Barcelone retire à Juan Carlos ses honneurs sans Manuel Valls

Il y a quelques jours, l’ancien Premier ministre français Manuel Valls, devenu conseiller municipal de Barcelone, avait apporté son soutien à l’ancien roi Juan Carlos, parti en exil volontaire au début du mois. Un débat critique a eu lieu ce 27 août au conseil municipal, un débat que voulait empêcher Manuel Valls. Cette discussion a pourtant eu lieu ce matin, sans l’ancien Premier ministre français qui l’a boycotté, et s’est soldé en défaveur de Juan Carlos, notamment à cause… de l’absence de Manuel Valls. Barcelone a tranché. L’ancien souverain perdra tous ses honneurs.

La maire Ada Colau et son groupe se sont abstenus de voter lors de cette séance qui visait à sanctionner Juan Carlos et initier une enquête sur la monarchie (Photo : capture vidéo)

Lire aussi : Juan Carlos est à Abu Dhabi ! Son exil doré dans un palace pour milliardaires

L’absence de Manuel Valls a permis aux indépendantistes catalans de sanctionner l’ancien souverain

Manuel Valls était absent du débat qui s’est tenu ce matin au conseil municipal de Barcelone. À l’origine, les discussions devaient porter sur l’avenir des honneurs accordés à l’ancien roi d’Espagne par la ville. Mais les indépendantistes catalans en ont profité pour tourné le débat en leur faveur, ajoutant sur le tapis la remise en question de la monarchie.

Le vote de ce matin portait sur ces différents points, outre le retrait de la Médaille d’or de la ville au roi émérite Juan Carlos (1), les conseillers municipaux voulaient faire voter le constat que la monarchie espagnole est la succession du régime franquiste (2), la condamnation du gouvernement de Pedro Sanchez pour avoir aidé sa fuite (3) et enfin l’initiation d’une enquête sur la corruption de la monarchie (4).

L’absence de Manuel Valls, qui voulait empêcher le débat et l’a boycotté, a fait pencher les votes en défaveur de Juan Carlos (Photos : WikiCommons)

Lire aussi : Le Parlement catalan vote une résolution contre la monarchie : « la saga Bourbon est une calamité historique »

Les 10 voix du parti majoritaire de la maire Ada Colau (Bacelone en commun) se sont abstenus de voter, tout comme Manuel Valls qui était absent. C’est d’ailleurs son absence qui a fait pencher la balance. Alors que Manuel Valls apportait son soutien à Juan Carlos, son absence a permis aux deux partis indépendantistes (Gauche républicaine de Catalogne et JxCat) d’apporter leurs 15 voix en défaveur de Juan Carlos, malgré le vote des autres 3 autres partis (PP, Parti socialiste catalan et Ciudadinos) en faveur de l’ancien roi.

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie réagit à l’exil de Juan Carlos

Juan Carlos perd sa Médaille d’or de la ville de Barcelone

Barcelone retirera donc la Médaille d’or de la ville à Juan Carlos ainsi que le reste des titres honorifiques et reconnaissances personnelles. Plusieurs autres villes ont déjà pris des mesures, en débaptisant notamment des noms de rues ou de places. Une pétition en ligne, qui a reçu des dizaines de milliers de signatures demande de changer le nom de l’université de Madrid qui porte son nom. Pour le moment, l’établissement a fait savoir qu’en période de crise sanitaire il y avait bien plus important à penser qu’un problème de nom. La maire de la ville de Madrid a pour sa part fait savoir qu’il n’était pas à l’ordre du jour de débaptiser les rues ni les lieux publics. Une station de métro porte le nom de l’université, et donc son nom, dans la capitale.

Lire aussi : Le plaidoyer de Béatrice d’Orléans en faveur de Juan Carlos

Source : El Periódico

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr