L’affaire Delphine passionne jusqu’en Australie

Ce dimanche 11 octobre, Channel 9 consacre un épisode de son émission 90 Minutes à la reconnaissance de paternité de roi Albert II. Delphine de Saxe-Cobourg, encore officiellement reconnue comme Delphine Boël au moment de l’interview, a accordé son premier entretien à la presse étrangère, le jour même où elle a appris qu’elle deviendrait princesse de Belgique. Qui aurait cru que la monarchie belge ferait l’objet d’une émission, dont la bande-annonce est sensationnaliste, à l’autre bout du monde ?

Lire aussi : Albert II et Paola : Amour, déchirure et retrouvailles

L’émission 60 Minutes consacre un numéro à Delphine de Saxe-Cobourg

« Rencontrez l’enfant d’amour. Elle s’est battue pour être officiellement reconnue… en tant que princesse », annonce la voix-off de la bande-annonce de la prochaine émission 60 Minutes, qui sera diffusée ce dimanche sur la chaine australienne Channel 9. Dans cette émission, les Australiens en apprendront plus sur l’histoire extraconjugale du roi Albert II de Belgique, dont est issue sa fille illégitime, Delphine. Ils découvriront les 7 longues années de combat devant la justice qu’a menées Delphine pour être reconnue comme la fille de l’ancien roi.

Delphine Boël, 52 ans, a réalisé cette interview avec la télévision australienne le 1e octobre. Il s’agissait de la première fois qu’elle s’exprimait à propos de l’affaire, depuis que son père biologique, le roi Albert II, avait fini par la reconnaitre comme sa fille naturelle, suite à un test ADN. Mais le 1e octobre est une journée qui a bouleversé la vie de Delphine. Ce jour-là, quelques heures après avoir terminé son interview, elle apprenait que la Cour d’appel de Bruxelles lui accordait le droit de porter le nom de son père, Delphine de Saxe-Cobourg, et de devenir princesse de Belgique.

L’histoire de Delphine de Saxe-Cobourg fera l’objet d’un reportage en Australie (Photo : capture Facebook/60 Minutes)

Lire aussi : Delphine de Saxe-Cobourg en pleurs : « Je ne m’attendais pas à craquer »

L’affaire Delphine intéresse le monde entier

L’affaire de la princesse Delphine intéresse la presse étrangère. Les Français ont déjà pu découvrir son histoire ce jeudi, dans l’émission Héritage, à laquelle Histoires Royales a participé. L’émission a enregistré plus de 550 000 téléspectateurs en France, un pays qui s’intéresse habituellement peu à la monarchie belge.

Mais l’histoire intéressera-t-elle jusqu’en Australie ? « C’est une histoire exceptionnelle et elle fait appel à l’imaginaire collectif, car il s’agit d’une femme qui part évidemment en guerre contre un roi, mais aussi parce qu’elle est très universelle », explique Mario Danneels interrogé par l’ANP, la veille de la diffusion du reportage en Australie. Mario Danneels fut le jeune journaliste qui a révélé l’existence de Delphine au grand public en 1999, en publiant un livre dédié à la vie de la reine Paola.

Lire aussi : Delphine de Saxe-Cobourg : « Je ne demande plus rien : mon but n’était pas d’abîmer Albert II »

Source : Ditjes en Datjes, 60 Minutes

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr