20 ans de mariage du roi Willem-Alexander et de la reine Máxima : le mariage royal de l’hiver

Le 2 février 2002, le prince Willem-Alexander des Pays-Bas, prince d’Orange, épousait Máxima Zorreguieta, après bien des polémiques à propos des origines de la mariée. Le couple a eu trois filles et Willem-Alexander est monté sur le trône des Pays-Bas, suite à l’abdication de sa mère en 2013. Retour sur ce mariage hivernal qui s’est déroulé il y a maintenant 20 ans.

Lire aussi : 60 ans de mariage du duc et de la duchesse de Kent : le mariage à l’origine de la rencontre entre Juan Carlos et Sofia

Des fiançailles polémiques

Les mariages n’ont pas lieu qu’en été et les royautés nous le prouvent. Le roi Philippe et la reine Mathilde de Belgique se sont mariés le 4 décembre 1999, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg se sont mariés le 14 février 1981 et le roi Willem-Alexander et la reine Máxima des Pays-Bas se sont mariés le 2 février 2002. Mariage frileux, mariage heureux ? Le couple de souverain néerlandais fête aujourd’hui ses noces de porcelaine, et bien que Willem-Alexander et Máxima aient certainement surmonté des épreuves en privé, leur amour n’a jamais fait l’objet de polémique dans la presse à scandale.

Le prince Willem-Alexander et Máxima avant leur mariage (Photo : RVD – Picture Report)

Lire aussi : Nouvelle photo de la famille royale du Bhoutan pour les 10 ans de mariage du roi et de la reine

Pourtant, tout avait mal commencé. C’est à la Foire de Séville, en 1999, puis à New York, où Máxima travaillait à la banque Kleinwort Benson, que le couple s’est rencontré puis s’est formé. Le 30 mars 2001, la reine Beatrix a annoncé les fiançailles de son fils aîné et héritier du trône, le prince Willem-Alexander, avec une jeune femme d’origine argentine, Máxima Zorreguieta Cerruti. Fille de Jorge Zorreguieta, ancien ministre de l’Agriculture en Argentine de 1979 à 1981, sous la dictature du général Jorge Rafael Videla, l’identité de la future épouse du prince d’Orange ne fit pas l’unanimité.

Le 21 mai 2001, le gouvernement a soumis aux États généraux (les deux chambres du parlement néerlandais) la proposition d’octroi de l’autorisation du prince d’Orange à épouser Máxima Zorreguieta. Comme dans la plupart des monarchies, l’autorisation du mariage par une autorité parlementaire ou gouvernementale est nécessaire pour éviter d’être évincé de l’ordre de succession au trône.

Photo de fiançailles du prince Willem-Alexander des Pays-Bas, prince d’Orange, écuyer d’Amsberg et de Máxima Zorreguita Cerruti (Photo : RVD – Graciela Rossetto)

Il a fallu attendre le 3 juillet 2001 pour que les États généraux se prononcent favorablement à ce mariage, après avoir formé une commission chargée d’évaluer l’implication réelle du père de la future mariée, lorsqu’il était ministre durant le mandat du président Videla, à qui on impute des dizaines de milliers d’enlèvements et de meurtres. La commission est arrivée à la conclusion que l’ancien ministre n’était pas directement impliqué dans les faits et sa connaissance des atrocités commises n’était pas certaine. Pour éviter les polémiques, il a été décidé qu’il n’assisterait pas au mariage de sa fille.

Entretemps, afin que le mariage puisse être célébré et que la future mariée obtienne les différents titres réservés aux membres de la famille royale, Máxima fut naturalisée néerlandaise, le 17 mai 2001. La loi argentine sur la nationalité ne lui permet pas d’abandonner sa nationalité d’origine. Elle possède donc les deux nationalités mais « elle ne peut plus exercer ses droits constitutionnels en Argentine. En droit néerlandais et en droit argentin, la nationalité néerlandaise est donc sa première et principale nationalité », précise la Maison royale.

Lire aussi : Photos du prince William et Catherine pour leurs 10 ans de mariage

Noces de porcelaine pour Willem-Alexander et Máxima

Le 2 février 2002, Máxima est devenue princesse de Pays-Bas, dame d’Amsberg, lorsqu’elle s’est unie civilement puis religieusement au prince d’Orange. Le mariage civil a eu lieu à la Bourse de Berlage. Il fut célébré par le maire d’Amsterdam, Job Cohen. Le mariage religieux a eu lieu à la Nieuwe Kerk d’Amsterdam, lors d’une cérémonie dirigée par le révérend Carel ter Linden, ministre émérite du Kloosterkerk de La Haye.

 Photo officielle des mariés au Palais royal d’Amsterdam (Photo : RVD – Jeroen van der Meyde)
Les jeunes mariés quittent l’église le 2 février 2002 (Photo : Wouters Herman/ZUMA Wire/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Comment le mariage de la princesse héritière de Norvège a bouleversé la vie de sa demoiselle d’honneur

Plus de 600 invités ont pu admirer ce jour-là la robe Valentino de la nouvelle princesse, sa longue traîne et son diadème. Le prince Willem-Alexander portait son uniforme de capitaine de vaisseau de la Marine royale avec son ruban et son étoile de chevalier grand-croix de l’ordre du Lion des Pays-Bas, ainsi que ses insignes de chevalier de l’ordre de la Maison du Lion d’Or de Nassau.

La robe de Máxima a été confectionnée à Rome, dans les ateliers de Valentino Couture. Elle était en soie mikado, de couleur ivoire, avec des manches longues et un col évasé. La robe était composée d’une jupe légèrement évasée à partir de la taille et d’une traîne de cinq mètres. Les deux côtés de la robe étaient décorés par de la dentelle brodée. Le long voile de tulle de soie était décoré à la main de motifs floraux. Le bouquet a été réalisé par Jane Nienhuys et Elisabeth Thierry de Bye-Dolleman, fleuristes du palais Soestdijk, composé de roses blanches, de gardénias et de muguets.

Les alliances échangées lors du mariage religieux sont de simples anneaux en platine. La mariée portait aussi sa prestigieuse bague de fiançailles. La bague est en platine, sertie d’un diamant orange taille ovale, rappelant la couleur de la famille royale des Pays-Bas. Sur les deux côtés, il y a aussi des diamants taille émeraude, coincés entre deux anneaux sertis de diamants.

En avril 2013, la reine Beatrix a abdiqué en faveur de son fils aîné. Le roi Willem-Alexander et la reine Máxima sont parents de trois filles : la princesse Catharina-Amalia, la princesse Alexia et la princesse Ariane, nées en 2003, 2005 et 2007.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr