La fille de l’ex-mari de Caroline de Monaco va épouser le futur marquis de Cubas

Voila enfin une bonne nouvelle dans la famille Falcó. Le fils unique du défunt marquis de Cubas va se marier, mettant fin à la malédiction des décès à répétition en 2020. Álvaro Falcó va épouser Isabelle Junot l’an prochain. Isabelle est la fille de Philippe Junot, connu pour avoir été le premier époux de la princesse Caroline de Monaco fin des années 70.

Annonce du mariage d’Álvaro Falcó y Chávarri et Isabelle Junot pour l’année prochaine (Photo : Instagram/isabellejunot)

Lire aussi : Remariage secret de l’oncle de Louis de Bourbon, duc d’Anjou

Une heureuse nouvelle chez les Falcó

Le 20 octobre 2020, Fernando Falcó y Fernández de Córdoba, marquis de Cubas, décédait à l’âge de 81 ans. Son frère, Carlos Falcó y Fernández de Córdoba, marquis de Griñon, était déjà décédé des suites du coronavirus en mars 2020. Sa nièce, Xandra Falcó, fille du marquis de Griñon, perdait ensuite son époux Jaime Caravajal Hoyos, marquis de Almodovar del Río à 56 ans, au mois de septembre.

Après avoir perdu son père, son oncle et l’époux de sa cousine, Álvaro Falcó y Chávarri arrive enfin avec une bonne nouvelle pour sa famille. Selon une information de Hola, il va épouser l’année prochaine sa petite amie, Isabelle Junot, qui est dorénavant sa fiancée. Leur idylle a débuté en septembre 2018.

Álvaro Falcó est de facto le 4e marquis de Cubas depuis la mort de son père l’année dernière, bien que la succession n’ait pas encore été validée. En Espagne, la transmission des titres nobiliaires n’est pas automatique et doit être validée par le ministère de la Justice. Le prétendant au titre, habituellement l’aîné sans distinction de sexe, doit se faire connaître dans l’année et payer son dû.

Isabelle Junot devrait devenir la future marquise de Cubas (Photo : Instagram/isabellejunot)

Lire aussi : Felipe VI n’a encore accordé aucun titre de noblesse durant son règne

Le futur marquis de Cubas va se marier

Álvaro Falcó, né en 1983, est le fils du défunt marquis de Cubas et de sa première épouse, Marta Chávarri. Cette dernière, fille d’un diplomate et arrière-petite-fille du comte de Romanones était 21 ans plus jeune que son époux. Elle fera voler en éclat leur mariage lorsque des photos sont publiées dans la presse en compagnie de son amant, Alberto Cortina, un célèbre homme d’affaires marié à Alicia Koplowitz, marquise de Bellavista, une milliardaire héritière de l’entreprise Cysca.

Le marquis de Cubas épousera en secondes noces, en 2003, Esther Koplowitz y Romero de Juseu, marquise de Casa Peñalver, qui n’est autre que la sœur d’Alicia, devenue l’ex-épouse d’Alberto Cortina après le scandale. Ce second mariage terminera aussi sur un divorce en 2009.

Alors que sa mère cherchait la lumière et s’installait avec son amant, Álvaro grandira très proche de son père. Álvaro entretiendra malgré tout toujours d’excellentes relations avec sa mère, chez qui il ira vivre des années plus tard.

Le marquis de Cubas, qui cultivait la discrétion, avait eu son seul fils unique sur le tard et fera en sorte de lui faciliter sa succession. Comme le rapportait El Mundo à la mort du marquis l’année dernière, Fernando Falcó avait par exemple revendu les biens et les sociétés dont il était propriétaire mais pour lesquelles sont fils Álvaro ne montrait pas d’intérêt, dont le mythique domaine de chasse Valero. Álvaro a fait des études dans la communication publicitaire, travaille dans le monde de la nuit et est DJ, des préoccupations éloignées de celles qu’exige l’entretien d’un domaine de chasse de 4000 hectares.

Álvaro Falcó et sa future épouse, Isabelle Junot (Photo : Instagram/isabellejunot)

Lire aussi : Le deuxième fils du duc d’Albe va se marier : le comte de Osorno est fiancé

La fille de Philippe Junot bientôt marquise

Depuis 2018, Álvaro Falcó partage sa vie avec Isabelle Junot. Comme l’explique Vanity Fair, qui retrace son parcours, Isabelle est actrice de formation devenue coach culinaire pendant le confinement. Elle est passée par le prestigieux pensionnat suisse Le Rosey, puis le Lycée français de Madrid et enfin, elle est diplômée d’art dramatique à l’Université de Virginie. Ensemble, ils partagent de nombreuses passions. Adeptes de la vie nocturne, Isabelle assiste aux mix d’Alvaro qui se produit sous le nom de scène de Difalco. Ils sont aussi des passionnés de tauromachie. Contrairement à sa mère, qui fut une véritable figure de la jet-set madrilène, Álvaro essaie de vivre loin des projecteurs.

Isabelle Junot est l’une des filles de Philippe Junot. En juin 1978, Philippe Junot, fils d’un sous-préfet de Paris et d’une mère issue d’une famille d’industriels danois, épousait la princesse Caroline de Monaco, fille aînée du prince Rainier III et de la princesse Grace. Le mariage battra rapidement de l’aile. Le divorce est prononcé en octobre 1980. Il faudra attendre 12 ans pour que le Vatican accepte de considérer la nullité du mariage. En 1983, la princesse Caroline de Monaco a épousé Stefano Casiraghi, avec qui elle aura trois enfants. Après la mort accidentelle de Stefano en 1990, elle attendra 1999 pour épouser en troisièmes noces le prince Ernst-August de Hanovre, avec qui elle aura encore une fille, la princesse Alexandra de Hanovre.

Isabelle Junot avec son papa, Philippe Junot, ex-époux de la princesse Caroline de Monaco (Photo : Instagram/isabellejunot)

En 1988, Philippe Junot a épousé en secondes noces la Danoise Nina Wendelboe-Larsen avec qui il a eu trois enfants, Victoria, Isabelle et Alexis. Ce mariage se terminera par un divorce. Enfin, Philippe Junot est de nouveau devenu papa en 2005, à 65 ans, d’une petite Chloé, née de sa relation avec le mannequin Helén Wendel.

Isabelle Junot intégrera prochainement la noblesse espagnole en devenant l’épouse du prochain marquis de Cubas, un titre dont elle pourra également faire usage. Le titre de marquis de Cubas a été accordé en février 1862 par la reine Isabelle II à María de la Blanca Fernández de Córdoba, fille du 6e duc d’Arión. Le nom du marquisat fait référence à la ville de Cubas de la Sagra, à une trentaine de kilomètres au sud de Madrid.

À la mort sans descendant de la première marquise de Cubas en 1917, son petit-neveu, Joaquín Fernando Fernández de Córdoba y Osma, hérita du titre, déjà détenteur d’une multitude de titres, dont celui de duc d’Arión, de marquis de Griñon ou de marquis de Berantevilla. C’est son petit-fils, Fernando Falcó, fils de sa fille Hilda, qui a hérité du titre de marquis de Cubas.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr