La princesse Delphine au port de Saint-Tropez pour le vernissage de sa nouvelle exposition

C’est sur la Côte d’Azur que l’on retrouvera la princesse Delphine ces prochains jours. La fille du roi Albert II vient d’inaugurer sa nouvelle exposition à Saint-Tropez. Après avoir exposé régulièrement dans les galeries de Linda et Guy Pieters en Belgique, c’est la première fois qu’elle expose son travail à la fondation du couple, à Saint Tropez.

Lire aussi : Les enfants de la princesse Delphine invités pour la première fois à un événement royal : Joséphine et Oscar radieux au mariage de Maria Laura

« Tout va bien se passer », « Je t’aime » et « plus de blabla » : les mantras positifs de Delphine de Saxe-Cobourg arrivent à Saint-Tropez

Delphine de Saxe-Cobourg, 54 ans, artiste reconnue à Londres et en Belgique, expose à présent en France. Après sa récente exposition au Festival des arts d’Aardenburg aux Pays-Bas, c’est sous le soleil varois que l’on retrouve la demi-sœur du roi Philippe. La princesse Delphine et le père de ses enfants, James O’Hare, ont participé ce dimanche 25 septembre au vernissage de son exposition « What Is To Come Is Better Than What Was » (« Ce qui est à venir est mieux que ce qui était », en français).

Delphine de Saxe-Cobourg pose à côté de l’œuvre « What Is To Come Is Better Than What Was », qui a donné le titre à son exposition tropézienne (Photo : Olivier Huitel/Crystal Pictures/ISOPIX)
La Fondation Linda et Guy Pieters exposent les œuvres de Delphine de Saxe-Cobourg à Saint-Tropez (Photo : Olivier Huitel/Crystal Pictures/ISOPIX)

Lire aussi : La fratrie des princes d’Orléans expose à la Côte belge : vernissage de l’exposition à Knokke

Vernissage de l’exposition de la princesse Delphine à la Fondation Linda et Guy Pieters

La princesse artiste, dont les célèbres phrases exutoires ont longtemps fait écho à sa recherche de reconnaissance de paternité, présente dorénavant des mantras plus ancrés dans le monde et ses grandes questions. « Comment faire face à une société qui commence à prendre des caractéristiques orwelliennes ? Comment résister au flot de reportages négatifs dans la presse et les médias sociaux ? Aux slogans politiques, où les faux messages sont répétés si souvent que nous commençons à les croire ? Quel avenir attend nos enfants ? », s’interroge-t-elle dans Sudinfo.

Les premiers visiteurs ont eu droit à une dédicace de la princesse Delphine dans le catalogue de l’exposition (Photo : Olivier Huitel/Crystal Pictures/ISOPIX)

Lire aussi : La princesse Claire très complice avec la princesse Delphine pour son retour au défilé de la fête nationale

Lors du vernissage de l’exposition le 25 septembre, Delphine de Saxe-Cobourg a présenté ses œuvres et a dédicacé des catalogues aux premiers visiteurs de l’exposition. L’exposition est visible à la Fondation Linda et Guy Pieters jusqu’au 30 octobre 2022. La fondation est située dans une belle demeure en face de la célèbre place des Lices.

Delphine profite du soleil à Saint-Tropez (Photo : Olivier Huitel/Crystal Pictures/ISOPIX)
James O’Hare et SAR Delphine de Saxe-Cobourg, princesse de Belgique, posent sur le port de Saint-Tropez (Photo : Olivier Huitel/Crystal Pictures/ISOPIX)

En plus d’inaugurer son exposition, la princesse Delphine profite de ce séjour dans le sud de la France pour prendre les derniers rayons de soleil de l’année. Elle s’est notamment baladée sur le mythique port de Saint-Tropez, où elle a pu observer des bateaux qui participent actuellement aux Voiles de Saint-Tropez. Le port est situé à moins de 500 mètres de la galerie.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr