L’ami très embarrassant de Charlene de Monaco

Le samedi 12 septembre, tous les Monégasques avaient les yeux rivés vers l’île voisine, la Corse. La princesse Charlene de Monaco devait débuter sa course caritative en water bike. Son équipe allait affronter celle menée par son frère, et son ami, Conor McGregor, annoncer comme la tête d’affiche de la compétition amicale. Mais le champion de MMA irlandais n’était pas là. Et pour cause, l’ami de la princesse Charlene était en garde à vue au commissariat de Calvi, accusé d’agression sexuelle et d’exhibitionnisme. Charlene Wittstock et Conor McGregor, une amitié qui pourrait entacher la réputation de la princesse.

Conor McGregor : cet ami très embarrassant pour la princesse Charlene. Ici, photographiés ensemble lors de leur entrainement de waterbike cet été (Photo : Instagram/thenotoriousmma)

Lire aussi : Le Water Bike Challenge de Charlene de Monaco sans Conor McGregor

Quand Charlene de Monaco s’affichait fièrement avec Conor McGregor

L’ancienne champion de natation a toujours eu des atomes crochus avec les sportifs. Passionnée de rugby, elle soutient l’équipe nationale d’Afrique du Sud, son pays d’origine, mais aussi passionnée d’automobiles, comme son époux, elle est une fervente admiratrice du pilote monégasque Charles Leclerc.

Mais Charlene de Monaco, 42 ans, a aussi des amitiés plus surprenantes. La maman du prince héréditaire Jacques et de la princesse Gabriella est notamment proche du champion d’arts martiaux mixtes, Conor McGegor. Le sportif de 32 ans a déjà été vu à plusieurs reprises avec la princesse monégasque.

Cet été, la princesse Charlene s’entrainait presque quotidiennement pour son nouveau défi. Elle a organisé une course en water bike, qui consistait à faire la traversée entre Calvi et Monaco, en pédalant sur ces vélos aquatiques particuliers. Après les entrainements, le prince Albert de Monaco en personne avait rencontré l’ami de sa femme et ils ont été pris en photo ensemble.

Le prince Albert II de Monaco a rencontré à plusieurs reprises l’ami de sa femme (Photo : Instagram/thenotoriousmma)

Lire aussi : Charlene de Monaco s’entraine avec Conor McGregor pour le Water Bike Challenge devant le prince Albert

En guise de teasing, la Fondation Princesse Charlene de Monaco, qui organise la course pour récolter des fonds, avait publié une série de photos de la princesse en compagnie de Conor McGregor. La Fondation était fière d’annoncer que Charlene avait réussi à convaincre son ami de prendre part à la course. Charlene elle-même a publié plusieurs clichés avec son complice. L’Irlandais devait en réalité intégrer l’équipe concurrente, menée par Gareth Wittstock, le frère de Charlène.

Conor McGregor et Gareth Wittstock, le frère de Charlene de Monaco avec qui il devait faire équipe (Photo : Facebook/thenotoriousmma)

Lire aussi : Charlene de Monaco félicite chaleureusement Charles Leclerc à Abu Dhabi

Charlene, Albert et Conor McGregor ensemble au Tour de France

Quelques jours avant le début de cette course tant attendue, le 29 août, c’est de nouveau ensemble que Charlene et Conor ont été aperçus. Ils assistaient tous les deux, en compagnie de leur conjoint respectif, le prince Albert II de Monaco pour Charlene, et Dee Devlin pour Conor, au lancement du Tour de France à Nice.

Charlene et son ami Conor ont assisté ensemble, avec le prince Albert et Dee Devlin, au lancement du Tour de France à Nice (Photo : ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Charlene de Monaco ne sourit pas sur les photos et elle le sait : elle donne la raison de son air triste

Le champion de MMA a failli compromettre la course en water bike de Charlene

Très complices, Charlene et son ami ont été observés toute la journée en train de rire sur la terrasse VIP installée le long du parcours. Mais le 12 septembre, alors que la princesse Charlene est en Corse et s’apprête à monter sur son vélo aquatique, elle apprend que son ami est en garde à vue dans un commissariat de Calvi.

Le champion de MMA a été arrêté et « entendu pour des faits d’exhibitionnisme qui auraient pris place dans un bar de la ville » la veille, comme le rapporte France 3. Pas question d’annuler la compétition pour Charlene. Elle a appelé en renfort Guido Belinskis pour remplacer Conor McGregor dans l’équipe de son frère. Un peu plus tôt, il avait déjà fallu remplacer l’autre tête d’affiche, le nageur Yannick Agnel par le handballeur Jérôme Fernandez.

Conor McGregor, qui a passé l’été sur la Côte d’Azur, a été arrêté en Corse le jour de la course de water bike (Photo : Instagram/thenotoriousmma)

Lire aussi : Le prince Andrew impliqué dans le scandale sexuel de Jeffrey Epstein, accusé d’agressions sexuelles sur mineures

Une amitié dangereuse et sulfureuse pour la réputation de Charlene

Si la princesse Charlene ne pouvait pas se douter que son ami allait être arrêté le jour de sa course en water bike, il est tout de même important de rappeler que Conor McGregor est un personnage sulfureux. En Irlande, il a plaidé coupable et a passé un accord pour éviter l’emprisonnement, lors de son procès pour agression. En 2018, Conor McGregor, surnommé Notorious, avait agressé et envoyé des projectiles au visage d’un concurrent dans un parking. En 2019, il est inculpé pour vol à l’arraché et dégradation du smartphone d’un fan. La même année, une vidéo du champion, filmé à son insu dans un bar, le montre en train de frapper un autre homme, simplement parce qu’il refusait de boire son verre. Le champion a reconnu son geste et s’est excusé publiquement.

Après sa garde à vue à Calvi, Conor McGregor est ressorti sans poursuite. La dame qui aurait déposé la plainte, l’accuse de lui avoir montré ses organes génitaux sans son consentement, alors qu’elle se rendait aux toilettes. Son avocate a qualifié la plainte « d’abusive ». « Le parquet de Bastia précise cependant que l’enquête se poursuit, en l’attente, notamment, de résultats de divers tests dont les délais excédaient la durée légale de garde à vue », précise France 3.

Après avoir reçu des menaces de mort et après avoir été la nouvelle cible des critiques suite à son arrestation, le champion a violemment réagi sur Facebook en publiant un long message (qui a été supprimé depuis). « Jamais je ne me tuerai. Peu importe combien le souhaitent », écrit-il à ceux qui veulent le pousser à bout. « Viol, actes indécents ou d’exhibitionnisme, prétendue paternité, conneries de groupes WhatsApp ! Je n’abandonnerai jamais. La vérité est la vérité et cela me donne des ailes. » Pour se défendre il se réjouit notamment de l’existence de preuves « ADN » et de « caméras de surveillance ».

Sources : France 3, Mirror

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr