Un ancien militaire a menacé de mort la princesse d’Orange : il devra subir un examen psychiatrique pour la suite de son procès

La presse néerlandaise l’appelle Wouter G. Il s’agit d’un homme de 31 ans, originaire de Zwolle, qui est actuellement en détention provisoire dans un centre psychiatrique pénitentiaire. Aujourd’hui avait lieu la première audience préliminaire de son procès, durant laquelle il a assisté par visioconférence. On l’accuse d’avoir envoyé des menaces de mort à la princesse Catharina-Amalia, héritière du trône des Pays-Bas, sur les réseaux sociaux. Il a également abordé Brent, l’un des meilleurs amis de la princesse d’Orange, sur Instagram.

Lire aussi : Un homme condamné pour avoir insulté la reine Máxima des Pays-Bas

Un ancien militaire harcelait un ami de Catharina-Amalia

Wouter G. a été présenté comme étant un homme sans-abri, ancien militaire, qui aurait menacé de mort la fille aînée du roi Willem-Alexander en janvier dernier. L’homme avait trouvé sur Instagram le compte de Brent M., le meilleur ami de Catharina-Amalia. Brent est connu dans la presse néerlandaise puisqu’il accompagne l’adolescente à plusieurs activités. Ils sont tous les deux scolarisés au Sorghvliet Gymnasium de La Haye et partagent notamment leur passion pour le théâtre. Ils partageait la même scène lors d’une représentation d’une comédie musicale jouée à Noël, dont les images volées avait fuité dans la presse. Amalia et Brent avaient également été photographiés ensemble l’année dernière, lorsque les adolescents assistaient à une séance parlementaire dans le public. Wouter G. serait donc entré en contact avec Brent et aurait envoyé des menaces de mort en anglais à l’encontre de la princesse. « Je pense que je vais faire une victime. Et tu sais qui c’est », aurait-il écrit à l’adolescent.

Catharina Amalia assise à côté de Brent M. (gauche) lors d’une séance au Parlement

Lire aussi : Le roi Philippe a refusé d’accorder sa grâce royale à Éric Pipeaux, condamné pour le meurtre de son oncle

Le sans-abri a envoyé des messages de mort sur Instagram pensant parler à la princesse d’Orange

L’homme soupçonné d’avoir de graves problèmes psychiatriques a également envoyé des menaces à un compte au nom de la princesse Catharina-Amalia, pensant que c’était son compte personnel, alors qu’il s’agissait d’un compte tenu par un fan. « Je vais à la Fête du Roi, et je veux être photographié avec toi, je te serrerai la main », écrivait-il par exemple, pensant parler à la princesse. « Oui jeune fille. Il n’y a pas moyen d’y échapper » ou encore « Ma haine pour toi grandit tout le temps », aurait-il envoyé à cette fan qu’il pensait être la princesse d’Orange.

Wouter G. pensait communiquer avec la princesse Catharina-Amalia. Ici photographiée le 27 avril alors qu’elle parlait avec des Néerlandais pour le Jour du Roi organisé virtuellement cette année pour cause de coronavirus (Photo : ANP)

Lire aussi : Le fils de l’émir du Qatar accusé d’avoir commandité un double meurtre : Khalid ben Hamad Al-Thani accusé par son médecin et son garde du corps

L’audience reprendra en juillet

Lors de l’audience d’aujourd’hui, d’autres messages ont été lus. « J’économise pour un pistolet. Je vais sortir d’un égout pour tirer sur quelqu’un ». Ces menaces faisaient référence à la possibilité de croiser son chemin lors du Jour du Roi, jour de la fête nationale lors de laquelle il était prévue que la princesse accompagne sa famille à Maastricht. La sortie a été annulée pour cause de coronavirus. D’autres messages obscènes dans lesquels il parle de la « lécher » ou de l’étouffer ont été lus ce jeudi.

Wouter G. qui a expliqué avoir débuté ces conversations après avoir bu de la bière est actuellement en centre de détention psychiatrique. À l’issue de cette journée, le juge du tribunal de Zwolle a demandé à ce qu’un examen psychiatrique complet soit réalisé pour déterminer la nature des troubles psychiatriques de l’homme et s’il souffre de déficience intellectuelle. La prochaine audience aura lieu fin juillet, à cause des retards pris dans l’ensemble des dossiers suite à la crise du coronavirus. En 2010, une femme avec été condamnée à plusieurs mois de prison après avoir envoyé des lettres contenant de la poudre blanche à la famille royale néerlandaise.

Lire aussi : Un YouTubeur condamné à 4 ans de prison pour avoir critiqué le roi du Maroc dans une vidéo

Sources : De Stentor et Shownieuws

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.