L’ex-femme de Carl-Eduard de Bismarck lui réclame 4 millions d’euros

En 2014, le comte Carl-Eduard von Bismarck-Schönhausen divorçait de sa troisième épouse, Nathalie Bariman, après 10 ans de vie maritale, et 7 ans de vie commune, dont sont issus deux enfants, Alexei et Grace. D’après un document de justice émis par un tribunal de Hambourg, son ex-femme réclame 4 millions d’arriérés de pension alimentaire et de prêts.

Le comte Carl-Eduard, 5e prince de Bismarck, est recherché par sa troisième épouse. Ici en photo avec sa 4e épouse, Alessandra Silvestri-Levy (Photo : WikiCommons)

Lire aussi : Décès du prince Ferdinand von Bismarck à 88 ans, son fils Carl-Eduard devient 5e prince de Bismarck

Le 3e mariage du 5e prince de Bismarck le rattrape

En 2004, le fils aîné du 4e prince de Bismarck épousait Nathalie Bariman. Ce mariage avait suscité l’attention des médias, notamment parce que Nathalie est de confession juive et que le comte Carl-Eduard est le descendant direct du chancelier Otto von Bismarck, qui a joué un rôle déterminant dans l’unification allemande. Selon le National Post, Angela Merkel aurait déclaré à l’occasion du mariage de Car-Eduard et Nathalie « Vous deux, vous avez réuni l’histoire… le prochain prince de Bismarck sera un mélange des deux religions ». En effet, le fils de Carl-Eduard, Alexei, est de facto juif.

La contribution d’Otto von Bismarck à l’histoire allemande avait été récompensée par la création du titre de prince de Bismarck par l’empereur Guillaume 1e de Prusse. Ce titre princier est transmissible depuis lors, à chaque héritier mâle. Carl-Eduard, qui à l’époque de son mariage avec Nathalie était encore le simple héritier du titre, est devenu récemment le 5e prince de Bismarck à la mort de son père, en juillet 2019. Tous les membres de la famille sont comtes et comtesses.

Lire aussi : Funérailles de Ferdinand von Bismarck-Schönhausen, 4e prince de Bismarck, en famille

Le comte Carl-Eduard von Bismarck-Schönausen doit 4 millions d’euros à son ex-femme

Le comte Carl-Eduard, surnommé Calle, est actuellement recherché par son ex-épouse, à qui il doit plusieurs années de pension alimentaire impayées. N’ayant pas donné de réponses aux huissiers envoyés à son domicile au Portugal, Nathalie Bariman s’est tournée vers la justice allemande, s’adressant à un tribunal de Hambourg. Elle a profité du fait que Calle a été formellement repéré en Allemagne, au mois de juin 2020, à Hambourg-Winterhude, où il a été testé positif à l’alcool au volant de sa BMW décapotable, lors d’un contrôle de police à la sortie d’un restaurant, accompagné de sa quatrième épouse, la Brésilienne Alessandra Silvestri-Levy.

Selon le journal allemand Bunte, Carl-Eduard est censé verser des mensualités de 44 610 euros à son ex-épouse. Cette somme correspond à une pension alimentaire et à un prêt. Nathalie Bariman élève les deux enfants qu’elle a eus avec le comte Carl-Eduard, dont l’aîné est d’ailleurs l’héritier du titre de prince de Bismarck. Le comte Alexei von Bismarck-Schönhausen, aujourd’hui 14 ans, porte en tant qu’héritier le titre subsidiaire du prince de Bismarck, à savoir celui de duc de Lauenbourg.

Lire aussi : L’ex-femme du prince Casimir zu Sayn-Wittgenstein-Sayn lui réclame 600 000 £ et « tente d’y échapper » en Amérique du Sud

Bunte indique que la dette totale que le 5e prince de Bismarck a envers son ex-épouse s’élève à 4 millions d’euros. En 2016, le National Post indiquait déjà que Nathalie, qui vit à New-York, demandait déjà 3,4 millions de dollars à Carl-Eduard. Bien que le divorce ait été prononcé en 2014, le couple était déjà séparé depuis 2011. Le journal rappelle aussi le passé sulfureux de la famille et les problèmes d’alcool du comte Calle. Le frère cadet de Calle, le comte Gottfried est mort à 44 ans en 2007 d’une overdose de cocaïne, et avait déjà été témoin de deux morts par usage de drogue en se présence.

Comme son père, Carl-Eduard était membre du CDU (le parti chrétien-démocrate allemand) et il était engagé dans la politique de l’arrondissement du duché de Lauenbourg, dont le chef de la famille von Bismarck se transmet le titre de courtoisie de duc. Carl-Eduard, qui a été député au Bundestag en 2005, s’est marié quatre fois. Il n’a que deux enfants issus de son troisième mariage. Il indique avoir abandonné la politique en 2008 et depuis lors, ses allées et venues en Allemagne ne permettent pas d’identifier un domicile fixe dans le pays.

Lire aussi : Nikolai de Danemark par Nikolai von Bismarck : vanité et costume Dior

Sources : National Post, Bunte et Tag 24

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.