Le Parlement catalan vote une résolution contre la monarchie : « la saga Bourbon est une calamité historique »

Ce vendredi 7 août, le parlement catalan a fait passer une motion non-exécutoire à l’encontre de la monarchie espagnole, en vue de faire de la Catalogne une république indépendante. La coalition majoritaire a approuvé cette résolution dans laquelle la monarchie est qualifiée de « délinquante ».

Quim Torra, président de la généralité de Catalogne a fait passer une résolution contre la monarchie (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : 70% des Espagnols approuvent le règne de Felipe VI

Une majorité de députés catalans ne reconnait plus la monarchie

« Nous, Catalans, n’avons pas de roi et nous n’en voulons pas », a déclaré Quim Torra, Président de la généralité de Catalogne. « Quelle autorité aurons-nous pour faire appliquer les règles contre la corruption si nous acceptons une famille royale qui s’échappe lorsqu’elle fait l’objet d’une enquête après avoir pris des millions et des millions d’euros en terribles commissions commerciales ? ». L’exil volontaire du roi Juan Carlos, en début de semaine, a permis aux séparatistes catalans de remettre sur le tapis leurs revendications républicaines.

Lire aussi : 62% des Australiens ne veulent plus d’Elizabeth II comme chef d’État

Une motion est passée au Parlement catalan suite à l’exil de Juan Carlos

Les partis JxCat, ERC et CUP ont formé une coalition majoritaire pour faire passer une résolution, à l’issue d’une session exceptionnelle organisée pour débattre du départ en exil de l’ancien roi Juan Carlos. Dans ce texte, débattu dans le contexte de la crise du coronavirus, on y lit que la « saga Bourbon a été une calamité historique pour la Catalogne ». La résolution, titrée La Catalogne est une république et ne veut pas de roi, dénonce le fait que Juan Carlos ait été mis sur le trône par Franco lui-même et que « la monarchie espagnole est la continuation du régime précédent ». La résolution, qui a été approuvée de justesse par 69 voix contre 65, pointe également du doigt l’exil de Juan Carlos, qui est considéré comme une fuite « pour échapper à l’action de la Justice ».

L’opposition a quant à elle dénoncé cette session plénière, regrettant que l’on débatte de ce sujet plutôt que de trouver une solution dans ce contexte de crise sanitaire. L’opposition dénonce cette diversion de la part de la majorité, qui n’a pas réussi à gérer la pandémie. Après avoir ratifié cette motion, le parlement catalan s’est ensuite adressé à la majorité du parlement espagnol, lui demandant de démissionner. Le parlement catalan exige l’abolition de la monarchie et l’abdication de Felipe VI.

Lire aussi : Un activiste républicain a porté plainte contre le prince Andrew pour « vol » dans l’affaire qui le lie à la famille Rowland

Source : Reuters

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.