennale reste accessible au public jusqu’à la fin novembre. L’exposition Homo Faber présente plus de 850 œuvres, conçues par 400 artistes issus de 43 pays. La grande-duchesse héritière a notamment pu admirer le savoir-faire de l’artisanat de son pays, avec quatre artisans luxembourgeois qui ont été sélectionnés.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr