Juan Carlos est à Abu Dhabi ! Son exil doré dans un palace pour milliardaires

C’est un véritable jeu de piste auquel se prêtent actuellement les médias espagnols. Depuis que le roi émérite Juan Carlos, 82 ans, a annoncé partir vivre en exil, il est presqu’impossible de retrouver sa trace. Jusqu’alors, on le disait en République dominicaine. Ce matin, ABC Espagne affirme avoir retrouvé la trace de l’ancien roi… aux Émirats arabes unis. Juan Carlos 1e serait logé au Emirates Palace Hotel à Abu Dhabi.

(Photo : Emirates Palace Hotel)

Lire aussi : Juan Carlos quitte l’Espagne : la réaction de Felipe VI à l’exil de son père

On a retrouvé la piste de Juan Carlos aux Émirats arabes unis

Le lundi 3 août 2020 en fin d’après-midi, alors que la Maison royale espagnole rendait publique la lettre de Juan Carlos à son fils annonçant quitter le territoire, au même moment, l’ancien roi d’Espagne découvrait sa chambre dans le luxueux Emirates Palace Hotel à Abu Dhabi. La Maison royale a fait tout son possible pour brouiller les pistes afin de ne pas connaître la destination de l’«auto-exil » de Juan Carlos. Juan Carlos avait passé le weekend avec des amis à Sanxenxo, non loin de Vigo, d’où il a pris un avion le lundi matin pour quitter l’Espagne à jamais.

C’est depuis le tout petit aéroport de Vigo, à l’ouest de l’Espagne, à la frontière portugaise, que Juan Carlos a pris son envol le matin pour les Émirats arabes unis. Il est monté à bord d’un Bombardier Global 6500 de la compagnie aérienne maltaise TAG Aviation. Le vol a duré très précisément 7 heures et 13 minutes, un trajet qu’il a fait accompagné de quatre gardes du corps, selon ABC. Rappelons qu’ABC avait également localisé Juan Carlos en République dominicaine, plus tôt dans la semaine. Afin de brouiller les pistes, la compagnie aérienne a réalisé une pratique commune pour garantir l’anonymat de célébrités. En réalité, le vol était inscrit comme réalisant un trajet Paris-Abu Dhabi. Après avoir décollé de la capitale française, il a fait un arrêt à Vigo pour faire monter à bord l’ancien roi.

(Photo : Emirates Palace Hotel)

Lire aussi : Quel avenir pour la reine Sofía ?

Arrivé fin d’après-midi à l’Al Bateen Executive Airport, c’est en hélicoptère qu’il a rejoint ensuite son hôtel. Selon la presse espagnole, le cheikh Mohammed ben Zayed al Nahyan, prince héritier d’Abu Dhabi s’est chargé de faire sécuriser au maximum l’hôtel où a choisi de s’installer l’ancien roi. Il aurait pour lui tout seul une suite présidentielle, qui accueille habituellement des clients prêts à débourser environ 10 000 $ pour y passer la nuit. L’Emirates Palace Hotel, ouvert en 2005, est un hôtel 5 étoiles, comprenant 302 chambres et 92 suites, situé sur un terrain de 850 000 mètres carrés.

L’intérieur de l’Emirates Palace Hotel (Photo : Emirates Palace Hotel)

Dans cet hôtel, les prix vont de 275 € la nuit pour une chambre simple à 2550 € la nuit dans une suite basique. Il existe encore différents types de suites, comme la Pearl Suite pour laquelle il faudra débourser près de 8600 € la nuit pour ses 140 mètres carrés. D’autres suites existent, mais leur prix n’est pas rendu public sur le site officiel de l’hôtel. La plus grande de celles-ci a une superficie de 680 mètres carrés.

Le roi Juan Carlos aurait pris ses quartiers dans une suite présidentielle de ce palace émirati (Photo : Emirates Palace Hotel)
Exemple d’une salle de bain dans une suite de l’hôtel (Photo : Emirates Palace Hotel)

Mercredi, l’homme d’affaire d’origine cubaine, Pepe Fanjul, avait déclaré à El Mundo n’avoir pas vu le roi Juan Carlos depuis son annonce de quitter le pays. Néanmoins, il confirmait être partant pour l’accueillir chez lui en République dominicaine. Dès le début de la semaine, la presse avait indiqué que Juan Carlos avait pris la fuite, direction Saint-Domingue, chez les frères Fanjul, des amis de longue date.

YouTube video

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie réagit à l’exil de Juan Carlos

Sources : ABC, Emirates Palace Hotel, Reuters

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr