Le voyage riche en moments de partage de la princesse Marie au Cambodge : « Je suis vraiment bénie »

La princesse Marie de Danemark continue son voyage au Cambodge, organisé dans le cadre des célébrations du 100e anniversaire de DanAidChurch. Il s’agit aussi d’un séjour plein de souvenirs et de retrouvailles car la princesse Marie avait effectué son premier voyage humanitaire au Cambodge, il y a 10 ans. Lors de son deuxième et troisième jour au Cambodge, la belle-fille de la reine Margrethe II est allée de surprise en surprise, partageant des moments intimes, des moments de joie et de peine avec la population.

Lire aussi : La princesse Marie de Danemark inaugure une exposition à l’abbaye de Jumièges en Normandie

La princesse Marie continue son voyage au Cambodge

Après un premier jour d’adaptation de la princesse Marie au Cambodge, son deuxième et son troisième jour à Phnom Penh suivaient un programme bien plus chargé. La princesse Marie effectue un voyage humanitaire de retrouvailles au Cambodge, là où elle s’était rendue pour son premier voyage organisé par DanChurchAid, l’organisation de bienfaisance de l’Église de Danemark, dont la princesse Marie est la marraine depuis 2011. DanChurchAid fête son centenaire cette année.

Retrouvailles à Phnom Penh pour le centenaire de DanChurchAid

Lors de sa deuxième journée à Phnom Penh, la princesse Marie a fait « des rencontres difficiles », comme elle l’explique dans son journal de bord partagé par la Cour royale. Au bureau de DanChurchAid à Phnom Penh, l’épouse du prince Joachim a d’abord fait le point avec les responsables de l’association à propos du travail et des missions en cours au Cambodge. C’était aussi l’occasion pour Marie de retrouver des personnes qu’elle avait rencontrées il y a 10 ans.

Une responsable de DanChurchAid a emmené la princesse Marie dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale. L’association danoise aide les enfants, les jeunes et les familles les plus vulnérables de ce quartier. « Ici, le COVID-19 a frappé très durement les familles, et beaucoup ont à peine pu survivre pendant le strict confinement », explique la princesse Marie.

La princesse Marie a été particulièrement touchée par l’histoire de Neth Ny, qui a perdu tous ses revenus pendant la pandémie. Maintenant, avec l’aide de DanChurchAid, elle a ouvert un petit stand dans une rue de Phnom Penh, où elle vend des grenouilles, des coléoptères aquatiques et d’autres animaux qu’elle attrape dans le Mékong. « Cela m’impressionne profondément de voir comment des gens comme Neth Ny parviennent à se battre pour une vie meilleure pour eux-mêmes et leur famille malgré des conditions qui peuvent sembler complètement impossibles », explique la belle-fille de la reine Margrethe II.

L’association de bienfaisance danoise aide également les enfants et les jeunes vulnérables, qui courent souvent un grand risque d’être maltraités et exploités. Les enfants peuvent être accompagnés pour terminer leur scolarité, et les jeunes reçoivent une formation de coiffeur, de cuisinier ou de mécanicien. « Parfois, il suffit d’un petit coup de pouce pour faire fleurir les rêves d’avenir », constate Marie.

Pour clôturer cette journée, la princesse Marie a assisté et même participé à des activités sportives et culturelles. Après avoir pris part à une compétition de tir à la corde, elle a accepté de jouer une revanche au tennis de table, après la partie jouée il y a 10 ans au Cambodge. En soirée, la princesse Marie a prononcé un discours avant une représentation d’un « ballet cambodgien d’une beauté à couper le souffle ».

Lire aussi : La princesse Marie de Danemark inaugure le Royaume des Clowns à Paris

Moines bouddhistes et agriculteurs cambodgiens

La troisième journée de la princesse Marie au Cambodge a débuté par une rencontre avec un moine bouddhiste. « Je me sens vraiment bénie ! Pas seulement des nombreuses expériences et rencontres ici au Cambodge. Mais aujourd’hui, j’ai aussi été bénie par un moine bouddhiste, comme c’est la tradition ici au Cambodge. »

Après la bénédiction, la princesse Marie a aidé à planter le premier des 100 nouveaux arbres dans la province de Kampong Chhnang au centre du Cambodge. Ces 100 arbres seront plantés pour symboliser et marquer le centenaire de DanChurchAid.

« À perte de vue, ici à Kampong Chhang, on voit de petites fermes avec des poulets, des cochons, des potagers et des champs environnants. La grande majorité des habitants du Cambodge vivent à la campagne et le pays est donc également vulnérable au changement climatique et aux catastrophes naturelles. Le changement climatique peut entraîner à la fois des sécheresses et des inondations ». Lors de ce voyage, la princesse Marie a appris combien cela peut avoir de graves conséquences sur les moyens de subsistance et sur la survie de nombreux Cambodgiens.

Lors de sa visite à Kampong Chhang, la princesse Marie a rencontré des responsables de Farmer and Future Net, des partenaires de DanChurchAid. « Entre autres choses, ils travaillent ensemble pour tester de nouvelles cultures résistantes au climat et trouver de nouveaux marchés pour leurs produits », explique la princesse Marie.

La princesse Marie était très impressionnée par « la volonté de changement des agriculteurs. Ils s’unissent pour créer un avenir plus sûr pour eux-mêmes et leurs familles. Soit dit en passant, de nombreux agriculteurs sont des femmes – des femmes impressionnantes et fortes ! »

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr