Albert de Monaco reçoit l’Aigla Nissarda : 160 ans du rattachement du comté de Nice à la France

C’est avec beaucoup d’émotion que le prince souverain Albert II de Monaco a reçu la récompense niçoise, l’Aigla Nissarda. Christian Estrosi, actuel maire de Nice, a lui aussi été récompensé ce 11 décembre. La remise de l’Aigla Nissarda de cette année coïncide avec le 160e anniversaire de l’union du comté de Nice à la France.

YouTube video

Lire aussi : Pourquoi Jacques de Monaco est-il aussi marquis des Baux ?

Albert II de Monaco reçoit l’Aigla Nissarda

Lorsqu’en 2019 l’Acadèmia a fait renaitre l’Aigla Nisssarda, Nice Matin qualifiait cette récompense de « Légion d’honneur version niçoise ». L’ordre de l’Aigla Nissarda a été créé en 1962 par Léon Baréty, ancien Ministre et député des Alpes-Maritimes, afin de mettre à l’honneur des personnes attachées à Nice, qui contribuent à son rayonnement et son développement. L’Acadèmia Nissarda, cette ancienne société savante à laquelle seuls des hommes issus de minimum trois générations de Niçois pouvaient y entrer, a fait renaitre cette récompense tombée dans l’oubli.

Le prince Albert de Monaco, qui a toujours montré un attachement profond pour les territoires français limitrophes à la Principauté, était particulièrement honoré et ému de recevoir cette récompense. Il y a encore quelques semaines, alors que la région niçoise était touchée par de graves inondations, le prince Albert s’était montré préoccupé et avait généreusement contribué à aider la population en difficulté.

Christian Estrosi et Albert de Monaco récompensés de l’Aigla Nissarda (Photo : Lionel Urman/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Albert de Monaco récompensé en Serbie : première visite dans le pays

Une récompense très symbolique pour Albert II

« Bien entendu, je suis très heureux et même ému de recevoir cette distinction. Cela traduit les liens qui nous unissent, qui unissent Monaco et Nice et son comté, et par extension maintenant, à notre époque, la métropole de Nice-Côté d’Azur », a déclaré le prince Albert II de Monaco. « C’est symbolique, non seulement du rappel de notre histoire commune, mais aussi de tous les projet de collaboration que nous avons pu mettre en oeuvre depuis très longtemps, actuellement, et de ceux que nous pourrons faire à l’avenir. »

Le prince Albert II tient l’aigle en or (Photo : Lionel Urman/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Tempête Alex : Albert de Monaco solidaire suite aux inondations dans les Alpes-Maritimes

Le comté de Nice, une entité qui a existé pendant 430 ans, a été au fil des siècles sous la tutelle savoyarde, sarde et française. En 1860, le traité de Turin officialise le rattachement à la France du duché de Savoie et de l’ancien comté de Nice. Dans la foulée, alors que l’ancien comté de Nice est rattaché à la France, les communes de Roquebrune et Menton, décident par plébiscite de se défaire de la suzeraineté de la Principauté de Monaco.

Lire aussi : Jacques de Monaco en pyjama dalmatien pour sa fête d’anniversaire

Source : Nice Matin et Acadèmia Nissarda

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr